Ma vision du spinner bait
avatar

Une tige en fer tordu, des petites palettes tournantes, une jupe aux couleurs criardes, un prix souvent excessif … le spinnerbait à tout d’une œuvre d’art moderne. Cette cuillère version américaine ne rencontre pourtant pas forcement un énorme sucées et le choix en boutique est souvent faible…   Pourtant il doit absolument faire partie de l’arsenal du pêcheur sportif, tant ce leurre peut vous servir dans de nombreuses situations. La plage d’utilisation du spinnerbait est telle que nous ne parlerons que l’utilisation des petits et moyens spinnerbaits entre 10 et 15 grammes.

Une œuvre d’art abstraite et terriblement efficace

Bien qu’il est une forme original le spinnerbait n’attire pas forcément aux premiers abords pourtant des grands artistes s’en sont forcement inspiré pour créer des œuvres d’arts modernes et abstraites…

une étrange ressemblance. La poule ou l’oeuf en premier…

 

Une version américaine de la cuillère européenne

En France nous avions la cuillère, aux US ils ont le spinnerbait.  Nous avons la même technologie (palette, jupe) mais pas la même forme de mise en œuvre.

La cuillère met l’ensemble de ses atouts sur une tige d’acier dans le même axe, le spinner remet l’ensemble de ses atouts sur une tige de fer  tordu.

La philosophie du spinner

Avec un spinner : on lance d’abord, on réfléchit après. L’énorme avantage du spinner vient de son  coté tout terrain. C’est donc le leurre que je vais mettre quand je ne connais pas le coin, qu’il est assez encombré, que je dois battre du terrain. Quand vous ne savez plus ou lancer votre leurre c’est que vous n’avez pas le bon….

Eté comme hiver, n’oubliez pas que c’est un leurre fait pour battre du terrain

Avec sa hampe recourbée et son hameçon ainsi protégé c’est un leurre passe partout, que vous pourrez faire évoluer sans trop de danger au milieu des arbres immergés, des algues, et des nénuphars en début et fin de saison.

Avec ses palettes il fait du bruit et attire les poissons de loin. Il ne nécessite pas de très longue pose comme un jig ou jerkbait , on pourra donc le lancer  plus souvent.

Enfin, c’est un leurre qui utilise une des technologies la plus efficace: La palette qui tourne ! Utilisé sur les cuillères, le plomb palettes, certains leurres souples cette technologie à plus que fait ses preuves.

 

Les palettes une technologie qui n’est plus à démonter

Les conditions d’utilisations

Les qualités de ce leurre tout terrain s’expriment dans des conditions assez précises. Gardez en tête que ce leurre qui attire les poissons de loin ou qui provoque des attaques réflexes à des domaines de prédilections.

 

le spinner un leurre qui permet d’admirer le paysage

Les lieux

Tout l’intérêt de ce leurre et la façon dont on doit l’utiliser dans cet article réside dans son utilisation dans des milieux relativement encombré. Il existe plusieurs formes de milieux encombrés, l’on pense donc évidement aux arbres immergés mais il faut surtout ne pas oublier les bancs compacts de roseaux et les champs d’algues sous marines.

Allez au fond des obstacles, sous les frondaisons

 

Lancez donc au fond des obstacles et dites vous que votre leurre sera dans la Strike zone quand vous le sentirez râper cogner et tomber entre les différents obstacles. Si vous sentez que des algues empêchent la bonne nage du leurre, faite un ou deux jerks secs et courts pour débarrasser votre leurre.

Les arbres immergés, le cas d’école

Le vent

Le vent est le meilleur ami du spinnerbait. Un fort vent troublant la surface de l’eau et remuant un peu les sédiments donnera aux palettes de votre spinner tous leurs intérêts. Même si le vent entravera un peu votre lancer, il ne vous généra le maniement de votre spinnerbait. Pensez-y quand les conditions deviennent difficiles.

La saison

J’utilise le spinner du printemps à l’automne principalement. En automne et au printemps le maniement sera un peu plus lent qu’en été. L’été est vraiment la saison pour le spinner surtout le matin et le soir.

