Ils vivent dans nos eaux : Le cristivomer
avatar

Ce représentant de la famille des ombles est certainement l’un des moins connus, pourtant on en trouve un population établie depuis longtemps dans les grands lacs alpins et certains lacs pyrénéens.

Son nom scientifique est Salvelinus Namaycush, on le surnomme aussi Omble du Canada. C’est un salmonidé magnifique à la robe gris/vert tachetée de clair. Au Canada on l’appelle truite grise.

Poisson d’eaux froides il ne prospère vraiment que dans des eaux d’altitude et assez profondes  ou il peut atteindre la taille de 120 cm pour 40 kg.

Le cristivomer, dont le nom vient du fait qu’il possède un os (le vomer) situé sur le palais et en forme de croix, est originaire d’Amérique du nord. Il a été introduit en Europe depuis 1880 . En France c’est dans les lacs des Pyrénées qu’on l’a introduit dès 1955 et que son acclimatation constatée par sa reproduction y a été observée en 1970.

Il a ensuite été introduit dans les lacs alpins, les lacs du jura et les lacs du massif central où sa reproduction n’est pas attestée.

La reproduction se déroule un peu comme la truite car la ponte s’effectue en automne. Les œufs  de 5/6mm de diamètre sont pondus sur le substrat  pierreux des lacs  et n’écloront qu’en mars avril soit 500 ° jours.

 

Comme c’est un poisson d’eau froide son métabolisme est assez lent, il ne devient mature sexuellement qu’à 6/7 ans et la ponte ne contient que 2000 à 15 000 ovules par kilos selon l’age et la taille de la femelle.

Le cristivomer se nourrit de crustacés, d’insectes et de petits poissons. Il vit en bancs plus ou moins nombreux et se pêche à la cuiller ou au vif.

Un poisson peu connu, assez rare chez nous mais à découvrir.

Gardez la pêche

[subscribe2]

About sylvain l'esoxiste

52 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in ichtyologie. Bookmark the permalink.

4 Responses to Ils vivent dans nos eaux : Le cristivomer

  1. Cloquette Bruno says:

    J ai été au lac de Tignes en 2010, en 3 jours 7 cristivomers le plus gros 40 cm, mais au dire du guide de beaucoup plus gros y sont. Le guide hervé Genet super sympa.

  2. Joubert-Laurencin says:

    Quand le lac de Coiselet ( la retenue aval après Vouglans) était en première catégorie, un ami les péchaient au bouchon au vif avec 1,5m de fond ou à la godille, les deux techniques avec des vairons.

  3. Dom says:

    Ce poisson était présent dans le lac de Vouglans ou il s’en prenait régulièrement jusqu’à la fin des années 80(mes vertes années).Il était surtout peché vers le pont de la Pyle sur la presqu’ile en debut de saisons au petit vif posé.Certains inconditionnels le recherchait exclusivement.Il semble qu’il soit progressivement disparu du lac ,en tout je n’ai pas eu connaissance de nouvelles prises depuis cette époque..