Attaquer un poste au leurre dur
avatar

Second article de notre série « attaquer un poste », voyons aujourd’hui la stratégie à mettre en œuvre pour attaquer un poste au leurre dur.

La grande majorité des pêcheurs aux leurres  durs  ont une mauvaise habitude qui consiste à sortir son leurre préféré de la boite et pêcher avec sans prendre en compte la saison, la profondeur ou d’autres facteurs. J’avoue être moi-même aussi souvent victime de cette façon de faire mais je finis toujours par me reprendre. Il existe nombre de familles de leurres durs comme ceux qui vibrent, ceux qui dodelinent, ceux qui frétillent, ceux qui nagent en S et parmi ces familles, nombre de sous-familles qui rendent le choix complexe

 

Pour simplifier je n’aborderai que les cranks, les vibrations, les minnows, les jerkbaits,les swimbaits et les leurres de surface qui sont le choix de 99 % des pêcheurs

Imaginons-nous maintenant partir à la pêche, que ce soit du bord ou en bateau et arriver face à des spots différents, lequel de ces leurres allons-nous utiliser ?  Sachant que nous avons, un crankbait, un lipless, un jerkbait minnow, un swimbait, un jerkbait, un popper et un stickbait.

 

La plage peu profonde

Tout dépendra là de la profondeur mais une plage réagit à quasiment tous les leurres. J’aime bien attaquer ce type de poste avec deux leurres, un jerkbait minnow que je vais jerker tous les 5 tours de manivelle de moulinet ou un lipless que je vais ramener en linéaire.  Avec le minnow je vais viser en priorité les brochets et avec le lipless ce seront les perches et les sandres que je viserai.

En été une plage mérite aussi un coup de popper car les alevins présents sont entourés de perches affamées qui aiment bien ce leurre qui poppe.

La crique

La crique est souvent une zone calme et peu profonde, pour l’ attaquer avec discrétion c’est souvent un swimbait en deux ou trois éléments qui convient bien. On pourra aussi utiliser un jerkbait de type Buster Jerk pour faire se déplacer les poissons de plus loin.

j’aime aussi attaquer ce poste au stickbait en lançant du large vers le bord car les becs sont souvent positionnés au ras du bord dans peu d’eau.

 

Le plateau terminé par un cassant

Poste très difficile à pêcher du bord car susceptible d’accrocher votre leurre, j’aime attaquer ce poste en bateau par le large avec un crankbait qui va suivre la déclivité du poste. C’est un poste excellent, très souvent tenu par un joli carnassier qui se poste en attendant de croquer des vifs qui se sont fait dorer au soleil.

 

La falaise

Que ce soit du bord ou en plateau c’est le royaume du crank grand plongeur. La seule difficulté du bord sera de pêcher au pied de la falaise. En bateau on se positionne face à celle-ci et on lance au ras du bord, on peut aussi se placer sur le côté et ramener le long de la falaise. C’est un poste très classique où l’on peut trouver de très belles perches qui aiment stationner le long de ces roches qui recèlent pas mal d’ écrevisses. Les brochets adorent aussi profiter de cet effet accumulateur de chaleur ou de fraîcheur  qui permet à la température de moins varier qu’en pleine eau.

 

La pleine eau

Si le fond ne dépasse pas 6/8m c’est au jerk qu’il faudra pêcher pour faire monter les brochets embusqués. Lorsque que le fond est inférieur à cette valeur j’utilise le lipless qui fait montre d’une grande efficacité pour faire réagir les carnassiers sur plusieurs mètres à la ronde.

Si c’est un étang en forme de cuvette, un bon gros swimbait est aussi un choix pertinent car sa silhouette se verra de loin.

 

L’arrivée d’un tributaire

Il y toujours un poisson à une arrivée d’eau, c’est sûr ! Pour ce poste j’attaque au crank et si je n’ai pas eu de touche au bout de quelques lancers, je passe au jerkbait minnow que j’anime avec des pauses de façon à tenter d’imiter un poissonnet malade.

Un lipless ramené très vite et canne haute sera aussi un truc à essayer.

 

Les bordures de roseaux

J’aime les leurres lents pour ces biotopes, j’utilise donc des jerkbaits, des swimbaits. J’essaye de les faire passer au plus près des bordures où s’embusquent les carnassiers. En période estivale il est aussi intéressant de les pêcher au leurre de surface, popper ou stickbait, ça peut être une bonne stratégie

 

Les bois noyés

Ces zones sont difficiles à pêcher au leurre dur, néanmoins un crank dit « squarebill » à bavette carrée a été mis au point pour pêcher spécifiquement ces coins infréquentables.  Soit vous fuyez ces zones, soit vous tentez le coup en sachant toutefois que les triples des leurres aiment bien se prendre dans les branches de ces vieux arbres noyés.

La rivière calme

On peut pêcher une rivière calme et indolente avec de multiples familles de poissons nageurs. Perso j’aime bien les cranks et les lipless pour ces biotopes mais un jerk convient tout autant.

 

La rivière rapide

Une rivière rapide comme peut l’ être la Loire à certains endroits sur mon secteur se pêchera de préférence avec des jerkbaits minnow assez lourds et à flancs plats qui pourront passer les courants sans décrocher. Un lipless est aussi un choix pertinent lorsqu’il faut passer une veine d’eau puissante, on peut alors le laisser dévaler en le ramenant par tractions.

Vous avez désormais un aperçu des leurres à employer en fonction des postes mais rien n’est figé et un leurre dur qui ne paraîtra pas adapté peut fort bien fonctionner un jour. Comme pour toutes les autres familles de leurres,  tentez tout, même l’irraisonnable, ça peut payer.

Gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

51 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre L'Esoxiste sur Google+ et esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Techniques et astuces, Techniques modernes and tagged , , , . Bookmark the permalink.

7 Responses to Attaquer un poste au leurre dur

  1. Yoann says:

    Salut Sylvain, merci pour cette article !

    D’après moi, tu as oublié un leurre dur… Le Jig !

    Ce leurre est le 4×4 tout terrain surtout pour les bois noyés 😀

    1 Question: Le Lipless, tu pêche avec canne haute où canne basse (en linéaire) ?

    Je pêche avec en étang, (je note peu de prise avec donc un truc cloche) mais sur ça, j’ai un doute (même si j’imagine que cela dépend de la profondeur du lieu), sinon j’aime le dandiner comme au manié, là sa marche bien !

  2. Serge Lavarenne says:

    Encore un sujet intéressant,mais je constate que tu n’a pas évoqué la « saisonnalité »,peut être appliques tu ces méthodes quelque soi la saison ?
    Pour ma part,je reste plus que « basique »:j’attaque toujours un poste « en surface » puis je « descend » dans la couche d’eau en fonction des résultats.(une méthode parmi d’autres,qui utilise les même familles de leurres que toi mais toujours dans le même ordre.)

    • Salut Serge, effectivement je n’ai pas évoqué la saisonnalité car pour moi celle si se trouve dans les postes. La technique que tu décrit fonctionne aussi pas mal, je l’ ai utilisé durant des années.

  3. Le regulateur says:

    Bonjour sylvain, tu a cité sur l’article toutes sortes de leurres , pour attaquer différents postes! Pour toi quel est le plus polyvalent? Si on a pas toute la panoplie à portée de main! ☺. Amitiés.