Les femmes et la pêche des carnassiers
avatar

Chouette, un bon gros misogyne comme moi va pouvoir s’en donner à cœur joie avec ce sujet. Pourquoi donc les femmes se mettent à la pêche ? C’est nouveau, ça vient de sortir, C’est mode ?

Non pas vraiment, mais ça semble être chez elles une passion tout autant chevillée au corps qu’elle peut l’être chez nous les mecs, les durs, les tatoués.

 

J’aimerai savoir parmi mon lectorat, quel pourcentage de lectrices j’atteins, chères Mesdames ou Mesdemoiselles merci de laisser un bref commentaire afin que je puisse me faire une petite idée du sujet. 

Tentons de voir quels sont les points communs entre nos deux visions mâles et femelles de la traque des carnassiers, car comme vous l’aurez constaté ce site s’appelle esoxiste et pas gardonniste ou carpiste… 

Justement, j’ai une femme sous la main qui accepte de répondre à toutes ces questions, elle n’en a pas le choix car elle m’a épousé il y a de ça 20 ans et m’a juré (si je me rappelle bien car j’avais bu, mais elle ne s’en rappelle plus car elle était trop émue !) obéissance, dévotion, etc etc  devant un type en robe blanche dans une grande bâtisse en pierre où il fallait sans arrêt se lever et s’assoir. 

 

Donc chérie, poses deux minutes ton fer à repasser et viens parler à ton seigneur et maitre …(c’est fait exprès pour emmerder les féministes!!!!). Petite interview mutuelle entre un Esoxiste et une Mme Blade: 

Sylvain : Qu’est ce qui te passionne à la pêche en dehors de l’admiration que tu portes à ton mari ?

Cathy : Etre dehors par tous les temps, entre amis et l’émotion que je ressens lorsque j’attrape un poisson. Voir le lever du soleil même si je n’aime pas me lever avant l’aube, respirer la nature à pleine narine, me sentir libre ! Voir mon mari ronchonner, prendre plus de poissons que lui !

 S: Depuis combien de temps aimes tu la pêche ?

C: Depuis ma plus tendre enfance ou j’ai pris quelques blancs avec une canne au coup mais c’est surtout depuis 4/5 ans avec l’achat de la barque que j’avais envie de m’y remettre et surtout de combattre de jolis poissons.

 

 S: Pourquoi as tu décidé si tard de te mettre à la pêche ?

C:Au début , c’était difficile, rappelles toi…Il me fallait m’occuper de nos enfants et de notre foyer alors que tu t’amusais au bord de l’eau (NDLR : Et vlan dans ta gueule Sylvain!). Et les quelques après midis à prendre des goujons ou des vairons n’étaient que trop rares, d’autant que ta patience légendaire avec les adultes ne m’a pas aidé à apprendre les premiers gestes techniques. 

S: C’est vrai, je ne suis pas un bon pédagogue, quand je pêche, je pêche et celui ou celle qui veut apprendre n’a qu’à regarder, c’est un tort certes mais la pêche l’emporte sur tout !

C: Quand je te regardai partir et revenir heureux de la pêche j’avais une pointe de jalousie et je me suis dis qu’un jour je m’y mettrai et je crois avoir finalement réussi. 

 

S: Absolument, tu te débrouilles très bien, à mon grand dam. Il suffit de regarder ma tête quand tu prends un poisson sous mon nez pour constater que tu as compris beaucoup de choses à la pêche. Quelle est ta technique préférée ?

C: Le leurre en verticale l’hiver et la  lame vibrante le reste du temps, je crois que je maitrise correctement ces deux techniques, j’ai un peu laissé tomber le spinner bait mais je vais m’y remettre. 

S: Je confirme, tu es vraiment une « blade woman » et ta réussite avec ce leurre me laisse pantois, un lecteur voulais dernièrement que tu nous fasses partager tes secrets d’animation.

C: Je n’en ai pas, je lance et je ramène le plus près possible du fond et moulinant juste à la bonne vitesse qui va permettre à la lame de vibrer. Mes secrets sont plus dans le choix des couleurs : Fire tiger tôt le matin ou si peu de luminosité et rose le reste du temps. J’ai constaté que le rose était une des couleurs qui fonctionnait le mieux, rappelle toi c’est à cause de toi. 

 

S: Effectivement au début je t’ai offert tes premiers leurres roses dont un Spinner bait Illex Eruption rose qui à pris je ne sais plus combien de brochets sous mon nez alors que j’essayai tous mes leurres verts, jaunes, fire tiger….C’était surtout pour la boutade que je t’offrais ces leurres mais j’ai rapidement compris que cette couleur fonctionnait, pourtant en tant que mâle poilu j’ai toujours du mal avec cette couleur !!!!  Quel est ton leurre préféré ?

C: Je n’en ai pas vraiment, tous fonctionnent correctement mais j’ai plus de réussite avec des lames de 40 /45 mm qu’avec de plus gros modèles. 

S: Comment montes tu ta ligne ?

C: Comme tu me l’as appris, corps de ligne en tresse fine : Ultracast Fluorobraid de Spiderwire, d’ailleurs c’est toi qui me l’a donnée, tête de ligne d’1,5m en fluoro Parallélium que je te pique dans ta boite, agrafe courante. J’ai eu un peu de mal au début avec les nœuds mais maintenant que j’ai compris le nœud de cuiller et le nœud de raccord tresse fluoro tout vas bien. 

