La pêche des carnassiers au feeder
avatar

Voilà une pêche que je n’ai pas pratiqué depuis deux petites années mais qui me rapportait pas mal de poissons auparavant : La pêche des carnassiers au feeder.

Si c’était ma technique préférée d’ouverture pour pêcher du bord, j’ai le souvenir de pêche automnale pas mal du tout juste avant que la blanchaille ne regagne le profond.

Pêcher au feeder ne demande pas grand équipement néanmoins une bonne canne feeder vous donnera plus de satisfaction qu’une canne truite au toc ou une canne anglaise un peu forte. Les cannes feeder ne sont pas très chères, tout du moins les premiers prix et les scions interchangeables permettent son emploi pour une pêche estivale des gardons par exemple.

Garbolino, Décathlon, Daiwa et d’autre marques proposent ce type de canne pour 30/40 euros.

Canne feeder Daiwa, doc fabricant

 

Dans cette technique le feeder servira d’amorçoir et de lest pour maintenir la ligne sur le fond. Le principe est extrêmement simple, on vise en priorité le sandre en faisant en sorte que la blanchaille se rapproche du montage en amorçant à coté.

Pour ce faire on utilisera des amorçoirs cages, les plus simples et les moins chers qu’on bourrera avec une amorce spécial gardon avant de lancer le montage sur le poste. Cette technique est vieille comme la pêche du sandre en plombée et auparavant on lançait des boules d’amorces sur le point. A titre personnel et pour plus de simplicité, je glisse un anti-emmeleur rigide sur le corps de ligne et j’y agrafe ma cage feeder.

 

L’idéal est de procéder comme la pêche au coup par un amorçage préalable sans escher de vif. Au bout de cinq à six lancers d’amorçage on va placer un bas de ligne assez long esché d’un petit vif sur un hameçon simple. J’aime bien le bas de ligne long (plus de 50 cm) car il donne plus de liberté au vif et éveillera moins la méfiance du sandre. En présence de brochet sur le poste on montera une tresse armée très fine pour se prémunir de la coupe.

Cette amorce sur place va donc attirer les blancs et cet « énervement » va rameuter les carnassiers en maraude et favoriser l’entrée en phase de prédation pour des poissons qui sans ça serait peut être restés apathiques.

Je n’utilisai qu’une canne feeder  que je disposai quasi verticale comme les cannes de surf pour mieux visualiser la touche et on le voit bien par l’énervement du vif qui fera trembloter le scion. Il suffit ensuite de desserrer son frein ou de débrayer le moulinet mais comme le sandre est assez méfiant il faut se tenir près de la canne de façon à ferrer rapidement.

 

A droite et à gauche je place généralement des cannes anglaises, une en plombée light (5 g si pas de courant et peu de vent) et une équipée d’un waggler pour décoller le vif du fond.

La touche est généralement très franche et j’ai pu mettre au sec des perches, sandres et même brochets avec cette technique très simple qui permet l’usage de petits vifs de la taille des alevins de l’année en cette saison.

Une autre technique plus rapide encore à mettre en œuvre consiste à ne prendre qu’une canne feeder et de pêcher à rôder. Pour ce faire ce sera un morceau de mousse imprégnée d’attractant qui remplacera l’amorce.

 

On lance sur le poste, on attend un certain temps qui peut aller de 5 minutes à une demi heure si l’on veut. Idem pour le bas de ligne que je confectionne en fluorocarbone pour la discrétion et la résistance à l’abrasion car les fonds peuvent être peuplés de cailloux ou de moules qui peuvent couper le bas de ligne. Le vif est généralement un petit gardon de 6/8cm bien frétillant esché avec un simple hameçon n°2 ou n°4.

 

Je ne dis pas que cette technique est la plus efficace mais elle a le mérite de faire la part belle à la finesse. De même, ayant mis un maximum d’arguments de votre coté vous serrez plus attentif et concentré et par là même plus apte à  percevoir des touches très fines comme sait en faire le sandre.

Gardez la pêche.

About sylvain l'esoxiste

52 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in le coin du débutant, Techniques et astuces, Techniques modernes. Bookmark the permalink.

3 Responses to La pêche des carnassiers au feeder

  1. elpecheu says:

    je trouve cet article très bon et je vais certainement essaier cette méthode avant la fin de l’année, merci pour le partage.

  2. Bernard Cédric says:

    Article que j’ai dévoré . Je connaissait comme tout le monde le feeder pour la blanchaille , même la truite mais absolument pas pour le carna !
    Je vais investir dans une bonne canne feeder et moulin pour m’y essayer dés que possible 😉

  3. Lavarenne says:

    Si j’arrive à faire quelques petits vifs,je vais essayer,moi qui pêche au feeder toute l’année je ne connaissais pas cette utilisation !