Le coin du débutant: Verticale, animation du leurre ou pas ?
avatar

C’est souvent la question que se pose le débutant à la verticale avec la hauteur d’évolution du leurre, tentons d’y répondre simplement et sans langue de bois.

Il y a autant d’animation du leurre en verticale qu’il y a de pêcheurs, c’est ce que j’ai pu personnellement constater depuis de nombreuses années. En bon technicien j’ai tenté de savoir comme nous tous comment se pratiquait cette technique, grammage, corps de ligne, tenue de la ligne, leurres puis une fois résolus tous ces paramètres c’est logiquement vers l’animation que mon regard s’est porté.

J’avais alors visionné le DVD « pêche et techniques en verticale » de Jackie Farrona pour tenter de percer les plus subtils secrets de cette technique.

Bien qu’étant le meilleur DVD à ce sujet, l’animation y est abordée mais de façon assez générale. Il est dit qu’il faut être au dessus du fond, oui mais à combien de centimètres ? Qu’il faut dériver ou naviguer à vitesse constante, oui mais à combien de km/h précisément ?

J’ai donc tenté durant de longues saisons de comprendre tous ces paramètres pour finalement en arriver à la conclusion habituelle : « ca dépend ! »

J’ai donc mis en œuvre la technique que j’utilise aujourd’hui et qui semble fort bien fonctionner, la voici :

 

Grâce au sondeur je peux éclairer ma zone de pêche et en laissant mon montage dans le cône j’arrive à voir évoluer mon leurre pour qu’il reste à 10 à 20 cm du fond. Pour le sondeur il est juste décollé mais en réalité il existe une zone aveugle au ras du fond et si le sondeur vous donne 20 cm, vous verrez qu’en libérant du fil c’est 25 à 30 cm qui partiront avant que le leurre ne touche le fond.

Une fois la question de hauteur d’évolution réglée c’est l’animation qui devra être abordée. Selon votre vitesse de dérive, le grammage de votre tête plombée, il n’est quelquefois pas la peine d’animer. En effet la vitesse de la dérive fera battre le battoir caudal du leurre sans besoin d’effectuer des dents de scies.

Certains mettent de temps en temps des petits coups de poignets, juste pour faire courber le leurre et lui donner cette impression de vie qui pourrait manquer à un shad naviguant à vitesse constante au dessus du fond. D’autres ne font absolument rien….

 

Sur la barque, Cathy imprime un mouvement ondulatoire en dent de scie sur une hauteur d’environ 20 cm, Patoche gratte le fond et moi c’est plutôt 10 cm au dessus et quelques coups de poignets. Devinez qui a le plus de touches….Personne, ou tout le monde.

Aucune des différentes méthodes n’a supplanté l’autre et nous sommes tous convaincus de détenir la vérité !  Et quand ça ne mord pas tout le monde doute….

 

Il n’y a donc aucune vérité, il s’agit au pire d’effectuer un mix des techniques, d’animer puis de ne faire plus rien, de faire quelques tirées, quelques posés sur le fond et de noter quelle animation semble la plus fructueuse à ce moment pour la reproduire. La seule vérité à retenir est que le leurre doit nager près du fond, à combien de centimètres ? Ça dépend, c’est vous qui voyez…..

Gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

51 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre L'Esoxiste sur Google+ et esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in le coin du débutant, Techniques classiques, Techniques et astuces, Techniques modernes. Bookmark the permalink.

6 Responses to Le coin du débutant: Verticale, animation du leurre ou pas ?

  1. JOHN says:

    SALUT SYLVAIN
    OUI TU AS RAISON LA VERTICAL C EST PARFOIS UNE PECHE DE FOU !!!!!
    JE ME SUIS APERCU QUE LE « CA DEPEND » REVIENS SOUVENT AUTOUR DES PECHEURS QUE JE FREQUENTE
    A+
    JOHN

  2. Lavarenne says:

    Ce que j’ai compris c’est que, pour la verticale,chacun a sa « recette » et qu’il l’adapte en fonction « du moment » et qu’il est bien difficile voir illusoire de donner une seule règle qui fonctionnerait à chaque fois……

    • C’est exactement ça, il y a de grands principes à suivre mais pour les détails c’est comme souvent à la pêche, inspiration et talent et n’oublions pas la coopération du poisson, élément le plus important

  3. Alban Michelot says:

    J’ai débuté la verticale cette année en float tube.. C’est vrai qu’au début c’était du grand n’importe quoi, mais en pratiquant souvent, on trouve son petit rythme et sa petite technique à soit même !

    • Hervé says:

      En float c est top , j ai pris mon premier poisson a la verticale ainsi cette année !

      • Alban Michelot says:

        Pareil car je n’ai pas de barque ! Mais les sensations en float sur des gros poissons sont vraiment bonnes ! J’ai eu l’occasion de me faire traîner légèrement et là, c’est adrénaline assurée ! J’attends de me faire atteler sur un bon glane de 2m histoire de surfer un peu !