Tôt le matin et tard le soir

Les poissons

Les principaux carnassiers  de nos eaux sont sensibles à la création artistique qu’est le Spinner. La perche le bass et le brochet sont les plus grands admirateurs, mais le silure et même le sandre ont du mal à refreiner un malheureux coup de mâchoire compulsif, quand une jolie mini jupe en silicone aux couleurs criardes vient trémousser sa petite palette sous leurs nageoires.

Les grosses perches se font parfois prendre alors que l’on recherche des brochets

 

Les déclinaisons

Des spinnerbaits il y en à de toute les couleurs, avec une deux ou même trois palette. Il n’est pas évident de faire son choix quand on ne connait pas l’utilité de ses différentes déclinaisons.

L’effet sonore et visuel

« Mécaniquement » plus vous mettrez de palette et plus votre spinner fera du bruit et enverra des signaux lumineux fort. Si vous pêcher les frondaisons, votre leurre tombera surement dans un endroit sans lumière et avec beaucoup d’obstacle. Cela peut alors être intéressant d’attirer l’attention d’un carnassier en faisant du bruit

La profondeur de nage à une vitesse donnée

« Mécaniquement » plus vous mettrez de palettes et plus votre leurre sera freiné dans l’eau et remontera vers la surface quand vous le ramenez. Plus vous mettrez donc de palette et plus vous pourrez pêcher lentement une zone avec peu de fond par exemple.

La types de palettes

Il existe trois types de palettes possibles pour votre spinnerbait. Vous pouvez utilisez les même ou les mixer entre elles. Toutefois il vous faudra des années de pratique pour vous faire un avis personnel sur l’utilité de telles ou telles palettes. Ce qui est écrit est à prendre avec précautions car une fois de plus nous ne diront jamais assez qu’il y a jamais de certitudes en pêches, il n’y a que des choses à essayer…

Willow blade

La forme willow blade, est formée des palles allongées. Elle offre un signal lumineux très fort, elle est donc parfaite quand on veut jouer sur le coté attraction visuel du leurre.

Colorado blade

La forme Colorado blade est plus courte et arrondi. Cette forme crée de grosses vibrations et permet de jouer sur le coté vibrant du leurre.

Indiana Blade

La forme indianna blade est entre la Willow et la Colorado. C’est un mis des deux qui possède un peu des deux qualités. C’est la forme passe partout.

 

Les couleurs

La gestion des couleurs dans toute œuvre est une question d’émotion et de ressenti personnel.  Le pêcheur moderne l’a tout à fait compris, et je suis étonné de voir à quel point la jeune génération de pêcheur à une âme d’artiste quand on les entends parler d’atomic chicken pour parler d’un peu de rose et de blanc sur un leurre ou de fire tiger pour du vert pomme mélangé à un peu d’orange.

Il est donc important d’avoir dans sa boite certaine des couleurs essentielles.

Un coloris naturel dans les verts clairs, marrons clairs vous permettra de prospecter une eau claire et de jouer sur la ressemblance avec certaines proies potentielles, grenouilles, poissons, rats….

Un coloris blanc  que l’on utilisera très tôt le matin, les jours très gris ou dans une eau très chargée dans les verts ou les marrons.

Un coloris vert rouge orangé (Fire tiger pour les artistes) qui vous permettra de jouer sur l’agressivité des carnassiers et qui est un superbe coloris quand l’eau est très chargée surtout dans les teintes marrons.

