Bilan de l’ouverture truite 2019
avatar

L’ouverture de la truite, ce moment tant attendu, s’est déroulé une fois de plus sur la rivière Ternin à Lucenay L’ Eveque (71)  et s’est plutôt bien passée pour moi puisque je piquerai deux truite et  en décrocherai quatre autres.

D’autres ont eu moins de chance que moi, d’ autre plus mais tous les ans c’est la même chanson !

Réveil à 05h00 pour moi et chargement des cannes dans la voiture de Patoche. j’ai comme toujours pris de quoi faire face à toutes les situations: Une canne vairon mort, une canne leurre et ma vieille télérèglable de 6m.

Arrivé sur place, un coup de lampe frontale me fait vite découvrir que la rivière est basse et que les eaux sont très claires malgré une météo chaotique la semaine passée.

Ce sera donc une configuration idéale pour pêcher au vairon. Je sort donc ma Dragonbait Trout Smith et prend une réserve de vairons que je monterai sur des montures Himara Fishing Eden.

 

Je me poste donc sur un point précis où un petit trou habite presque toujours une surdensitaire et attend l’ heure légale. Lorsque celle ci arrive je lance mon montage à l’ aveuglette car il fait encore nuit. Malheureusement malgré mon application aucune truite ne mord sur ce poste, je remonte donc à l’ amont sur 200m et laisse le secteur du parking au nombreux pêcheurs qui arrivent.

Patoche et Cathy choisissent la cuiller et descendent à l’ aval vers un bief de moulin assez large, quand à moi j’arrive sur mon poste. Il fait à peine jour et je pique enfin ma toute première truite 2019 en lançant derrière un caillou situé au centre de la rivière.

 

La belle me fait un joli combat, elle mesure 28 cm et l’ état de sa queue et ses nageoire ne laisse aucun doute sur son origine, c’est une surdensitaire lâché mardi dernier et qui me fera l’ honneur d’un bon repas.

L’appareil photo a beaucoup de mal à faire le point devant tant d’absence de lumière mais on voit quand même la belle.

Le jour se lève doucement et je m’aperçois que l’ eau est vraiment translucide, les truites seront au milieu du cours d’eau ou dans la veine la plus puissante.

C’est sur une fin de cours profond, juste avant d’attaquer un radier que je pique la seconde dix minutes plus tard. Même punition que la précédente. le secteur semble prometteur puisque mon voisin en amont en piquera deux autres avant que le secteur ne se calme.

 

Je ressent encore quelques attaques sans conclusion et je pique deux autres truites qui se décrocheront malheureusement.

Je rencontre Guillaume du blog des dents de l’ Arroux qui réussira sa matinée avec un quota à la petite cuiller n° 1, félicitation.

Le quota étant de trois farios, je me dits que je vais tenter la dernière au poisson nageur mais mauvaise pioche durant une bonne heure, rien de rien au minnow.  Le casse croûte arrivant, j’en profite pour reprendre ma canne vairon et tente le secteur le plus pêché du matin, on ne sait jamais.

 

Bonne pioche puisque juste derrière la passerelle où au moins 20 pêcheurs ont lancé leurs montages, je pique une fario. Je ne saurais jamais si c’est une sauvage ou une surdensitaire car un galipette la fera se décrocher.

Il me reste deux vairons et mon poste du matin, celui sur lequel j’ai commencé me tends les bras. Arrivé en catimini, lancer discret dans le courant central, le vairon se rabat, je m’accroche, je secoue ma canne mais ce n’est pas un accroc……Et évidemment ça se décroche, c’était joli, c’était une truite car j’ai vu ses flancs mais pourquoi ai-je réagi comme ça ? Pas de bol. Mon vairon est pulvérisé, quatre truites décrochées….

Je rentre au véhicule ou Cathy et Patoche m’ attendent, il est 11h30. J’apprendrai que Cathy a décroché une truite et que Patoche n’a pas eu de bol, pas une touche à la cuiller. Nous rejoignons l’ équipe de l’ AAPPMA à la buvette pour discuter pêche et nous termineront cette belle journée un peu fraîche et humide au restaurant devant un bon repas.

