Think Big !!!
avatar

Quebec 08 18 - 01Think big … Cette formule de mon cousin Québécois Denis restera sans doute longtemps gravée dans ma mémoire, parmi tous les souvenirs d’un exceptionnel voyage familial au Québec.

Think big … On peut ne pas être en accord avec cette formule, mais elle est tellement représentative de ce que peut représenter cette contrée lointaine par rapport à notre France.

C’est, en vrac, la foire au gros pick-up V8, ou le 5,7l hemi est plus que monnaie courante, c’est le moindre déplacement qui se compte en centaines de km, c’est l’épaisseur de la côte de bœuf, et j’en passe …

Le Québec, c’est 3 fois la surface de la France, mais avec un total d’habitant à peine égal à la population de Paris.

Le Québec, c’est 3% de la réserve d’eau douce mondiale, un 1/2 million de lacs, dont 30 d’une superficie supérieure à 250 km2, 4500 rivières … Think big qu’on te dit !!!

Profitant, avec Nass et le piot, de l’invitation par notre famille québecoise pour un séjour de quinze jours dans la Belle Province, nous avons effectué un petit séjour pêche au « doré », dans une pourvoirie située en pleine réserve amérindienne, invités par mon oncle Louis.

Je ne suis pas encore sur que mon oncle se soit rendu compte du plaisir qu’il nous a fait en nous conviant à partager avec lui ces deux magnifiques journées de pêche, sur un site exceptionnel.

Notre séjour de pêche s’effectuera au Pavillon Bark Lake Lodge, sur le réservoir Cabonga.

Quebec 08 18 - 01

Cette pourvoirie se situe à 320 km de au nord est de Montréal. Mon oncle Louis connaît bien les lieux, il y a déjà effectué plusieurs séjours.

http://www.pavillonbarklake.com/fr/

Or. Wikipédia : Une pourvoirie (en anglais Outfitter) est une entreprise qui offre, en échange d’une rémunération, des services et des infrastructures à des fins récréatives en lien avec la pratique de la chasse, de la pêche ou encore de la trappe. Ces entreprises mettent souvent également à disposition un service d’hébergement, de location d’équipement et de guide. Par extension, le terme de pourvoirie est utilisé pour désigner le terrain occupé par l’établissement.

Le réservoir Cabonga.

Le réservoir Cabonga est un lac de barrage situé au nord-ouest du Québec, dans la réserve faunique La Vérendrye.

Québec 08 18 - 04

Pour se faire une petite idée, la superficie du lac Madine, c’est 11 km², le lac du DER, 40 km², la retenue d’Alcantara, plus grand lac de barrage d’Europe, 104 km², le lac Léman, 580 km².

Le réservoir Cabonga, ce n’est pas moins de 677 km² … Think big qu’on te dit !!! Et je n’ose imaginer le lac St Jean (1045 km²) ou le lac Mistassini (plus de 2500 km²).

Le réservoir Cabonga, c’est un véritable labyrinthe d’îles, un festival de criques plus belles les unes que les autres, un écrin de nature à couper le souffle.

Québec 08 18 - 47

Les poissons carnassiers peuplant ce lac sont principalement le doré jaune, le brochet (northern pike), la perche.

Les profondeurs de ce plan d’eau abritent également une belle population de truites grises (aussi communément appelé touladi, cristivomer ou omble du Canada).

La pêche au Québec.

S’il y en a pour trouver que la pêche en France, c’est un peu compliqué, il faut s’imaginer qu’au Québec, ce n’est pas mal non plus.

En effet, bien que l’ensemble des berges soient (à priori) publiques, et qu’une carte de pêche « nationale » soit suffisante pour pratiquer partout la pêche de loisir, un système de « pourvoiries » a acquis les droits de pêche en de nombreux endroits, et les rétrocèdent aux pêcheurs en plus de nombreuses prestations connexes (location de bateaux, hébergement, etc …).

« Le Québec est divisé en 29 zones de pêche qui tiennent compte de la distribution des espèces. Le pêcheur doit respecter les règles de pêche qui s’appliquent dans ces zones, ainsi que les exigences relatives au territoire qu’il désire fréquenter. »

De là, il faut comprendre que la législation n’est pas vraiment « unifiée » sur tout le territoire, et que mises à part certaines règles nationales, chaque région, chaque lac, chaque portion de rivière peut avoir sa propre réglementation (appâts autorisés, tailles de captures, quotas de prises, dates d’ouverture et de fermeture, etc …)

Il faut bien se renseigner et être sûr de son coup.

Par exemple, concernant le réservoir Cabonga, et plus particulièrement la pêche du doré jaune sur ce lac :

L’utilisation de « menés » (petits poissons) vivants ou morts comme appât est interdite.

