Ils vivent dans nos eaux: L’esturgeon

Étonnant animal que l’esturgeon, un poisson si étrange qu’on le croirait sorti d’un film sur les dinosaures. Ce corps est sans écaille mais recouvert de plaques osseuses, son nez est un rostre et sa bouche se projette en avant pour se nourrir.

Connu de tous pour être le poisson qui produit le caviar, l’esturgeon endémique Français est un poisson marin qui ne remonte en eau douce que pour frayer.

 

Sa taille va de 145 à 220 cm pour un poids de 13 à 70 kg mais il peut dépasser 3,5 m pour 300 kilos.

 Ce poisson vit généralement dans des fonds de 5 à 60 m sur la zone littorale, il se nourrit principalement de crustacés et de mollusques qu’il avale grâce à sa bouche protractile et ses moustaches (barbillons) qui servent à détecter ses proies.

 Actuellement l’esturgeon européen ou Acipenser sturio vit sur la totalité de la façade atlantique mais ne se reproduit qu’en un seul endroit: le bassin versant de Gironde, Garonne et  Dordogne. La dernière zone de reproduction est située  entre 160 et 270 km de l’embouchure de ce bassin versant, c’est dire qu’il remonte assez loin.

 

La maturité sexuelle est atteinte tardivement, 10/12 ans pour les mâles et 13/16 ans pour les femelles. De plus celles ci ayant atteint l’age de procréer ne pondront pas tous les ans. Les géniteurs quittent la mer au printemps pour remonter les fleuves vers les zones basses de la Garonne et de la Dordogne où la fraye se déroulera entre avril et juin dans des zones assez profondes.

 Chaque femelle est accompagnée de plusieurs mâles et pondrait entre 300 000 et deux millions d’œufs. Le développement d’un œuf prends 4 jours à 17°.  A 20/25 cm de long les jeunes esturgeons sont déjà descendus en aval pour coloniser l’estuaire. A 50 cm de long ils passent en mer.

 Auparavant présent depuis des milliers d’années sur tous les fleuves, l’esturgeon ne subsiste plus que dans le bassin précité. Sa pêche pour le caviar et la destruction des frayères entre autres causes amené  à la quasi extinction de l’espèce.

Désormais ne subsiste plus qu’une population estimée à quelques milliers d’individus qui rend aléatoire sa survie. Sa pêche est strictement interdite et ce ne sont pas les quelques captures accidentelles à la ligne qui met à mal leur population, plutôt la pêche professionnelle en estuaire.

 

Vous pouvez quand même capturer des esturgeons en France, généralement en carpodrome où ont été introduit des espèces exotiques.

L’esturgeon du Danube  (Acipenser ruthenus) mesure au maximum 1m de long  pour 15 kg, c’est le moins commun dans ces réservoir ou l’on trouve plus souvent l’esturgeon de Sibérie (Acipenser baerii) qui peut atteindre 2m pour 100 kg. 

esturgeon de sibérie (image iktus-carpe.com)

Sources: les poissons d’eau douce de France- Biotope Editions

 Gardez la pêche

 

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in ichtyologie. Bookmark the permalink.

Comments are closed.