Les différentes animations au shad
avatar

mequinenza 22 (18)La pêche au shad est souvent celle par laquelle le débutant commence et celle aussi par laquelle le plus expérimenté s’investit.

Un shad ou tout autre leurre souple, contrairement aux leurres durs, ne nage pas seul. C’est le pêcheur et lui seul qui devra lui donner un semblant de vie, c’est pourquoi les plus malins d’entre nous ont vite compris que multiplier les animations, c’était multiplier les chances de piquer du carnassier.

A l’origine, il existe trois types d’animations du shad ou autres leurres souples (worm, finesse…) : Le linéaire, la verticale et la pêche à gratter, voyons voir ensemble les déclinaisons et les variantes.

Le linéaire et ses variantes :

Le linéaire pur. La plus simple des pêches qui demande un shad au corps assez ferme. On lance et on ramène, c’est le poids de la tête plombée qui donnera la hauteur d’évolution.

mequinenza 22 (19)La pêche en traction. Une pêche pour les grands lacs profonds. On lance, on laisse toucher le fond et on fait une tirée de forte amplitude puis on relâche en récupérant l’excédent de bannière au moulinet.

la pêche à décrocher. Une variante du linéaire où on ramène très lentement en laissant de temps en temps tomber le leurre.

La chute vertigineuse à travers un banc de vifs, une pêche de réaction très efficace qui se passe de plus de commentaires. On détecte les vifs au sondeur et on laisse descendre un shad bien plombé au milieu.

La pêche en diagonale, une variante de la verticale ou c’est la vitesse de la dérive qui anime seule le shad, la pêche se fait au ras du fond ou en décollé suivant la vitesse et le grammage de la tête plombée.

 

La pêche à gratter et ses variantes :

C’est certainement la plus riche en déclinaisons car elle fait appel au contact régulier avec le fond.  Vous aurez donc tout intérêt à tester au cours de votre partie de pêche toutes ces animations :

mequinenza 2015055Le linéaire corse ou la gratte de feignant : Désolé pour les corses mais un peu d’humour n’a jamais fait exploser personne !  On ramène lentement, lentement en raclant le fond canne basse. Super efficace sur fonds propres avec une virgule.

Les petits bonds sur le fond, la même mais canne haute avec quelques petits coups de poignets histoire de donner un peu de vie.

Les sauts et périodes d’immobilité, la copie du mort manié. Là on anime vraiment, glissades, bonds, raclage, labourage, envolée…..Une animation qui fut longtemps celle du manié ou du LS à ses débuts.

les changements de vitesse et le labourage du fond au moulinet. On ramène plutôt plombé et c’est le moulinet qui travaille, changement de vitesse etc… J’ai eu une démonstration de l’efficacité de cette méthode sur le sandre il y a peu de temps.

 

La verticale :

Bec torcy 130113 (4)La façon nordique,têtes plombées lourdes, gros shad qu’on ramène en prenant contact avec le fond le plus souvent possible. Ca dérange le poisson  et on sent très bien son montage.

La façon française, shad plus petit, tête plombée légère et leurre qui évolue à 20 cm au dessus du fond façon friandise en ballade

 

Comme quoi la pêche au leurre souple est bien plus subtile qu’il n’y paraît, on ne s’y ennuie jamais pour peu qu’on le veuille. Essayez donc un peu tout ça.

 

Gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

50 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre L'Esoxiste sur Google+ et esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Techniques et astuces. Bookmark the permalink.

Comments are closed.