La beauté du fire tiger

 

Le tuning de spinnerbait

Un spinnerbait peut s’utiliser tel quel à la sortie de son sachet mais cela serait dommage de ne pas profiter de toutes les possibilités créatives de ce leurre. Le spinnerbait peut se « tunner » pour encore mieux répondre à votre besoin. Faites donc appel à votre sens artistique…

L’hameçon chance

L’hameçon chance est un hameçon supplémentaire qui se pose sur celui déjà existant. Son principal avantage est d’augmenter la surface « d’accrochage »  potentiel. Cet hameçon chance réduit le coté tout terrain du spinner .Cet hameçon peut dévier de l’axe principal du leurre et accrocher une branche. C’est donc à vous de trouver votre équilibre entre rentabilisé un maximum de touche ou avoir un leurre tout terrain

Le trailer

Sur l’hameçon avec ou sans hameçon chance vous pouvez mettre un petit leurre souple.  Un trailer vous permettra d’ajouter une touche de couleurs, des vibrations supplémentaires que vous choisissiez un shad ou un slug et enfin du volume à votre leurre.

La jupe

C’est une petite astuce qui m’a été enseignée par des amis toulousains lors d’une pêche dans leurs gravières. Pour augmenter le volume du leurre, faire une plus « belle bouchée » et augmenter la résistante du leurre dans l’eau, l’on peut ajouter une jupe en silicone supplémentaire au spinner. C’est aussi un moyen efficace d’ajouter des touches de couleurs et faire des combinaisons originales.

Spinner et agrafe

Non utilisons très souvent des agrafes sur nos bas de lignes pour changer rapidement de leurres. Avec une agrafe sur un spinner vous aurez parfois de mauvaise surprises comme l’agrafe qui remonte le long de la hampe et empêche votre leurre de nager correctement.  Pour corriger ce système, acheté un petit bout de tube caoutchouc  et coupez en un bout d’une largeur d’environ 1mm que vous placerez à l’endroit habituel ou vous fixez votre leurre.

Les combinaisons

Maintenant que vous connaissez l’ensemble des combinaisons possibles à vous de trouver le détail qui vous fera pêcher mieux. Visualisez les spots sur lesquelles vous pêchez le plus souvent et imaginez quelles customisations décrites ci-dessus serait la plus efficace. Vous pouvez absolument tout faire, votre créativité n’a de limite que celle qui gardera la gueule des poissons fermées…

un tunning complet dans les règle de l’art : avant et après

 

Le maniement

Même le meilleur leurre du monde si il n’est pas maniez comme il se doit ne sera pas efficace.

En linéaire

C’est ainsi qu’il est utilisé par 90% des pêcheurs. Ce n’est pas un mauvais maniement mais ce n’en est qu’un parmi d’autres. C’est un excellemment maniement dans les milieux encombrés. En gardant un contact constant avec votre leurre au travers le milieu encombré vous pourrez ainsi bien faire la différence entre la touche et le simple obstacle. C’est aussi un bon moyen de pécher les poissons embusqués qui attendent de voir passer leurs proies.

Le twitch

Le secret d’une grande majorité de nos leurres provient des désaxement que nous leurs infligeons. Ces brusques à-coups donnent un effet « apeuré » aux leurres.

Le stop and go

Les palettes de votre spinner tournoient merveilleusement en linéaire mais aussi en vertical. En laissant votre spinner couler vous lui donner un aspect de proie blesser qui coule vers le fond. En alternant des pauses et du linéaire vous accentuez encore plus l’effet de proies blessées.  Dans un milieu peu encombré ce maniement est idéal pour donner encore plus réalisme et  laisser le temps aux carnassiers de s’approcher.

Le Buzzing

Il s’agit tout simplement de manier votre leurre comme un buzzbait. Pour cela ramenez votre canne haute à vitesse soutenue. C’est une technique reine les très chaudes matinées et soirées d’été…

Faites le buzz en surface pour les rendre dingue

Le cranking

Imaginer la similitude entre un poisson blanc remuant le fond et envoyant des flashes lumineux avec ses écailles et un spinner raclant le fond et envoyant des flashes avec ses palettes,  Le maniement est extrêmement simple il faut que vous trouviez sur le fond la vitesse à laquelle votre leurre évoluera en raclant le fond comme il se doit.

Canne et moulinet adéquats

Une canne longue présente un avantage certain, celui de lancer plus loin. D’un point de vu générale choisissez une canne supérieur à 7 pied (2.10 m) et d’une puissance médium. Une action fast est adéquate mais une action fast moderate fera aussi l’affaire. Pas besoin de vous achetez une canne dédiée non plus.