 

S: Peux tu nous présenter ton matériel ?

C:Je n’ai que 3 cannes, une Shimano Force master en Light montée avec un moulinet Shimano Exage 1000 et un nylon de 16 centièmes pour la truite, une Abu Garcia Fantasista monobrin verticale et un Stradic CI4 Shimano en taille 1000 monté avec de la tresse Power Pro rouge en 14 centièmes pour la pêche en verticale et pour terminer une canne Berkley Ripple Evo avec un Shimano Exsence 3000 et de la tresse Spiderwire Ultracast Fluorobraid. D’ailleurs tu es jaloux que mon moulinet soit plus haut de gamme que le tien ? 

S: Joker !!!! Pour la verticale qu’utilises-tu comme montages ?

C: Du classique, tête de ligne en fluoro 25 centièmes, bas de ligne fluoro 50 centièmes, et montage sur têtes plombée sabot avec triple voleur.

 S: Un truc concernant l’animation ?

C: J’anime assez mollement mais avec plus d’amplitude que les autres pêcheurs et quelquefois c’est supérieur à l’animation classique.  L’important est de bien calculer le poids du plomb pour qu’il soit en adéquation avec la longueur du shad et la profondeur. Pour moi tu pêches trop light, j’aime bien sentir mon montage travailler. 

 

S: Ton avenir de pêcheuse, tu le vois comment ?

C: Toujours avec toi mais aux commandes de la barque ou du bateau !!! Plus sérieusement j’ai envie d’apprendre le casting et d’avoir une belle collection de leurres. 

S: Comme tous ceux que tu m’as piqué pour te les approprier !!! Et pour les commandes du bateau, tu peux toujours rêver !

C: Nous sommes mariés sous le régime de la communauté alors…..Et si tu veux manger et avoir des vêtements repassés, tu devrais être plus conciliant, sinon ! 

Sylvain: Bon il est temps que j’y aille, j’ai du linge à étendre, merci chérie pour cette interview. 

 

Bon les gars, avoir sa femme avec soi à la pêche est un réel plaisir, elle me sert le café et je peux l’engueuler quand je veux. Seul soucis Mme à tendance à chambrer quand elle prend un gros poisson.

Juste pour info nos dames commencent à se mettre aux compets carnassiers. Cette année elle formera un duo avec Audrey, épouse d’Olivier F. vainqueur du défi Est 2012, leur équipe se prénommera « les ultimeufs fishing », venez les acclamer aux Settons. Une autre équipe 100 % fille est elle aussi inscrite au trophée Ecogear AMC 2012.

 Tout fout le camp les mecs, je vous le dis, tout fout le camp !

 Gardez la pêche.

[subscribe2]

 

 

 

About sylvain l'esoxiste

50 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre L'Esoxiste sur Google+ et esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Editorial - Coup de gueule, Hommage aux grands de la pêche and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

17 Responses to Les femmes et la pêche des carnassiers

  1. francis says:

    je vais defendre ses jolies sirenes .messieurs en 2013 confiez leurs votre bateaux èquipages femmes contres hommes sur un meme lacs .nous constateront les résultats sur ton blog.

  2. Lavarenne says:

    Ma femme,Brigitte,ne pêche que depuis 2010,mais je trouve qu’elle se débrouille plutôt bien et dans des techniques aussi diverses que la pêche du carnassier aux leurres,pêche au coup à la « grande canne »,pêche au feeder.Le seul hic ,c’est quelle a horreur de se lever tôt, donc,en bon mari,je m’adapte 😆

  3. pluggin'Fab says:

    Moi j’ai hâte de rencontrer plein de femmes au bord de l’eau !!!
    Et si en plus elles peuvent m’en apprendre sur la pêche…!!!
    Il est temps que notre passion sorte du carcan vieillot et désuet dont on l’affuble trop souvent et les femmes risquent bien d’apporter une partie de la solution à cela…

    Allez les filles !!!!

  4. gilles 01 says:

    super ton interview. ma femme m accompagne quelque fois a la pêche .si ça mord elle me dit que c est facile si ça ne mord pas elle me dit que je suis mauvais .!!!!!!!!!!!a+

  5. lekim david says:

    j’adorerai que ma femme participe à mes journées de péche pourquoi pas plus tard en attendant elle me rejoind de temps à autre félicitation a madame pour ses belles prises

  6. Hervé says:

    sympathique cette petite interview , c est sympa de la voir te foutre des toles a chaques sorties :mrgreen: 😆 😆 😆

  7. vivier says:

    Dans tous les cas il y a quelques prises de Cathy qui me laisse réveur.
    Un jour peut être ma femme m’accompagnera, qui sait…

    David

  8. On va prendre une dérouillée par les filles :mrgreen: . Cathy est « spinning », Audrey ne jure presque que par « le casting », la complémentarité qui va faire mal. Sinon Sylvain, range tes boîtes car les leurres disparaissent facilement avant les concours. Comme il est difficile de partager un leurre entre 2 bateaux, j’ai été dans l’obligation de faire des achats, tu vois où ça nous mène !!!