Les anneaux AGS de Daiwa
avatar

Dans le domaine des anneaux qui équipent nos cannes on pensait avoir atteint le summum avec les anneaux Fuji SIC Titanium. Ceux ci étaient les plus  légers et solides du marché, c’était sans compter sur une marque nippone, plus habituée des cannes et des moulinets que des anneaux : Daiwa.

Daiwa c’est cette gigantesque entreprise dont le département pêche n’est qu’une partie de cette énorme boite et par là même bénéficie des innovations des autres départements. A titre d’anecdote j’ai toujours un walkman Daiwa âgé de plus de 20 ans qui fonctionne encore.

Daiwa est très connu pour ses moulinets mais ses cannes Morethan Branzino sont devenues légendaires et c’est sur celles ci que sont montés ces anneaux hyper techniques. J’ai eu la chance d’essayer en bassin une de ces cannes. Celle ci avait été commandée par un client chez mon détaillant qui m’a laissé m’amuser avec dans le bassin de démonstration.

 

Pouvoir tester ce type de matériau sans la présence d’un commercial qui vous déclame son baratin est un vrai bonheur. J’ai réellement compris lors de cet essais que ces anneaux étaient révolutionnaires. On sentait avec une énorme intensité chaque déplacement du plomb sur le fond, un grain de sable posé sur le liner du bassin et venant toucher le plomb était ressenti avec une netteté incroyable.

Je me suis imaginé pêcher à gratter avec une telle canne, j’ai fermé les yeux quelques secondes pour mieux apprécier la sonorité, la résonance que je n’avais jamais ressenti avec autant de netteté chez aucune autre marque. Pourquoi donc ces anneaux sont ils si incroyables ?

 

Daiwa a réussi a créer une armature d’anneau en carbone tressé, la bague étant en SIC (Carbure de silicium) pour résister à la tresse. Les armatures d’anneaux sont composés de neuf à  dix couches de nappes carbone, le tout orienté dans 4 directions différentes et noyés dans une résine d’assemblage.

Il en résulte un produit solide et extrêmement léger, l’anneau AGS pour Air Guide System, est 42 % plus léger que le titanium, soit deux fois moins lourd. Un kit d’anneaux (8) pour une canne spinning ne pèse en moyenne que 4,4g et l’anneau le plus léger de tous ne pèse que 0,028g.

Coté sensibilité, Daiwa annonce une résonance  due au fait que l’AGS est trois fois plus rigide et conducteur que le Titanium. La  légèreté des anneaux à pour corolaire une distance de lancer amélioré car le blank de la canne reviendra plus vite en position initiale  au lancer. La marque japonaise annonce des lancers moyens supérieurs de 5 % en distance. De plus, la forme de ces anneaux a été optimisée pour réduire les emmêlements.

 

On attend que Daiwa équipe d’autres cannes de la gamme de ces anneaux car une canne Branzino est du très haut de gamme et reste peu accessible au pêcheur moyen. Je ne doute pas que bientôt les anneaux AGS équiperont des cannes de moyenne gamme bien qu’il faut un blank de grande qualité pour bénéficier des avantages qu’apportent les AGS.

Dans le petit monde des anneaux de qualité on ne connaissait que Fuji et Saint Croix, désormais il faudra compter avec Daiwa. J’espère que ces anneaux équiperont des cannes d’autres marques, il serait dommage de ne pas en profiter sur nos marques préférées.

Gardez la pêche.

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Cannes et moulinet spinning, Cannes et moulinets casting, Equipement du pêcheur and tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.