Le coin du débutant : Tresse mais quelle tresse ?
avatar

logo coin débutantSi par le passé le choix des tresses était plutôt restreint dorénavant c’est plutôt pléthorique, il y en a même trop. Alors ça rivalise d’arguments sur la glisse, le diamètre, la couleur….

Le bon pêcheur au leurre aura déjà compris que certaines tresses correspondent mieux à certaines pêches mais le débutant se trouve noyé au milieu des arguments des fabricants qui bien entendu nous vendent tous la meilleure.

 

Classons les tresses en trois grands types :

Les 4 brins, les huit brins et les fusionnées, oublions les toronnées qui ne se fabriquent quasiment plus.

Tresse cobra 8 Flashmer

Tresse cobra 8 Flashmer

Une tresse c’est un fil composé de plusieurs brins, pour faire simple c’est une ficelle composée de plusieurs fils. Ces brins sont tressés entre eux par différents procédés et méthodes qui vont rendre la tresse plus solide ou plus soyeuse.

Un brin c’est un peu comme un brin de laine, des quantités de fibres mélangées entre elles qui se tiennent grâce à l’enchevêtrement des fibres les unes dans les autres. Là aussi, comme avec de la laine on peut avoir un brin souple peu serré ou un brin serré plus dur.

tresse wiplash

 

La tension des brins va bien entendu influer sur le prix mais surtout sur l’étanchéité de la tresse ou alors un traitement hydrophobe sera appliqué. Tout ceci pour dire qu’une tresse étanche comme un nylon n’est pas forcément ce qu’il faut pour une technique donnée.

 

La tresse 4 brins :

C’est la tresse qu’il faut mettre dans un moulinet casting, je m’explique. En casting on pêche généralement en power fishing et on lance fort. Avec une huit brins il arrive que les spires se superposent dans la bobine à l’occasion d’un ferrage et le lancer suivant se termine par un beau « clac » et un leurre qui file vers le lointain. Avec une quatre brins, l’idéal étant un 4 brins peu serrée, la tresse va s’enrouler en prenant la forme d’un ruban et ainsi on évitera le phénomène de la spire qui s’enfonce entre deux autres.

tresse-bien-enrouleeSeul inconvénient à cette tresse c’est qu’elle va se gorger d’eau comme une éponge et vous mouiller la main qui tient le moulinet, très désagréable en hiver.

Par contre pour du power fishing elle sera idéale car elle ne coulera pas vite (petit effet parachute) et on pourra même ralentir si on le veut l’immersion d’un leurre souple pour une présentation façon chute naturelle.

Une fois gorgée d’eau elle devient lourde et on le ressent si on anime par exemple en walking the dog un leurre de surface, pour cela je lui préfère une 8 brins ou un 4 brins serrée fort.

La 4 brins est généralement rustique, s’use moins vite que la huit et surtout elle est moins chère.

Parmi les 4 brins on trouve de véritable cordelettes miniatures qui font un boucan d’enfer en passant dans les anneaux. Les nœuds et emmêlages sont plus faciles à défaire.

 

La tresse huit brins :

tresse gosenJe l’utilise en spinning sur des montages moins lourds. Elle permet de lancer loin et comme elle fend bien l’eau elle coule plus vite.

Sa finesse est un atout lorsqu’une présentation discrète est de mise. Elle est très résistante à la traction mais s’effiloche très vite lorsqu’elle râpe sur le fond.

La résistance au nœud est aussi moindre que la quatre brins mais sa finesse vous donnera des sensation sympa sur des montages légers.

Elle est idéale en verticale pour bien fendre l’eau et pêcher sans avoir trop d’angle.

Avec la huit brins la perruque est plus difficile à défaire, généralement on coupe.. Il arrive aussi fréquemment sans qu’on sache pourquoi se forme un nœud sur le corps de ligne, un nœud difficile à défaire et il faut alors couper et sacrifier plusieurs mètres de cette tresse onéreuse

Son défaut est d’être quelquefois trop fine et en casting de se coincer entre des spires un peu plus lâches.

Son autre défaut tout le monde le connaît, elle est horriblement chère.

 

La tresse fusionnée

fireline1 (1)Sortie vers 2005 la Fireline reste dans les mémoires des pêcheurs comme ayant été la première tresse facile à lancer et abordable en prix. Cette tresse est un assemblage normal de brins tressés mais ils sont fusionnés ensemble par une opération thermique et chimique. Cette fusion devrait donner une tresse plus résistante à la traction mais il n’en est rien, elle est moins résistante que les autres par contre elle a deux trois avantages spécifiques.

Comme elle est fusionnée, elle n’absorbe pas l’eau et reste bien ronde, elle « fend » l’eau.

Comme elle est fusionnée elle est plus résistante à l’abrasion et résiste mieux aux frottements que les autres.

Ces deux arguments plaident pour elle et je l’emploie en verticale où elle est très efficace.

Dernier argument : Son prix. Etant tressées en 4 ou 3 brins puis fusionnée, elle demande moins de tissage serré et semble donc plus facile à produire par les industriels.

Les premières tresses fusionnées apparues en 1996 était raides comme la justice, la nouvelle Fireline de Berkley est maintenant très souple.

tresse gosen (1)

 

Si je devais donner un conseil à un débutant : En casting, tresse 4 brins Power Pro ou Wiplash de Berkley, mes deux préférées et en spinning la Fireline de la même marque. Il sera temps de passer plus tard à de la 8 brins quand on maîtrisera bien le sujet.

Gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

51 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre L'Esoxiste sur Google+ et esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in le coin du débutant. Bookmark the permalink.

2 Responses to Le coin du débutant : Tresse mais quelle tresse ?

  1. Thierry says:

    Merci Sylvain pour cet article intéressant.

    Encore merci pour ton aide dans mon démarrage du casting