Peche au thon sud bretagne Aout 2017
avatar

Capture d’écran 2018-01-21 à 22.09.27

Bonjour à tous,

 

Comme vous; je suis un grand fan de ce blog, et je trouve ce qu’en ce moment ca manque un peu de gros poissons 😉 Un jour nous aurons le récit de la pêche exo de notre ami Sylvain mais avant cela je vous propose d’embarquer avec nous pour une petite sortie thon!

C’est maintenant un secret pour personne, nous assistons depuis 3 ans au grand retour du thon en France. Les mesures de sauvegardes commencent à porter leurs fruits! Pour combien de temps? vu que les quotas repartent à la hausse… mais bon ceci est autre sujet.

Nous sommes donc mi Aout et Fabien , Thomas et moi avons décidé de consacrer une journée à la pêche du thon au broumée. J’ai volontairement choisi un équipage aguerri, car a Tahiti j’ai appris  les risques de la pêche au gros. Thomas à déjà péché le thon avec moi dans le sud de la france et il a un bateau et Fabien n’a jamais pêché le thon mais il possède également un bateau et est régulièrement sur l’eau. Bref ce n’est pas notre première sortie en mer.

Nous n’aurions rien négligé pour cette unique sortie, nous n’en aurons pas d’autres alors aucun détail n’est laissé au hasard. Depuis 3 jours Fabien et moi avons activé radio pêche pour connaitre les techniques, le matos, et la zone de tenue des poissons. De se coté Thomas nous prépare le plus beau broumée de la région, en utilisant tous son savoir faire d’ancien pêcheur au coup.

Nous retrouvons à la mise à l’eau et mettons un peu de temps à mettre le bateau à l’eau entre les touristes et la tonne de matos et de sardines que nous embarquons! ca va sentir bon à bord !

Objectifs numéro 1, faire des vifs!!! et cela peut parfois être très très dur, durant 2 heures nous allons chercher des maquereaux et des chinchards, cela aura été la pêche la plus compliquée de la journée. Heuresement que thomas et Fabien sont la car je ne rentre rien, et c’est thomas qui gagne la compete maq avec 2 fish!!!

Nous pouvons enfin continuer et nous rendre sur zone. Premier problème comment vérifier qu’on est sur la bonne zone ? Alors que les échanges entre Thomas et moi sont de plus en plus vif, un thon saute à 20 mètre du bateau et nous permet de valider que nous sommes au bon endroit.

Pour faire simple l’ambiance à bord c’était la meme chose que dans cette émission que vous connaissez peut être.

Deux lignes sont à l’eau, l’une à 15 mètre de profondeur a 30 mètre du bateau et l’autre à 30 mètre de profondeur à 50 metre du bateau. Thomas envoie un magnifique broumée très régulièrement, Fabien découpe et jette les sardines avec une régularité mécanique. Moi pendant ce temps là, en bon capitaine je déjeune…

Au bout de 30 min, un gros thon saute à 50 mètre du bateau. D’après sa trajectoire, il va forcement passer dans le broumée. Si tout se passe bien il devrait remonter la ligne olfactive jusqu’à nos vifs. Nous attendons et au bout de 5 min, nous ne résistons pas à ré-allumer le sondeur pour voir ce qui se passe. Deux énormes bestiaux rodent sous le bateau. Une forme de tension monte à bord…

L’un des ballon , commence à s’agiter puis disparaît sous l’eau….le fil se tends, la canne commence à se courber et le doux bruit du frein commence. C’est un moment critique et chacun doit connaitre sa tache. Moi je démarre immédiatement le moteur. Fabien remonte l’autre canne, pendant que Thomas range son broumée et ses sardines.

J’assure une ou deux fois le ferrage, c’est lourd… très lourd!

Capture d’écran 2018-01-21 à 22.06.18 Capture d’écran 2018-01-21 à 22.05.43 Capture d’écran 2018-01-21 à 22.06.00

Durant 1h45 nous allons nous relayer, enfin surtout eux!! mais petit bras tétanisent bien trop vite avec cette pêche.

Enfin la bête monte!! Nous sommes trop épuisés pour la monter à bord, et nous risquerions d’abimer le poisson. Les photos se feront donc dans l’eau pour assurer une meilleure release.

Capture d’écran 2018-01-21 à 22.09.27 Capture d’écran 2018-01-21 à 22.09.10

Nous sommes épuisés, mais nous sommes morts…le poisson fait deux mètres de long et surement plus de 100kg.

Niveau Matos

Canne: Rodhouse Tuna Express 80 lbs 

Moulinet: Daiwa Saltiga 8000 expedition

Tresse: Varivas 8 pe

BDL: Fluroro daiwa 200 lbs

ci joint une petite video qui vous montrera à la fin la puissance des combats

La journée n’est pas finie, alors sur le chemin du retour nous décidons de tenter le bar !Thomas nous met une claque monumentale. La preuve en image. Thomas est avec son leurre préféré de chez fiiish le crazy sand eel! La technique de Thomas c’est de rester canne haute 3-4 secondes avant d’amorcer la descente

Capture d’écran 2018-01-21 à 22.19.14 Capture d’écran 2018-01-21 à 22.19.00 Capture d’écran 2018-01-21 à 22.18.48 Capture d’écran 2018-01-21 à 22.18.37

Pour finir ce fut une journée incroyable! Avec de toutes les espèces et de toutes les tailles. Mais je dois vous avertir cela est une pêche dangereuse. La moindre erreur se paye cach. A Tahiti, les pêcheurs de thon à qui il manque des doigts, car leurs mains traînaient un peu trop dans le fil sont légion! Donc attention avant de vous lancer!

Sur ce,  gardez la pêche!

About Tahitifish

Passionné d'écailles et de mucus, je pêche tout et partout. Grosse prédilection pour le Bar et le Black Bass, je ne dédaigne pas les brochets et les perches...en pêche aux leurres presque exclusivement. A pied en Float tube ou en Bateau tant que je suis près de l'eau c'est bon!
This entry was posted in informations diverses pêche, reportage de pêche and tagged , , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to Peche au thon sud bretagne Aout 2017

  1. Le regulateur says:

    Bonjour, impressionnant! Mais après plus d’une heure de combat, est ce que le thon survie toujours? A sa relâche! ☺

    • Tahitifish says:

      C’est une bonne question, le thon est un poisson sanguin et plus le combat dure et plus sa vie est mis en risque. C’est aussi pour cela que nous l’avons vite relâché sans le sortir de l’eau. Oui il faut l’admettre il y a mon avis beaucoup de casse sur ces poissons! Malheureusement. Pour notre part nous espérions trouver des poissons de 30kg pas plus …