Un ratio intermédiaire sera parfait, pour varier les vitesses de récupération

 

Conclusion

Le but de cet article était de vous convaincre de l’utilité d’avoir au moins un spinnerbait dans votre sac, pour avoir un leurre à lancer quand vous ne savez pas quoi utiliser. Bien pêcher c’est avant bien s’outiller et même si le commerce nous offre une offre pléthorique de leurre, de tailles, de couleurs et de forme rien ne remplacera votre touche personnelle ! Prendre un bon leurre pour l’adapter au milieu c’est ce qui fait la différence entre un bon pêcheur et un compétiteur.

Encart Pratique

Son cousin le BuzzBait…

Le buzzbait possède 90% des atouts du spinner et c’est le leurre de l’été par excellence. Pour savoir quand utiliser un buzzbait c’est très simple, il suffit d’appliquer les conseils décrit pour le spinner mais en mode Buzzing et récupération rapide et linéaire. Un buzzbait si se fraie un passage au milieu des nénuphars ou au dessus d’un herbier bien compact peut provoquer des attaques mémorables.

 

Poissons éduqués ou non

Lors d’un voyage sur les gravières du Sud de Toulouse, des spots régulièrement pratiqués par des pêcheurs avertis que j’ai découvert l’efficacité sur des poissons éduqués. Alors que tous les bass que j’avais tentés au jig, en texan et en wacky m’avaient gratifiés de magnifiques refus, mes amis Toulousains, eux péchaient aux spinners au travers de la végétation aquatique et touchaient un certain nombre de poissons. Un fort vent soufflait sur la gravière et nous pêchions un milieu complètement saturé par la végétation. Nous touchions ce jour un certain nombre de bass qui avaient pourtant déjà du être attrapés un certain nombre de fois dans l’année. Depuis je sais que ce n’est pas une question de poissons éduqués ou non mais bien une question de configuration

 

Un leurre de débutant

Si vous devez emmener une amie au bord de l’eau c’est le leurre idéal pour débuter. Pour commencer il est joli, et cela pourra peut être vous faire gagner des points auprès de votre amie si vous voulez également la « pêcho »… Son maniement en linéaire est extrêmement simple et redoutable d’efficacité. Ensuite il faut vraiment être mauvais pour réussir à le coincer quelque part…

 

 

 

About Tahitifish

Passionné d'écailles et de mucus, je pêche tout et partout. Grosse prédilection pour le Bar et le Black Bass, je ne dédaigne pas les brochets et les perches...en pêche aux leurres presque exclusivement. A pied en Float tube ou en Bateau tant que je suis près de l'eau c'est bon!
This entry was posted in Leurres carnassiers, leurres durs - Poissons nageurs, pêche, Techniques et astuces, Techniques modernes and tagged , , , . Bookmark the permalink.

6 Responses to Ma vision du spinner bait

  1. Tigri7500 says:

    Super, merci

  2. Guillaumond says:

    svp il faut quelle type de canne pour pêcher avec des 3/8 oz ???

  3. Kevin Gastineau says:

    Vraiment un super article très bien détaillé, le ptit truc qui m’a interpeler a un moment c’est quand tu utilise le terme de « tuner » le spiner, pour ma part avec mes potes on appel ça « customiser » mais c’est pareil. Sinon j’adore lire tes article, ils sont super cool et on apprend plein de truc utile, merci ! 🙂

  4. MARIE Jean-François says:

    Super article . C est vraiment cool de lire des article comme cela . Merci de partager ta passion avec nous. Si jamais tu passes par le Québec fais un signe. A plus

  5. Salut Tahitifish,
    Excellent article! Juste une précision : l’œuvre d’art au début c’est un mobile de Calder, et il était né en 1898, donc je ne pense pas qu’il se soit inspiré d’un spinnerbait mais c’est vrai que la ressemblance est troublante… Quant à pêcho les meufs, c’est sûr que c’est mieux que les asticots!