Les trois types d’ épuisettes carnassier.
avatar

epuisette bass force HR-2Qui veut s’ équiper d’une épuisette carnassier de qualité pour pêcher le carnassier se retrouvera vite face à un choix rendu complexe par le nombre de références proposées.

Si du bord le choix est assez facile  avec une épuisette large à long manche, en bateau ou en flot c’est plus complexe de faire le bon choix.

Pas mal d’ années a essayer divers modèles et diverses matières m’ont fait trouver ce que je considère comme le meilleur type d’ épuisette pour la pêche que je pratique mais c’est avant tout vous qui devrez décider , c’est pourquoi nous allons passer en revue trois différents modèles.

L’ épuisette fixe

Généralement c’est la plus rustique et la plus solide. Elle se compose d’une tête d’ épuisette ronde le plus souvent qui se clipse sur un manche télescopique ou non.

Le gros avantage de cette épuisette est que la tête est rendue très solide via une armature qui ne comporte pas de point de faiblesse à la jonction avec le manche. Par contre c’est une épuisette qui reste relativement encombrante et sur un bateau la place est toujours limitée.

J’ai eu durant quelques années un de ces modèle qui comportait un filet en caoutchouc. Idéal pour ne pas s’emmêler avec les triples des leurres, ce filet était pourtant trop rigide et j’ai perdu des poissons qui ont sauté hors du filet en se décrochant.

epuisette

 

L’ épuisette à manche traversant

Ce type d’ épuisette est devenu très courant, le manche d’une longueur d’un mètre coulisse dans la tête d’ épuisette et ainsi réduit l’ encombrement durant le transport. En théorie c’est bien et c’est toujours ce type d’ épuisette qui m’ équipe mais en pratique elle reste encombrante et il arrive toujours un moment ou le manche refuse de coulisser. Et c’est toujours au moment où vous devez  épuiser un joli poisson, bien évidemment.

epuisette pass force HR

 

L’ épuisette pliante

Arrivée depuis peu et pas encore très développée en terme d’ offre commerciale, ce type d’ épuisette reste la plus pratique niveau encombrement. Le manche coulisse dans la tête mais celle ci se plie en plus en deux ce qui permet de la ranger dans un coffre.

Evidemment plus il a de charnières, plus il y a de faiblesses et si cette épuisette est pratique pour emmailloter le poisson dans l’eau, ça reste plus délicat au moment ou il faut le sortir en portant la tête à bout de bras. Elle peut se replier seule ou casser avec un gros poisson vigoureux ou un utilisateur qui soulèvera le poisson à bout de bras.

svendsen-2016-21

 

Les différents filets

Vous l’ aurez remarqué il existe plusieurs  matières pour le filet. La plus connue est le nylon attaché très utilisé en mer. On peut le réparer soit même et il coule bien mais il est assez agressif envers le mucus des poissons.

Le filet anti accroche revêtu d’un gainage plastique est très développé. Il reste pratique pour éviter les hameçons piqués dans filet mais n’ empêche pas les brochets de s’enrouler dedans car pas assez rigide. Il demande aussi une armature assez lourde pour bien l’ aider à couler et à se déployer.

Reste le filet classique qu’on peut oublier car les triples s’y fichent, les brochets s’y enroulent….

epuisette corégone

 

Le filet caoutchouc serait le meilleur compromis mais il est bien trop lourd et sa rigidité fait que des poissons peuvent s’y appuyer pour sauter hors de ce piège.

Le filet idéal n’est pas encore arrivé, patience…

En bateau

Je vous conseille un filet plastifié, une armature rigide en métal et un manche coulissant. C’est actuellement le meilleur compromis. Un manche minimum d’ un mètre est à prévoir pour bien épuiser un poisson à qui il reste encore des forces

epuisette berkley 2014 (1)

 

En float tube

Même filet que précédemment mais manche bien plus court et fixe. Attention aux épuisettes  raquettes de grande dimension dont le manche en carbone ou l’ armature est un peu riquiqui pour quelques jolis poissons.  En float c’est l’ encombrement qui doit primer.

Du bord

Du bord on aura tout intérêt à utiliser une tête large et un manche assez long comme le font les carpistes. Le manche long permettra de gagner quelques centimètres avec le retrait de la berge ou la pente de cette dernière. L’encombrement ne comptant pour ainsi dire pas du bord on pourra se permettre la plus grosse des épuisettes.

epuisette bass force HR-5

 

Mieux vaut une épuisette mal conçue que pas du tout, ayez en donc toujours une avec vous pour ne pas risquer de louper le poisson de votre vie et pour assurer votre prise de la manière la moins traumatisante possible si vous souhaitez le relâcher.

Gardez la pêche

 

About sylvain l'esoxiste

50 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre L'Esoxiste sur Google+ et esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Autres matériels, Equipement du pêcheur. Bookmark the permalink.

2 Responses to Les trois types d’ épuisettes carnassier.

  1. Kyrax says:

    Petit astuce (qui ne vient pas de moi) pour le float, il existe des tetes d’epuisettes avec une fixation a vis, en y vissant un manche à pellet on obtient un ensemble assez court pour se ranger à l’arriere du float. Pour securiser le tout soit on s’arrange pour que ca flotte (je suis pas fan…) ou on l’accroche au float, une laisse à enrouleur automatique pour chien/ chat fait parfaitement l’affaire