Une visite à la FNPF
avatar

logo-fnpf300Lors d’un récent séjour à Paris j’ai pu visiter la FNPF, cette grande maison qui suscite toujours tellement d’ interrogations  et j’ai pu poser quelques questions qui me démangeaient.

Loin des fantasmes, cette fédération m’a surpris pas son échelle humaine.

Crée il y a  10 ans à la suite de la mort du CSP, la FNPF est une fédération de fédérations… C’est le ministère devenu celui de l’ écologie qui a souhaité avoir un interlocuteur unique représentant officiellement les fédérations de pêcheurs de loisirs.

La FNPF est donc un organisme avec un bureau élu par les présidents de fédés, ce bureau comme dans toute association élira à l’issue son président et celui ci se nomme Claude Roustan, qui est aussi  président de la fédération de pêche des Alpes de Haute Provence.

visite fnpf 201701

 

la FNPF a été crée en 2006 par la  loi sur l’eau et les milieux aquatiques   et remplace l’ Union Nationale de la Pêche en France dont Claude Roustan était aussi le président depuis 2003.

Le bâtiment de la FNPF se situe en plein Paris afin d’être proche des gares et aéroport lors des convocations de son conseil d’ administration pour les travaux divers. Pas super fonctionnel, ce bel immeuble classique abrite au 1er et au second étage les bureaux de la FNPF, les paliers sont partagés avec un privé qui occupe les autres appartements.

L’ accès  des bureaux situés en rez de chaussée se fait par une autre porte sur une maison contiguë à la première.

visite fnpf 201703

 

Rien d’ ostentatoire là dedans, pas de parking, d’immense salle de réunion lambrisée, que des bureaux en enfilade avec une dizaine de permanents qui y sont salariés.

Pêle mêle on y trouve des personnes qui gèrent les subventions, les aménagements, la communication, le site cartedepeche.fr, l’ évènementiel, les documents divers…

Par exemple un programme général d’ éducation à l’ environnement et au développement durable a été conçu par la FNPF, il sert de base aux scolaires afin que tous dans tout le pays aient le même support pédagogique.

La FNPF est une fédération qui n’a aucun pouvoir coercitif sur les fédérations de pêche, elle conseille, requiert, demande, aide, apporte son expertise….mais les fédés font comme elles veulent. En second exemple je prendrai une architecture de site internet mise à dispo des fédés afin de toutes avoir les mêmes et ainsi faciliter la navigation des pêcheurs qui consultent ces sites.  Et bien….Pas beaucoup de fédés ont accepté cette architecture, préférant celles qu’ils ont acheté à une boite d’informatique et qui n’est pas franchement mieux.

visite fnpf 201705

 

On jette souvent la pierre à la FNPF, quelquefois à tort mais aussi à raison. La FNPF est aussi victime des fantasmes des pêcheurs. Lorsque les présidents de fédés montent à Paris pour des travaux, certes leur déplacement est pris en charge mais ceux ci ne vont pas faire des banquets au restaurant, généralement ils cassent la croûte dans la salle de réunion avec les produits locaux qu’ils amènent afin de ne pas perdre de temps (dixit la  FNPF).

Le tort qu’on pourrait lui faire est en direction des élus, par exemple le président des chasseurs à reçu les principaux candidats à la présidentielle lors de leur congrès….Et les pêcheurs ? Notre président semble la plupart du temps absent du cadre médiatique, ne réagit pas aussi fort que nous l’ aimerions, ne tape pas du poing sur la table, reste silencieux lorsque internet s’enflamme. Mais dans l’ensemble il ne fait que son job. La FNPF n’est là que pour apporter son aide et soutien aux fédérations et ce sont elles qui sont sensées nous défendre.

