Mequinenza 2017, jours 5 et 6
avatar

mequinenza 2017-384Après notre mésaventure d’ hier, pas question de faire ronfler le moteur thermique et de s’éloigner outre mesure du secteur du camping de Mequinenza.

La stratégie décidée le soir du quatrième jour fut de laisser tomber la perche pour nous concentrer sur le sandre en verticale.

Il est vrai que j’avais été déçu par notre passe sous le monastère le lundi où aucun sandre n’ avait tapé en verticale. Les dernière infos sérieuses  que j’ avais pu obtenir faisaient état d’une pêche correcte dans la zones des 10/14 m au pieds de certaines falaises à l’ amont du camping. C’est donc en partant vers l’ inconnu que je mettais le cap ce jeudi vers la première falaise à gauche en sortant du camping.

Il n’aura pas fallut 15 minutes de dérive lente pour que Cathy annonce pendu sur un Ripple couleur cola en 3 pouces alors que mon gros finesse en 5 pouces était boudé.

mequinenza 2017-354

 

Cinq minutes plus tard Mme recommençait avec un autre sandre mais qui se décrochait.  Première constatation, ils veulent du shad, autour de 3 ou 4  pouces et en coloris sombre ou naturel.

Je cherche dans mes boites et trouve un Ripple blanc qui a toujours été une valeur sûre dans ce lac  alors que Patoche tente le tout pour le tout en mettant un leurre ablette 3D  Savage Gear de 12 cm et en coloris naturel.

mequinenza 2017-358

 

Excellente pioche de Patoche qui en 4 passes sur une zone d’ à peine 100m de long mettra au sec quatre sandres qui auront engouffré son leurre, délaissant nos ripple.  Bien évidemment je mendierait   une imitation 3D d’ ablette et j’aurai réussi moi aussi à piquer enfin un sandre.

Nous continuons tranquillement la dérive jusqu’à une baie où j’avais piqué le second jour un sandre de 57 cm mais aujourd’hui le secteur est d’un calme affolant. Pas le moindre écho ni la moindre tape.

mequinenza 2017-376

 

Midi arrive et je traverse doucement le lac pour d’autres falaises où je retrouve Seb et Lionel avec qui nous partageront un petit coup de Macon Village. Pas loin de nous, mon président Momo et notre garde Patrice tous arrivés la veille, découvrent la pêche du sandre sur ces spots.

Je recommence une dérive et met au bout de ma tête plombée le seul Gotam Shad en coloris ayu qu’il me reste. Il m’ inspirait celui là et il a bien inspiré les sandres puisque j’en piquerai deux sur la dérive.

mequinenza 2017-365

 

13h30 arrivent et il temps d’ accoster pour manger et satisfaire les besoins physiologiques de Cathy. Je choisi une plage en pente avec quelques cailloux  et j’arrive doucement au thermique.  Je beache le bateau qui glisse sur le sable et s’avance doucement vers un rocher pas très gros et bim, une pale du moteur électrique replié touche ce caillou et casse instantanément alors que nous étions quasiment à l’ arrêt !!!! La scoumoune continue, tant qu’à faire !

En pêcheur prévoyant j’ai toujours une hélice du moteur électrique d’ avance sauf qu’elle est restée en France, dans un coffre de ma barque,  ARGHHHH !!!!

helice cassé terrova (1) helice cassé terrova (2)

 

J’enrage intérieurement mais je me dis que quoi qu ‘il se passera, rien ne pourra me gâcher ce séjour que j’attendais depuis de nombreux mois. Nous reprenons nos dérives avec un moteur électrique qui se met à godiller si on dépasse la vitesse 2.  Heureusement il n’y a pas de vent et les dérives se passent bien avec cette monopale.