La fenêtre de capture de l’espèce doré jaune est comprise entre 37cm et 53cm, afin de préserver le renouvellement par les juvéniles, et une bonne reproduction par les gros spécimens (certains spécialistes commencent sérieusement à discuter de cette idée de « fenêtre de capture » en France …).

Obligation de transporter tous les dorés entiers, entiers et éviscérés ou en filets coupés en portefeuille, là où une limite de taille est applicable.

Cette mesure a pour but de permettre l’identification de l’espèce de doré, et la détermination de la longueur totale.

La limite de possession de prise est de 6 poissons.

La limite de possession correspond au nombre de poissons d’une espèce que l’on peut avoir en sa possession en tout temps et en tout lieu, que ce soit sur le lieu de pêche, sur la route ou à la maison. Cette limite de possession correspond généralement à la limite de prise quotidienne.

Si le risque de contrôle est peu élevé du fait des immenses superficies de territoire à surveiller, j’ai pu comprendre que le quidam qui se faisait pincer en étant en dehors des clous prenait (très) cher, et pour tous les autres (amendes salées, confiscation du bateau et du matériel, dommages et intérêts, etc …)

Le doré

Le doré jaune est un proche parent du sandre européen.

La pêche sportive de ce poisson, dont la taille excède rarement 75cm, est une véritable institution au Québec.

Elle génère un chiffre d’affaire très important, et plus de 300 000 pêcheurs capturent environ 8 millions de spécimens annuellement.

La pêche du doré se pratique la plupart du temps avec une technique très similaire à notre pêche « verticale », mais ce poisson réagit également très bien au crank-bait en début de saison.

L’utilisation des menés (vifs) étant quasiment interdite partout sur le territoire, la plupart des pêcheurs se servent de sangsues ou de vers en plus des leurres souples pour appâter les dorés durant la période estivale, lorsque les poissons, moins actifs, ont rejoint les zones plus profondes des lacs et rivières.

Québec 08 18 - 02

Avant de partir pêcher, on se doit de passer chez le détaillant du coin … La aussi, c’est « Think big !!! »

Sail Outdoors Montréal

Québec 08 18 - 03

Et il n’y en a que pour la pêche aux leurres !!!

Québec 08 18 - 05

En route pour la pourvoirie, environ 300 km vers le nord ouest de Montréal

Québec 08 18 - 05 - 01

Nous empruntons la « Trans-Canadienne Nord »

Québec 08 18 - 06

Après environ 3h00 de route, 1ère bifurcation … C’est parti pour 50km de piste à travers la forêt

Québec 08 18 - 07

Piste très roulante

Québec 08 18 - 08

Attention à maintenir une bonne allure, car les camions, eux, ne ralentissent pas !!!

Québec 08 18 - 07

Québec 08 18 - 09

Il ne faut pas se louper au carrefour dans les bois

Québec 08 18 - 11

Le GPS, quant-à lui, a carrément abandonné la partie !!!

Québec 08 18 - 10

Le chemin est de plus en plus étroit, le véhicule 4×4 est de rigueur !!!

Québec 08 18 - 12

Nous voici enfin arrivé à destination

Québec 08 18 - 13

Déchargement et installation dans notre lodge

Les chalets sont un peu « rustiques », mais ils offrent tout le nécessaire pour un séjour de pêche confortable (eau courante, douche, frigo, gazinière, bbq, électricité, etc …).

Québec 08 18 - 15

Vue sur le lac depuis le chalet

Le pavillon Bark Lake Lodge est un camp de chasse/pêche situé au sud-est du réservoir Cabonga, sur une  petite presqu’île.

Il est situé en territoire non organisé de lac Pythonga. http://www.pavillonbarklake.com/fr/

Québec 08 18 - 16

Québec 08 18 - 14

Les pontons de la petite marina du camp

Québec 08 18 - 17

Les barques de locations, équipés de Mercury 20cv tous neufs

Québec 08 18 - 18

Mon oncle, dans le but de nous simplifier le séjour, a opté pour le guidage durant les deux jours, et a également loué ce superbe Princecraft équipé d’un 90cv

Québec 08 18 - 19

Rendez vous demain matin

Québec 08 18 - 20

5h00 (du mat), Paris s’éveille … On est prêt à y aller.

Québec 08 18 - 21

Et c’est parti !!! Avec mon oncle Louis et Larry (notre guide).

Québec 08 18 - 23

La pêche va s’avérer particulièrement difficile. En plein mois d’août, avec une quasi-canicule considérée au Québec comme exceptionnelle, il ne fallait pas s’imaginer que les poissons, pourtant réputés nombreux sur ce lac, allaient se jeter tous seuls dans notre embarcation.

Québec 08 18 - 22

On est concentré !!!

Sur les conseils de notre sympathique guide Larry Paul, authentique autochtone Algonkin et natif de la région, nous pêcherons très tôt le matin, et ferons ensuite le coup du soir.

En effet, il semble inutile de vouloir tenter de pêcher quoi que ce soit de sérieux en plein après midi, sous un soleil de plomb.