C’est un statut bâtard, chef sans les attributs et avantages du chef….C’est là une chose à changer car comme tous nous voulons un représentant syndical national, capable de gueuler, capable de faire le forcing chez notre ministre de tutelle qui préfère les pêcheurs pros et les gérants de barrages hydroélectriques et j’en passe.

visite fnpf 201707

 

Les pêcheurs et leurs représentants départementaux sont victimes du brouhaha des chefs gaulois lorsqu’ils tentaient de s’allier face à Cesar. On discute, on tergiverse, et ça finit par «  il est urgent d’ attendre ! » Tout le monde sait qu’un chef va plus vite et plus loin qu’une coalition de chefs et comme disait à peu près Audiart « un con  qui marche ira toujours plus loin que deux intelligents assis ! ». C’est pourquoi, à mon humble avis, les fédérations départementales devraient avoir une subordination hiérarchique plus marquée vis à vis de la FNPF, sinon cette situation durera à notre désavantage.

Après cette petite digression, revenons au sujet de cet article, ma visite à la FNPF.  Le président étant absent lors de ma visite, c’est Julie, l’attachée de presse qui m’ a répondu. Bien évidemment la pub tour de France a été évoquée sans langue de bois, pour eux les retombées sont ultrapositives, bien plus que celles du salon de l’ agriculture pour un budget équivalent les années passées. La FNPF entend le mécontentement de quelques pêcheurs mais cette participation au tour de France s’ est faite avec le vote favorable des présidents de fédé. Autre chose, l’ouverture du carnassiers au 1er mai avait été votée à l’unanimité par les présidents il y a quelques années avant que certains ne changent d’ avis en rentrant dans leurs pénates.

dossiers de subventions en attente

dossiers de subventions en attente

 

Quels sont donc les projets de la FNPF ?  J’ai cru entendre qu’une carte nationale était dans les dossiers, que des textes de loi seront bientôt amendés, comme par exemple une définition précise de la traîne avec une vitesse minimale qui éviterait les soucis des verticaliers…..

Une visite qui m’ aura permis de constater que la rue où est située la FNPF est parallèle au boulevard Poissonnière, ça ne s’ invente pas. Le nombre de dossiers de subventions aux fédés est impressionnant et j’imaginais plus de salariés.

Pour la petite histoire, j’ai du reprendre le métro pour m’y rendre, ça faisait 22 ans que j’avais pas mis les pieds dans ce foutu métro, et bien ça n’a pas changé du tout !

Gardez la pêche.

Précisions de la FNPF en date du 21/03/17:

Pour le volet prise de parole de la FNPF , il est important de rappeler que nous avons su (la FNPF) à la suite de la loi sur l’eau être intégrés dans tous les systèmes décisionnels afin de faire entendre notre voix. Aussi nous (la FNPF toujours) rencontrons régulièrement les élus au plus haut niveau de l’état quand le besoin s’en fait sentir. Nous avons rencontré tous les ministres et tous les présidents en place depuis que la FNPF est FNPF. Nous intervenons autant que possible en amont sur les dossiers afin de désamorçer des situations qui pourraient être à notre désavantage (pour les pêcheurs). C’est pour cela que nous sommes sans doute moins vindicatifs dans la méthode…La FNPF sait se faire entendre quand c’est nécessaire. D’ailleurs une prise de parole est envisagée depuis de longs mois auprès des candidats à la présidentielle (tous…)mais de manière différentes et sur des sujets bien précis.

Notre président est bien présent et au fait de tous les dossiers sensibles en interne tant qu’en externe. Mais sa méthode est sans doute la bonne car en 10 ans, les avancées menées par la FNPF et suivies par les fédérations départementales en partie sur la base d’une politique pédagogue et placée sous le signe du volontariat a porté ses fruits même si parfois quelques susceptibilités ou individualités sont chatouillées….l’essentiel étant que nous avancions tous quel que soit le rythme dans la même direction. Et ma foi, depuis 10 ans que je suis là, les avancées sont nombreuses…

Diane HERVE-BAZIN
responsable communication FNPF

 

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Infos FNPF, Vie des AAPPMA et des fédés and tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.