Ils vivent dans nos eaux : la Gambusie
avatar

gambusiala gambusie est un petit poisson qui peuple la zone littorale française ouest et sud est, très commune là bas on ne la trouve quasiment pas à l’intérieur des terres sauf en région sud ouest.

Ceux qui ont eu des guppy en aquarium pourront presque confondre les femelles guppys avec les femelles gambusie car la ressemblance est frappante.

Découvrons ce petit poisson importé pour lutter contre les moustiques.

On trouve la gambusie dans les eaux chaudes, calmes et riches en végétation dans les marais et les canaux. Poisson d’eau stagnante elle supporte assez bien la chaleur (30°) le manque d’oxygène et la salinité.

La gambusie ne mesure guère plus de 3 à 6 cm et se nourrit de petits invertébrés c’est pourquoi elle a massivement été introduite dans les marias littoraux pour essayer d’éradiquer naturellement les moustiques or il y aurait débat entre la communauté scientifique sur son efficacité envers les larves de moustiques. Pourtant son nom anglais est mosquitofish.

Gambusia_affinis

Mme Gambusie ne pond pas des œufs, ses alevins naissent dans son ventre et elle met au monde directement ceux ci tout comme les mammifères, c’est plutôt rare dans le règne des poissons qui sont généralement ovipare (pondent des œufs).

La reproduction est particulière car le mâle possède un organe reproducteur, le gonopode, qui lui permet de déposer sa semence directement là où il faut dans le corps de Mme.

gambusie2

 

La femelle peut alors garder le sperme viable durant plusieurs mois et peut mettre au jour six groupes d’alevins dans l’année.

Ceux ci se développent vite et les premiers alevins nées au printemps pourront se reproduire quelques semaines seulement après être nés.

gambusie

Une gambusie ne vit guère plus d’une année et certaines seulement quelques semaines.  Leur nourriture se compose de crustacés et d’insectes aquatiques de petite taille.

Pour le pêcheur elle n’a aucun intérêt ni culinaire ni en tant que vif mais c’est un poisson qui vit chez nous et à ce titre il méritait cette petite présentation.

Gardez la pêche

 

About sylvain l'esoxiste

49 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique. Suivre L'Esoxiste sur Google+
This entry was posted in ichtyologie. Bookmark the permalink.

5 Responses to Ils vivent dans nos eaux : la Gambusie

  1. Lesfilmu says:

    Par ailleurs, ton commentaire « selon les dernière données scientifiques recueillies, il semble qu’elle ne se nourrisse pas de leurs larves » m’interpelle.

    Car certes, si on pensait éradiquer les moustiques en faisant manger leurs larves par un poisson, on s’est bien fourvoyé, mais d’un autre côté, ce poisson se nourrit effectivement de larves de moustiques (entre-autres choses, certes) et avec un appétit important en regard de sa taille, comportement étudié plein de fois.

    Tu saurais me dire quelle(s) étude(s) disent le contraire ? (intérêt purement ichtyologiste 😉 )

    Enfin, je n’ai pas vérifié, mais il me semble bien qu’il est classé invasif en france, je me trompe ?

    • Lesfilmu says:

      « Gambusia affinis est un poisson culiciphage introduit, en Tunisie en 1929, pour la lutte contre les anophèles.
      Dans cette étude, nous reportons son efficacité dans les conditions du laboratoire où Gambusia affinis se révèle comme un prédateur redoutable des larves de moustiques.
      La consommation des larves de moustique diminue avec la progression des stades larvaires et elle augmente, pour le même stade larvaire, en fonction de la taille du poisson »

      Source : institut Pasteur (nom exact : ETUDE EXPERIMENTALE DE L’EFFICACITE LARVIVORE DE GAMBUSIA AFFINIS HOLBROOKI (GIRARD, 1859)
      (POISSON-POECILIDAE) – J. GHRAB et A. BOUATTOUR)

      Mais il y en a plein d’autres 😉

    • Le bouquin qui sert de référence actuellement: Les poissons d’eau douce de France édition Biotope:
      http://esoxiste.com/la-bibliotheque-du-pecheur-les-poissons-deau-douce-de-france/

      • Lesfilmu says:

        Ok, je vais le fendre de 45€, parceque je suis étonné (j’ai élevé des Gambusies en petit bassin quand j’étais gamin, et elles se jetaient sur les vers de vase…), et par ailleurs, les larves de moustiques sont consommées par un très grand nombre de poissons… donc si ton bouquin dit autre chose, c’est qu’il se base sur des études, forcément citées s’il est sérieux 😉

  2. Lesfilmu says:

    Bonjour,

    Je me permet une petite précision 😉

    La Gambusie appartient à une famille non pas « vivipare » (qui pond des petits vivants) mais « ovovivipare ».

    Autrement dit : le mâle ensemence la femelle comme tu le décris et donc les oeufs sont fécondés dans son « ventre ». Les embryons se développent à l’intérieur des oeufs à l’intérieur de la femelle, mais n’éclosent pas dans son ventre. Ils éclosent immédiatement à l’expulsion de l’abdomen, les petits sont donc immédiatement viables, d’ailleurs ils nagent immédiatement.

    Par opposition au mode classique « ovipare » : le femelle pond des oeufs immatures, qui sont fécondés après explosion et dont les embryons se développent après fécondation, extra-corporel 😉

    C’était juste pour préciser 😉