Nous prendrons sur cette falaise encore 2 sandres dont un joli 64 cm avant de traverser à nouveau le  lac pour la zone du matin. Là  Cathy piquera 2 sandres, Patoche 1 et moi deux quasiment coup sur coup. Tout ça se terminera par un glane d’ un mètre qui mettra mon pauvre Gotam Shad en charpie.

mequinenza 2017-388

mequinenza 2017-368 mequinenza 2017-371

 

Nous prendrons donc 18 sandres en tout sur cette journée consacrée à la verticale mais surtout nous avons trouvé plusieurs spots productifs que nous visiteront demain.

mequinenza 2017-366

 

Dernier jour de pêche en ce vendredi, c’est le cœur lourd que nous mettons à l’eau mais avec l’ espoir de battre notre score de sandre d’ hier. Le vent s’est levé et est annoncé assez fort dans la journée, je m’inquiète pour le moteur électrique mais pour le moment la dérive se passe bien.

mequinenza 2017-355 mequinenza 2017-356

 

A peine arrivé sur le premier poste, patoche attelle un joli poisson, pendant 5 secondes il a le record de la journée  avec un 63 mais je ferre à mon tour et c’est un 66 qui rejoint l’ épuisette. Ce seront les deux plus gros pris sur ce coin. Nous somme heureux, ça démarre sur les chapeaux de roues. Je commence à comprendre la configuration du lieu et ensuite chaque passe à cet endroit amènera un poisson.

mequinenza 2017-378 mequinenza 2017-384

 

10h00 et le vent commence à bien souffler, la dérive au moteur électrique devenant aléatoire je traverse le lac pour voir si en face le vent serait plus calme….Bôf… je tente quand même une dérive mais dans le sens du vent, le moteur ne servant qu’à maintenir le nez du bass boat dans le bon sens.

mequinenza 2017-389 mequinenza 2017-390

 

Nous piqueront 2 sandres avant que je ne soit forcé d’ arrêter car à 4,5 la tête du moteur godille trop à mon goût. Je retente sur le poste du matin  en espérant dériver dans le sens du vent mais les vagues sont trop formées et la pêche est impossible avec mon matériel dans cet état.

Nous stoppons à 11h30  avec 8 sandres au compteur alors qu’avec un moteur normal nous aurions encore pu pêcher deux bonnes heures au moins avant que le vent ne soit trop fort.

mequinenza 2017-381

 

Nous rentrons un peu dépités mais heureusement l’ apéro nous fait un peu oublier ces désagréments.

Fatalitas, fatalitas comme disais Chéri Bibi….

fatalitas

 

Le bilan de 5 jours et demi de pêche sur Mequinenza n’est pas hors du commun, nous totalisons 125 belles perches, 40 sandres, 3 silures, 2 bass et une carpe.  C’est quand même pas mal non ? Maintenant il va falloir affronter le Morvan et ses célèbres brecouilles !!!!

Gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

51 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre L'Esoxiste sur Google+ et esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in reportage de pêche, Tourisme pêche des carnassiers and tagged , . Bookmark the permalink.

5 Responses to Mequinenza 2017, jours 5 et 6

  1. Alain, says:

    Merci beaucoup pour tous ces témoignages et informations! Nous serons à Caspe ce samedi pour une semaine. Nous penserons à vous !
    Gardez la pêche aussi !!
    Alain

  2. FALCO says:

    C’est bien le total mais le classement individuel cela donne quoi lol .Le proverbe dit jamais 2 sans 3 tu aurais pu avoir encore plus la poisse si tu avais eu ton problème de remorque lors de se séjour .Avec les copains départ samedi 28/10 pour 8 jours et nous emmenons des hélices de rechange Merci pour le partage de ton séjour Sylvain.

    • Salut Gilles, on n’a pas compté en individuel mais Cathy gagne aux perches et moi au sandre. J’ai pensé au « jamais deux sans trois » et j’ai serré des fronces un moment 🙂
      Cette année j’ai eu:
      Remorque cassée
      roulements HS
      Bateau à moitié coulé
      Hélice moteur thermique
      Hélice moteur électrique
      Il est temps que ça s’ arrête, ma patience est à sa limite

  3. Nicolas says:

    C’est quand même pas de bol de péter les deux hélices, celle du thermique elle est dans un état j’en reviens pas 😮 enfin vous avez dû bien vous éclater malgré tout! ah oui sinon petite question, est-ce que vous avez pêché un peu avec des leurres aliexpress pour les comparer aux originaux? j’ai pas retrouvé ton article sur Ali mais il me semble que t’avais plus ou moins prévu un test de ce genre lors de ton séjour…