Dieu merci je suis pêcheur
avatar

montaubry-06111.jpgDrôle de titre non ? Personnellement je ne suis pas croyant même si j’ai été enfant de chœur dans ma jeunesse. J’ai trouvé ce texte sur un site américain et je tenais à vous le faire partager car il le mérite. La traduction de M. Google Trad  étant une insulte à notre langue française je me suis permis de rectifier sans trop m’éloigner du texte original. Appréciez cette ode à la pêche !

Je fait partie d’ une race « d’homme des bois »  qui aime, apprécie et respecte cette magnifique nature  avec laquelle nous avons été crées. Je m’engage à faire tout ce que je peux pour la conserver . Je ne copinerai jamais avec ceux qui cherchent à entraver mon mode de vie. Je ne serai pas victime de la négativité répandue dans le monde d’aujourd’hui. Je vais sourire, rire et apprécier cette bénédiction que j’ai reçue si gracieusement.

Dieu merci, je suis pêcheur.

Je me lève avant la lumière du jour, tandis que les néons du centre-ville continuent à illuminer  les jungles artificielles du béton et de la conformité. Je soumet  mon pauvre corps aux assauts  du soleil, du vent et de la pluie. Les maux, les douleurs et le manque de sommeil ne pourront jamais être comparés  à la liberté que je trouve au sein de la nature sauvage.

settons 280512-1

 

J’utilise volontiers toutes les dernières parcelles de mon énergie physique et mentale à la recherche de ces créatures spéciales créées par le bon Dieu. Je me bat tous les jours, avec des mains calleuses et ensanglantées pour me rapprocher des désirs les plus profonds de mon cœur, aller au bout de ces convictions que mon créateur à vissé au fond de mon âme.

Dieu merci, je suis pêcheur.

pecheur flotteur (1)

 

Je me sens le plus chez moi lorsque je suis le plus loin de là. Je me garde un mode de vie loin de la bien pensance. J’ignore les critiques de ceux qui ne comprennent pas cette passion. Je choisis mes routes où personne ne passe, pas celle pavées par la société.

Dieu merci, je suis pêcheur.

pecheur-crescent

 

Je ne prouve pas ma valeur par les richesses et les mondanités. Je trouve le réconfort dans un lever de soleil d’or, au son des vagues qui battent doucement contre la coque de ma barque et au  premier coup de soleil de l’année sur mon visage.

Je trouve l’humilité dans la poursuite sans fin. Je trouve l’espoir dans chaque lancer.

Dieu merci, je suis pêcheur.

panneciere-24091601

 

Je ne croix pas aux promesses des politiciens et  vedettes de la télé, car ils ont oublié cet esprit sauvage qui m’habite encore. Je vais combattre jusqu’à mon dernier souffle pour continuer à faire ce que j’aime le plus. Je ne compromettrai jamais mes croyances ni ne m’allongerai et je ne laisserai pas  tomber quand les autres diront que c’est impossible.

Dieu merci, je suis pêcheur.

ouv panneciere 2015152

 

Je suis de cette  race d’homme de plein air qui apprécie les choses les plus simples de cette vie terrestre. En taper 5  avec un vieil ami, le bruit de la canette de bière glacée qu’on ouvre après une journée caniculaire sur l’eau. Le frisson de la capture et de la libération. L’orgueil d’une fraternité indéniable.

Dieu merci, je suis pêcheur.

panneciere 150415-06

 

Les poissons ne savent pas si je suis cadre supérieur ou simple ouvrier. Ils ne jugent pas mes nombreuses lacunes ou ne critiquent pas mes succès. Le coucher de soleil ne fait pas de discrimination entre  les fatigués, les faibles ou les pauvres. Pêcher ne sera pas mentir, tricher ou voler. Au plus durs des jours ou aux plus réussis d’entre eux, le lac est là, les poissons sont là aussi. Ils sont et seront toujours mes repères  dans un monde tournant et turbulent. Ils ne me laisseront jamais tomber.

Merci Dieu, pour m’avoir fait un pêcheur.

Traduction libre d’un texte de Walker Smith, lire l’original en anglais 

 

About sylvain l'esoxiste

50 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre L'Esoxiste sur Google+ et esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Editorial - Coup de gueule, réflexions diverses. Bookmark the permalink.

5 Responses to Dieu merci je suis pêcheur

  1. Olivier says:

    Aaaaaeeeeeoerrrrrgggghhhh !

    De la poésie Vogonne !

    O blas bougriot glabouilleux
    Tes micturations me touchent
    Comm des flatouillis slictueux
    sur une blotte mouche

    Grubeux, je t’implore,
    Car mes fontins s’empalindroment…
    Et surrénalement me sporent
    De croinçantes épiquarômes.
    Ou sinon… Nous t’échierons dans les gobinapes
    du fond de notre patafion
    Tu verras si j’en suis pas cap !

    (Douglas Adams, Hitchhiker’s Guide to the Galaxy H2G2)

  2. Clément says:

    Excellent! C’est vraiment bien ce genre de posts.

  3. RONCIN says:

    Bonjour, merci Sylvain pour cette traduction car mon Anglais n’étant que scolaire…
    Je viens de finir cette lecture les larmes aux yeux, merci au camarade Américain d’avoir dépeint avec tant de vérités ce qui fait de nous des pêcheurs.
    Au plaisir.
    Greg.

  4. Le regulateur says:

    Bonjour, magnifique! !! Je me vois dans ce récit poétique, toi de même sylvain tu fait partie de ces amoureux de la nature! On vieilli ,mais la passion demeure! Pour ma part ,j’ai tout les défauts naturels que les gentils ecolos peuvent nous affubler, je pêche truite et carnassier ,ramasse champignons et fruits forestiers, et comble de tout, je suis un méchant chasseur!! Merci dieu de m’avoir fait amateur de nature!! ☺ ☺.

  5. Alban says:

    Je ne connaissais pas, j’ai dévoré le texte, walker Smith est, ou était sûrement aussi doué pour monter et écrire des lignes..