 

La semaine dernière j’ai aussi fait l’ouverture à l’ étang du Chatelet à la mouche. Un temps superbe sans vent en arrivant et à 08h30, heure où la pêche démarre, les éléments qui se déchaînent. Je tiendrai le coup jusqu’à 11h00, trempé et frigorifié. Les grosses arcs n’auront pas voulu de mes superbes streamers montés avec amour durant toute la morte saison. Je rentrerai frustré et déçu du comportement de certains moucheurs qui ventousent les postes où ça mord comme la digue  sans laisser la place aux autres de temps en temps.

 

Ce matin, nouveau départ pour le Ternin. j’ai des vairons et je fais l’ impasse sur ma canne à toc, mauvaise pioche ! Dans la nuit l’ eau est montée de 20 cm et les eaux sont chocolat. Mes vairons sont totalement  inefficaces et je dois me résoudre à sortir mes cuillers fluos sans plus de succès. Si j’avais eu ma canne toc et mes vers, je connais quelques coins favorables pour cette technique.

 

Nous quittons Lucenay avec Patoche pour monter plus amont dans un secteur moins fréquenté mais l y a déjà un pêcheur sur la meilleure zone.  Nous pêchons une demi heure de plus sans conviction dans un coin paumé et sans poissons !!!

Nous arrêtons avec la pluie qui redouble, première brecouille en rivière après une journée d’hier plus fastueuse…

Gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

52 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in reportage de pêche, Tourisme pêche des carnassiers and tagged , . Bookmark the permalink.

6 Responses to Bilan de l’ouverture truite 2019

  1. Gilbert Duroux says:

    Bonjour Sylvain,
    Je me suis laissé dire que les truites surdensitaires, lâchées avant l’ouverture, n’avaient quasiment aucune chance de s’adapter dans le milieu naturel et qu’en général elles ne survivent pas ? Est-ce que c’est vrai ? Si c’est le cas, raison de plus pour les bouloter plutôt que les remettre à l’eau.

    • Bonjour Gilbert; c’est vrai à 95 %, certaines survivent mais c’est rare. Elles sont là pour être consommées donc il ne faut pas se gêner car les survivantes vont rentrer en compétition avec les natives en période estivale où c’est le plus dur pour la truite.

  2. Pecheur de x says:

    Je n’ai fais qu’ appliquer tes conseils! Taille 0 et or pour la cuillère.
    Bonne saison à tous.

  3. Le regulateur says:

    Salut, sur cinq potes, 2 brecouilles, un avec une truite, mon beauf et moi 2 truites! Pour moi prises avec une black fury no 2 , et 2 loupées au poisson nageur, pas trop de monde, un bon casse croûte arrosé bien sûr, 3 truites à 5 c’est peu ,mais on a bien rigolé! Le lendemain matin fiasco, pluie et vent , eau forte, j’ai essayé au toc, et la ;erreur technique j’avais pris ma fil intérieur, le fil qui colle pas terrible, j’ai pris un chevesne, et 2 autres touches, truites ou chevesnes? ?? A bientôt pour de nouvelles aventures! ☺ !

  4. Yoann says:

    Le plaisir de l’ouverture ! Merci d’avoir partager Sylvain.

    Faudra que j’essaye un jour la pêche à la mouche, histoire de voir.
    Apparemment s’était général: des eaux basses et claires, mais peu de truites prisent.

    Peu de pêcheurs vu pour cette ouverture (à peine 10 en 2 jours), mais tous ceux que j’ai vu ont eu au moins 2 où 1 truites de prises. Perso, nous avions tous un point commun: Le vers de terre (pour ma part ouverture réussi: 2 truites au tocs samedi, 1 pour le collègue ; et dimanche: 2 truites pour moi [1 toc et 1 au bouchon) et 1 pour le jeune pêcheur de 15ans).

    @+

  5. Le regulateur says:

    Salut, pour ma part j’ai fait l’ouverture à la celle en morvan! J’ai trouvé qu’il y avait moins de monde que les années précédentes! Sur cinq, 2 brecouille, 1 une truite , et mon beauf et moi 2! Pour ma part je les ai piquées avec une black fury no 2! Le toc essayé en cours de matinée , que dalle! Par contre ce matin sur la chaloire, eaux fortes et teintées! 1 petite sûrement sauvage , décrochée, et 1 gros chevesne pris, par contre 3 touches avec le ver coupé, truites ou chevesnes? ? Par contre le vent pénible, et ma grosse erreur, j’ai pris ma canne toc fil intérieur, le fil collait sous les averses, affreux! Allez à bientôt pour de nouvelles aventures! ☺ !