L’aventure des marques pêche : Megabass
avatar

Megabass est une des rares marques qui peut se targuer d’ avoir révolutionné la pêche des carnassiers aux leurres et particulièrement au leurre dur. Qui parmi d’entre nous ne connais pas cette marque synonyme d’excellence ?

Si j’ai pu rencontrer M. ITO en 2017 à Clermont, le temps m’ a manqué pour discuter avec lui de ses créations qui, pour certains, auront influencé la façon de voir la pêche au leurre. Découvrez l’ aventure de cette marque encore jeune mais si pleine de talent et de maturité.

L’ aventure commence en 1986 avec son créateur Yuki ITO qui démarre sa société de créations de leurres dans son garage. Auparavant Yuki aura travaillé comme responsable de l’ingénierie optique et de la conception de systèmes chez Nikon, c’est donc un créateur de leurre possédant une expérience d’ingénieur et d’informaticien qui va bouleverser le marché.

Yuki ITO patron de Megabass et Yannick Cordier son importateur Europe pour Ultimate Fishing

 

Yuki s’est dans un premier temps consacré au marché japonais avec des leurres classiques pour la pêche en mer et la pêche en rivière. C’est ainsi que sont nés le  Dog X, le X 80 et le Great Hunting, des leurres à coques plastiques à la finition remarquable et à la nage parfaite. Sont venus ensuite d’autres modèles comme le Pop X et le Z crank qui ont fait la réputation de Megabass au Japon.

Un des premiers modèles de Great Hunting, image Megabass

 

1998 marque les esprits pour cette entreprise puisque lors d’un voyage d’étude en Italie, Yuki Ito eu une belle inspiration en découvrant les petites voitures et les ruelles typiques de ce pays. Ainsi est né le SRX Griffon, ce crank très célèbre avec sa fameuse bouille et sa bavette de forme si particulière. Il sera suivi en 2001 par le MRX Griffon pour pêcher un peu plus creux sous la demande des pêcheurs.

Griffon original en bas, évolution 2016 en haut

 

Mais Megabass doit surtout sa notoriété à son arrivée aux États Unis pour lequel il va créer en 2000 un leurre totalement dédié au marché US : Le Vision Oneten en s’inspirant d’une précédente création qui avait pour nom « Ito Shiner ». Le PDG de Megabass va alors sillonner les USA pour faire connaître sa production et après un démarrage timide ce fut le succès grâce aux pêcheurs pros US qui ont fait du Oneten leur minnow préféré.

En 2001 il déclinera une version plus petite le Vision 95, puis de nombreuses versions verront le jour au cours des années suivantes. A ce jour il existe 17 versions commercialisées en France du célèbre Vision.

Le Oneten, le seul et l’unique

 

Ce qui caractérise l’ esprit Megabass c’est qu’outre une qualité toujours au top, la marque ne joue pas sans arrêt sur le remplacement de ses produits. En effet, les leurres Megabass fonctionnent et restent au catalogue depuis leur début. Certains ont disparu ou ne sont plus importés mais une grande majorité n’a pas changé ou si peu. Le Griffon a été amélioré en 2016 mais des spinnerbait comme le V Flat Power Bomb sont au catalogue depuis de très nombreuses années.

Le Wild Header, un chatterbait qui m’a permis de véritables cartons

 

Mais Megabass ce n’est pas que le leurre dur c’est aussi le souple avec des modèles phares comme le Spindle Worm dont le procédé de coulage fut révolutionnaire pour l’époque, le Hazedong si souple, le ver Needlecrawler et surtout la star incontestée des slugs le X Layer.

Tous ces leurres souples sont encore au catalogue sauf le worm qui a disparu malgré son efficacité, il a été remplacé le Tournament Crawler, plus technique.

Le Xlayer si efficace a vu arriver une version curly qui est dorénavant disponible en trois tailles et qui est pour l’heure la meilleure virgule du marché.

Le Xlayer et sa version Curly

Le Spindle Worm original et sa double coulée de matière, abandonnée depuis

 

Yuki Ito a su créer une marque phare dans le domaine des leurres, d’autant que sa légende veut qu’il mêle un peu de mysticisme à ses créations, qu’il utilise le nombre d’or pour parfaire les proportions… Sa devise « Japanese Psychic Force » en rajoute encore dans ce qui voudrait être perçu comme un art dans la création.  Yuki Ito précise qu’il veut diffuser la culture japonaise avec ses leurres, culture où la façon de faire est aussi importante que la finalité de l’acte. De plus sa société a toujours bien maîtrisé la communication avec des arguments techniques auxquels la concurrence n’a jamais pensé. On citera par exemple que le Vision était capable de changer 7 fois de spectre lumineux lors d’un jerk, les photos du Griffon jaune à côté d’une voiture sont aussi ce qui a crée ce sentiment de posséder des leurres d’exception.

 

Lorsque je me suis mis à pêcher au leurre sérieusement en 2004, j’avais constaté que deux marques sortaient de l’ordinaire pour la qualité de leurs produits. Megabass et Lucky Craft tenaient alors le haut du pavé avec pour le second des formes de leurres plus classiques. Depuis en France, c’est Megabass qui domine largement. Si on compte les pages cannes et moulinet c’est de la page 34 à 91 du catalogue Ultimate Fishing 2019 qui lui sont destinés, soit 48 pages pour une offre très complète en leurres.

Megabass c’est aussi des cannes et des moulinets. Pour ces derniers ce sont des Daiwa upgradés mais pour les cannes ce sont des créations originales de grande qualité. Je possède une Destroyer French Limited et la finition apportée à cette canne est parfaite.

 

Megabass poursuit sa stratégie de développement en ayant crée en 2013 Megabass of América qui ne se concentre que sur les leurres et matériels pour le marché US. En Europe c’est une alliance avec Ultimate Fishing qui a crée la gamme Kiss en 2017, rappelons qu’ Ultimate distribue la marque depuis 2001. Cette collaboration fait que Megabass crée des leurres originaux pour le marché européen grâce à une collaboration avisée avec Ultimate Fishing. Ce travail en commun nous apporte dorénavant des leurres spécifiques pour le brochet ou le sandre.

L’usine Megabass est implantée à Hamamatsu près de Nagoya au centre du Japon et tout ce qui arrive sur le marché européen sort de cette usine.

 

Certes, on pourra toujours dire que les produits Megabass sont chers mais la qualité et l’innovation en font des leurres d’exception que les pêcheurs passionnés aiment utiliser.

Voici une vidéo signée Megabass vous présentant les produits dont la devise est « built to inspire », construits pour inspirer, tout un programme.

 

Gardez la pêche

Découvrez la gamme Megabass chez notre partenaire avec 216 produits

About sylvain l'esoxiste

52 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Hommage aux grands de la pêche, leurres durs - Poissons nageurs, Leurres métalliques, Leurres souples and tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.