Il faudra tout le savoir faire et les compétences de notre guide, ainsi que sa parfaite connaissance de cette partie du plan d’eau, pour tirer notre épingle du jeu et réussir à déjouer la méfiance des dorés.

Québec 08 18 - 25

Québec 08 18 - 27

Le poisson, très tatillon, nous fera le plus souvent des touches très subtiles, quasiment inferrables, quand ce n’était pas les perchottes qui se faisaient un malin plaisir à nous chiper notre sangsue.

Québec 08 18 - 44

Québec 08 18 - 42

Le montage qui nous donnera les meilleurs résultats : un grub de couleur claire esché avec une sangsue

Québec 08 18 - 26Québec 08 18 - 40Néanmoins, on ne s’en sort pas si mal

Québec 08 18 - 37

Québec 08 18 - 29

De retour au camp

Québec 08 18 - 29 - 01

Québec 08 18 - 31

Larry va nous préparer le traditionnel « Shore lunch »

Québec 08 18 - 32

A menu : Doré frit accompagné de french fries, d’oignons et de bacon frit

Québec 08 18 - 33Repas que nous partagerons avec nos guides et nos voisins autour d’une bonne bouteille de blanc

Québec 08 18 -34Il y a plus malheureux que nous, non ?

Québec 08 18 - 35

L’après midi, après la sieste, c’est concours de perchottes avec le piot

Québec 08 18 - 36

Avant de repartir pour le coup du soir

Québec 08 18 - 28

Québec 08 18 - 24

Québec 08 18 - 48

Quelques brochets se sont également laissés tenter par nos leurres, mais ces prises peuvent être considérées comme accidentelles, cette espèce n’étant pas spécialement recherchée.

Québec 08 18 - 39

Québec 08 18 - 41

Québec 08 18 - 45

Québec 08 18 - 49

Québec 08 18 - 46

Québec 08 18 - 51

Québec 08 18 - 50

Québec 08 18 - 52

Voilà, c’était notre dernier jour, on rentre à la nuit tombée. Demain, ce sera le retour à la vie réelle !!!

Québec 08 18 - 53

Un journée au bord de l’eau est toujours une belle journée. Cet adage s’est encore vérifié, durant ce séjour à Bark Lake Lodge.
Merci Louis pour nous avoir fait partager avec toi ces moments exceptionnels.

Je tiens également à remercier Larry, qui nous a accompagné et guidé avec beaucoup de sympathie et de bonne humeur durant ces deux jours. A plaisir de se revoir un jour, peut être …

 

 

About Axel Bechler

Principalement adepte de la pêche aux carnassiers et truites aux leurres et au mort-manié, essayant de garder un esprit curieux et ouvert, mais aussi parfois critique, sur le monde halieutique. Fervent défenseur de l'idée du prélèvement raisonnable et raisonné.
This entry was posted in informations diverses pêche, reportage de pêche. Bookmark the permalink.

9 Responses to Think Big !!!

  1. Joubert-Laurencin says:

    Superbe reportage,
    à l’image des pécheurs Hollandais, je ne vois que des bass boat à barre franche.

  2. tranxen says:

    Merci pour ce voyage en Nouvelle France !
    En effet, tout est différent en Amérique du Nord.
    Par contre, il me semblait que les québécois disaient « perchaude » pour le cousin américain de notre perche.

    • Axel Bechler says:

      En effet, c’est bien perchaude …
      Mais pour moi, une petite perche de 10cm reste un « perchotte », quelque soit le pays …

  3. Yoann says:

    Super reportage.

    Merci d’avoir partager votre voyage via cette article 🙂

  4. Le regulateur says:

    Bonjour axel! J’ai visité le Québec dans ma jeunesse, merveilleuse contrée, sauvage! Ce reportage me donne la nostalgie! ☺

  5. Le rêve pour moi, ton reportage tombe à pic, je suis justement en train de préparer un voyage au Quebec pour l’ année prochaine et je m’ arrache mes derniers cheveux sur le choix entre les centaines de pourvoiries disponibles.

    • Raph says:

      Hello Sylvain, je suis allé 3 fois au Québec et fait pas mal de pourvoiries.
      Je te recommande de prendre contact avec les propriétaires d’ Aventures Nouvelle France. Ils sont spécialistes des séjours au Québec (surtout hiver pour la motoneige) mais sauront te conseiller correctement sur les choix à faire même si ce n’est pas chez eux 😉
      Par contre, attention, pour mon dernier séjour j’ai annulé mon billet retour pour prolonger mon séjour 🙂
      Je suis tombé en amour de cette région comme ils disent là bas
      ++
      Raph

  6. Jacques says:

    Merci de ce reportage qui me rappelle un voyage formidable (sans pêche malheureusement) dans cette exceptionnel pays très accueillant pour les français.