Méquinenza 2014, jeudi et vendredi, fin de l’aventure
avatar

mequinenza 2014024Enfin la pêche commence à se dessiner, les perches ne sont plus sur les cassures de l’année dernière mais plus sur les pointes ou les plateaux. Les sandres sont assez actifs dans très peu d’eau comme dans 15m mais ils sont dispersés.

Donc fort de toutes ces constatations, Jeudi direction à 20 km en aval du camping pour explorer la multitude de baies coté est du lac. Le temps est magnifique, la brume se lève en fin de matinée et l’on passe en quelques minutes du gilet polaire qu’on supporte au tee shirt qu’on aimerait enlever.

Nous avons décidé de faire journée continue pour voir les moments favorables donc pêche jusqu’en fin d’après midi.

Nous attaquons directement en face des pompes de l’huilerie pour explorer cette immense baie. Nous pensions être tranquille mais c’était sans compter la compétition internationale de pêche du bass qui nous fait voir une multitude de bass boat qui ne respectent bien évidemment pas vos dérives et vous envoient des vagues gigantesques.

mequinenza 2014057

 

Je voulait pêcher le tour d’une petite île et ai coupé le moteur à 50 m pour arriver doucement à l’électrique et là un gros Nitro monté par deux espagnols s’est pointé comme un gros taureau et s’est installé sur le poste que je visais. Peu importe le lac est grand et les deux ibères ont pu prendre leur bass au popper au ras de l’île.

Peu importe puisque je prendrai un sandre un peu plus loin sans pour autant avoir oublié de gueuler une gentille insulte bien française à ces deux crétins.

mequinenza 2014140

 

La queue de cette baie est immense et part dans de multiples directions, j’insiste plus d’une heure sans aucune touche avant d’atteindre le bout. Dépité je me dit qu’on a perdu un temps précieux mais c’est sans compter sur Patoche le grand qui ferre à la Hubert (un ferrage d’homme en hommage à Hubert Calvart, guide de pêche en Finistère qui ferre comme un bûcheron canadien). C’est un très joli bass piqué dans 2,5m d’eau, évidemment sur un ensemble ML ça tire sévère et le bass au bout d’un moment finit par emmêler la ligne dans un arbre mort. Le bass n’en bouge plus et Patoche est obligé de casser, dommage, il avait là un très beau poisson.

mequinenza 2014175

 

Je quitte la zone pour tenter d’autres fond de baies mais à chaque fois il y a un bass boat dedans. Nous pêchons donc les pointes et les bordures et bien nous en prend puisque nous prenons enfin quelques poissons, surtout du sandre et des perches de 30/35 cm.

Dans une baie libre, vers une grosse pierre je chope un joli bass de 35/40 cm bien nerveux, un régal.

mequinenza 2014192

 

Patoche passe en mode bass et en met 4 moyens au sec avant de s’énerver sur les perches mais les grosses sont toujours absentes.

Retour à la baie du casse croûte où au sondeur je découvre de l’activité sur une petite zone. Cathy pique un poisson, Patoche aussi, je prends un sandre de 60 cm par la queue au plomb palette mais il se décroche à l’épuisette. Pour une fois le palette fonctionne car je suis le seul à avoir des touches mais sur des petits sandres.

mequinenza 2014206

 

Nous quittons la zone vers 15h00, il fait archi chaud et Miss Blade qui a rangé ses lames décide de faire la sieste. Nous enchaînons dérives sur dérives sans succès pour nous retrouver sur le coin ou un certain Bob le bass m’a tordu un triple hier. Je monte un spinner bait et me positionne à 25m du poste.

Cathy profite de ce moment pour choper un sandre…..Mon bass n’est pas là ou refuse de mordre mais Cathy s’énerve et sur une seconde dérive se prend une méchante chataigne. Ca part comme une fusée, des rushs puissants, des coups de tête, le panard quoi !

Et voilà une perche de 46 cm qui glisse à l’épuisette… Aie, elle nous met la misère, il faut nous réveiller nous les mecs.

mequinenza 2014211

 

Sur cette petite pointe avec un beau cassant j’attraperai une perche de 43 cm et un silure d’environ 70 cm alors que Cathy qui est au ver en tirette enchaîne les poissons. Malheureusement ces furies de perches sondent en force et coupent le fluoro sur les moules zébrées qui tapissent le cassant. Elle prendra 6 sandres, cassera sur 3 poissons et en décrochera 4….Nous nous inclinons devant Mme.

mequinenza 2014222

mequinenza 2014568

 

Bilan de ce jeudi, 10 sandres, 3 grosses tatanes, un petit silure et un bass moyen en plus de la vingtaine de perches rejetées, oups qui ont glissé de nos mains. Nos copains Franck, Didier, Patrick, Jean Louis, Jean Paul, Seb et Mat s’en sortent très bien et tapent de très jolis poissons. Seb et mat auront même droit à la visite de la Guardia Civil pour un contrôle. L’agent leur demandera de tuer toutes les perches et de ne surtout pas les remettre à l’eau vivante, idem pour les écrevisses de Louisiane que dégueulent les poissons dans les viviers.

Vendredi, dernier jour, une petite boule à l’estomac pour moi, je pense aussi que mes deux coéquipiers étaient dans le même état d’esprit, il n’y a que la chienne qui se satisfait de tout sans broncher. Elle aura passé des journées à la pêche cette bête !

