Un jour un leurre : Le Freddy the Frog de Westin
avatar

Westin nous épate à chaque fois avec ses leurres très réalistes, cette fois avec le Freddy the Frog, la marque danoise nous propose une superbe imitation de grenouille.

Vainqueur d’un prix à l’ICAST 2018 ce leurre à la superbe finition pourra faire craquer les brochets dans les queues d’étang lors des chaudes soirées d’été.

Connaissez-vous les crawlers ? Ces cranks ont la particularité d’avoir une bavette large et quasiment verticale qui les fera nager dans la pellicule en poussant énormément d’eau.

 

 

Le Freddy the Frog est un gros crawler qui possède en outre un corps segmenté  dont la seconde partie comporte des billes bruiteuses. En fait la première partie du leurre se comporte comme une chambre de résonance puisque le bruit de l’anneau brisé du triple et du choc de la seconde partie sont amplifiés par ce corps creux.

Le second élément comporte donc des billes mais en verre pour une sonorité aigüe, les deux éléments mesurent 9 cm.

 

Ce leurre se termine par des pattes en trois parties dont les articulations sont très sonores.

Niveau armement on a un hameçon triple fort de fer en taille 1/0 pris sur le premier élément, on peut le déplacer sur le second car le fabricant a pensé à ajouter un œillet en cas de tapes courtes.

On retrouve aussi un gros simple  en partie anale et pointant vers le haut, idéal seul en zone encombrée.

 

La bavette est très large et épaisse, presque 4 cm de largeur pour 2 de hauteur.

Ce leurre mesure en tout 18,5 cm pour un poids qui n’est pas très élevé puisqu’il est de 46g et peut donc se lancer avec une simple canne MH.

Une fois à l’eau on constate tout d’abord que ce leurre se lance plutôt pas mal malgré ses multiples articulations et sa forme peu aéro dynamique.  La bavette l’ empêche de plonger et crée un gros sillage de surface.

Le leurre est hyper bruyant une fois dans l’eau, il se ramène en simple cranking et ses articulations le font évoluer comme un swimbait avec une nage en S.

 

Par vraiment de rolling mais un énorme wobbling qui supporte bien les accélérations et au contraire la nage lente.

On peut faire des stops and go qui vont laisser s’étaler les pattes mais dans des positions qui rendraient jalouses des grenouilles amatrices de yoga.

 

Ce leurre est disponible en 4 coloris  et en une seule taille. Ce n’est pas un leurre à bass quoique les gros vont adorer mais un crawler typique à brochet qui les fera bouger de loin.

La finition est superbe avec une peinture magnifique qui en fait une petite œuvre d’art mais c’est avant tout un vrai leurre qui pourra vous sauver la mise si les becs se tiennent dans des zones peu profondes entre deux herbiers.

Gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Leurres carnassiers, leurres durs - Poissons nageurs and tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.