Ils vivent dans nos eaux: La tortue Cistude
avatar

J’ai la chance d’avoir à quelques kilomètres de chez moi un site où vit la tortue Cistude. Il s’agit d’une tortue aquatique inféodée à une moitié sud du pays dont la limite nord semble passer par la Saône et Loire. On l’appelle généralement la tortue boueuse ou bourbeuse pour sa propension à fréquenter les zones vaseuses.

 

Cet animal très discret que peu de gens connaissent a été officiellement noté comme présent sur le secteur par les instances scientifiques régionales. Celle ci fait toujours l’objet d’études et quelques unes sont équipées d’émetteurs par les scientifiques.

 

Ainsi ceux ci ont découverts que notre cistude s’éloignait quelquefois de plus de 500 m de son point d’eau pour pondre ses oeufs. La ponte se déroule généralement en fin de printemps et l’incubation prend environ trois mois, c’est donc en fin d’été que naissent les petites tortues qui devront émerger d’un nid recouvert d’une dizaine de centimètres de terre ou de sable. Le nid est toujours construit en terrain sec et c’est la femelle cistude qui le creuse avec ses pattes postérieures.

 Une femelle pond en moyenne entre 3 et 16 œufs blancs qui éclosent donc fin aout début septembre  et le périple difficiles des petites tortues commence. Il leur faut déjà sortir du nid puis au milieu de la végétation (ce n’est pas la plage!!!) se trouver un chemin jusqu’au point d’eau en évitant les pies, les corbeaux, les hérons et les buses.

Photo: sites-natures.aquitaine.fr

 Les tortues même aquatiques vivent lentement, une tortue ne devient adulte et apte à se reproduire que vers l’age de 10/12 ans. L’hiver elles le passent généralement sous l’eau, enfoncées dans la vase en totale hibernation.

 On peut l’apercevoir au beaux jours, là où elle est présente, à flotter sur l’eau ou à réchauffer sa carcasse sur une pierre ou un tronc d’arbre tombé à l’eau. Une cistude mesure entre 14 et 22 cm et pour la reconnaître à coup sur elle possède une queue qui fait presque la longueur de sa carapace.

La cistude est carnivore et mange alevins, têtards mais aussi insectes et charognes.

 Attention, ne pas confondre la cistude avec la tortue de Floride, sa cousine abandonnée dans la nature par des aquariophiles peu scrupuleux. La où arrivent les Florides, les cistudes déclinent. Pour les reconnaître c’est simple, la cistude possède une grande queue et surtout n’a pas cette tache orange sur le coté de la tête. Son corps est parsemé de petits points jaunes.

 La cistude serait présente en Bourgogne depuis 4500 ans, Il y a quelques temps  les moines la consommaient le vendredi car, vivant dans l’eau, elle n’était pas considérée comme de la viande . Ceci n’a certainement pas facilité son expansion.

J’ai recherché mais les bonnes recettes de cistudes n’ont pas eu l’honneur des manuscrits…Trêve de plaisanterie, elle est intégralement protégée.

 Gardez la pêche

 

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in ichtyologie. Bookmark the permalink.

Comments are closed.