 

mequinenza 2014562

mequinenza 2014573

 

Nous partons à l’aube, pour une fois avant nos copains morvandiaux, seuls les amis chalonnais que nous avons croisé plusieurs fois sur l’eau sont aussi matinaux que nous. La météo s’annonce particulièrement bonne et la brume se lève très vite. Direction la baie d’hier surnommée la Tadeudos, la baie Tadeudos.. Juste comme ça pour se marrer, elle est à coté de la baie Cédé si vous la cherchez !

mequinenza 2014153

 

D’entrée je prend une tatane bien nerveuse et Cathy dans la foulée chope un sandre puis ça se termine…Plus rien durant une demi heure.

Nous décidons de faire une grande dérive en verticale sous le monastère, juste pour le paysage. Un vautour nous observe et Dixie la teckel monte la garde en grognant ce volatile.

mequinenza 2014579

 

Quelques touches mais ce sont des petites perches jusqu’à ce qu’un bon sandre de 66 se pique à ma ligne, youpi, il est suivi d’un petit 55 quelques minutes plus tard.

mequinenza 2014263

mequinenza 2014272

 

Un silure de 70 cm viendra jouer aussi, oups il m’a échappé des mains…….

Vers 11h00 nous remettons le cap à la baie du casse croûte pour prendre 2 tatanes en pleine eau avant d’aborder pour nous sustenter.

mequinenza 2014252

 

Le temps court et nous nous rapprochons de plus en plus de la limite. Retour sur le premier poste du matin mais rien. J’entame une dérive le long de la bordure pour arriver à une queue à bass que j’avais découvert en début de semaine. Alors que j’arrive à 50 m de la pointe, une barque arrive et s’installe tranquille sur ma dérive….Je continue et à moins de 20m d’eux je pique un beau sandre de 55cm au tail spin, ce qui les fait dégager de dépit.

mequinenza 2014517

 

Nous nous engageons dans cette queue mais plus rien ne mord, les compétiteurs ultra présents on fait ronfler leurs 150 cv dans toutes les queues depuis deux jours et les poissons sont calés.

Nous terminons cette semaine à 15h00 avec au compteur 6 sandres et 4 tatanes. Le bilan de la semaine est de 31 sandres de plus de 50 et 30 perches de plus de 40, ça peut paraître peu mais nous n’étions pas la bas pour remplir un congélo, nous étions là pour pêcher et pour s’éclater.

mequinenza 2014095

mequinenza 2014100

 

Nous avons visité des endroits fabuleux, déjeuné dans des baies sauvages et perdues, navigué à fond en écoutant du heavy métal. En gros nous nous sommes amusés comme des gamins. Évidemment le lendemain je n’ai pas pu partir sans aller voir les potes à la mise à l’eau. Eux débutaient leur dernière journée…

mequinenza 2014468

mequinenza 2014544

 

Le retour a été plus silencieux que l’aller, étonnant non ? Bon, nous avons fait un nouvel arrêt à la Jonquera surtout pour les sandwichs au jambon. Et là qui trouvons nous sur le parking ? Nos potes chalonnais qui connaissent les mêmes coins que nous, le monde est en réalité minuscule pour les pêcheurs.

Et c’est en revenant du lac du Bourget le lendemain pour le reportage sur le championnat de monde que je dépasserai l’un de mes morvandiaux qui rentrait de Méquinenza. Les connaissant je sais qu’ils ont réussi leur séjour.

mequinenza 2014431

mequinenza 2014432

 

C’est la troisième fois que je vais là bas et j’ai qu’un envie, y retourner encore et encore..La pêche n’est jamais la même, il faut là bas aussi se remettre en question tous les jours, et ça me plaît bien cet état d’esprit !

Adios Méquinenza, à bientôt.

Gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

50 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre L'Esoxiste sur Google+ et esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in reportage de pêche, Tourisme pêche des carnassiers and tagged . Bookmark the permalink.

14 Responses to Méquinenza 2014, jeudi et vendredi, fin de l’aventure

  1. Pierre says:

    Bonjour

    Quel montage utilise Cathy pour la pêche au vers?

    Merci pour votre réponse.

  2. Alain says:

    Merci pour ce nouveau CR, vraiment, c’est cool de partager tes virées !
    Concernant Méquinenza, je me pose une question toute bête : pourquoi est il interdit de remettre à l’eau ? ils craignent qu’à terme le poisson soit éduqué ? sur une superficie comme celle là on voit difficilement comment….mais bon…

  3. gilles 01 says:

    merci de nous faire partager tes aventure.tu a la plume d un grand a+

  4. greg says:

    Salut, beau séjour, belles prises !!!
    A plus.

  5. Sergio says:

    encore un bien joli reportage qui donne envie d’y aller….

  6. Hervé says:

    merci pour ce recit final , ca donne envie !!! 😉

  7. BLOMME JC says:

    Encore un très beau CR comme dab.Dommage que cela soit la fin.Je voulais aussi poser une question un peu plus personnel.Voila, je pêche en rivière Sèvre Niortaise,Parentis et Caspé et j’aimerai ton avis sur le choix entre Sonart charts de navionics ou Auto chart D’humminbird sachant que j’utilise un 998si hd.Merçi pour ta réponse.