L’ aventure des marques pêche : Shimano
avatar

Shimano forme avec Daiwa  les marques phares de la pêche en France. Si ces entreprises d’origine japonaises ont su si bien s’implanter c’est qu’elles distribuent du matériel de qualité.

Shimano, pour beaucoup d’entre nous est la marque des meilleurs moulinets et quasiment tout pêcheur possède au moins un Shimano sur l’une de ses cannes.

Shimano est une société basée au Japon qui a été crée en 1921 à Osaka par Shozaburo Shimano. Au cours de ses 50 premières années d’activité, la société a produit des équipements de cyclisme, mais elle s’est ensuite diversifiée dans la production de moulinets de pêche de qualité supérieure à partir de 1970. Ce fut assez facile pour elle car elle disposait déjà des machines de précisions de l’ époque pour réaliser des pignons et engrenages qu’on retrouve dans les moulinets.

 

 

Depuis, les créations mécaniques de Shimano ont marqué de leur empreinte le monde de la pêche,  on pourrait citer les moulinets casting avec digital control par exemple.  Actuellement le PDG actuel est toujours un membre de la famille Shimano, il est le petit neveu du fondateur et se nomme Yozo Shimano.

La société est présente dans 18 pays et une branche de la société est implantée en Europe afin de coller au mieux au marché.  11800 salariés travaillent pour Shimano et si trois cinquièmes de sa production est consacrée au monde du cyclisme, la pêche rentre pour une part importante des activités de la société.

 

L’histoire de la pêche avec Shimano démarre en 1970 par la création de la division pêche dans la société. La première série de moulinet du nom de Dux sera lancée au Japon au cours de cette année. En 1972 ouvre Shimano Europe à Dusseldorf (allemagne) puis en 73 la première usine hors du japon est crée à Singapour.

En 1978 arrive sur le marché le moulinet Bantam, véritable légende très recherchée des collectionneurs, un vrai succès aux USA où il détrôna les marques américaines. Puis vinrent les Curado, Stella et autres modèles qui ont eu de nombreuses déclinaisons à travers les années.

 

Une des plus grandes réussites de la marque fut le Stradic, au début conçu pour la pêche en mer, il s’imposa en eaux douces comme un moulin extrêmement fiable et solide.

La gamme de moulinets Shimano est l’une des plus étendues et chacun pourra y trouver un moulinet dont les tarifs oscillent entre 30 et 700 euros pour le Stella.

 

En France, et cela va très prochainement changer, la distribution des produits Shimano dépendait du groupe Rapala. Historiquement c’est l’entreprise Ragot qui distribuait Shimano puis Ragot est devenu au fil des achats/fusions une partie de la société Normark.  L’année prochaine, Shimano quittera le giron de Normark et sera distribuée par sa branche européenne, il y a fort à parier que la gamme évoluera avec des modèles qu’on ne trouvait pas en France.

Mon premier Shimano fut un Stradic, il représentait déjà un bel investissement à l’époque et je l’utilise encore.  Actuellement je suis équipé à 90 % shimano en spinning et 50 % en casting,  et je ne leur trouve que des qualités. Bien évidemment les moulinets premiers prix restent du bas de gamme avec lesquels il est préférable de ne pas pêcher plus de quelquefois dans l’ année. Par exemple mon moulinet corégone est un Nexave qui ne fait que 3 ou 4 sorties par an mais pour des sorties régulières mieux vaut commencer avec les modèles Stradic ou supérieurs pour avoir des produits très fiables.

 

Grâce à un bureau d’étude avec de gros moyens, Shimano arrive à mettre sur le marché tous les 5 ans un nouveau Stella qui porte en son sein toutes les évolutions mécaniques à venir pour le reste de la gamme.  S’il n’y a plus grand-chose à inventer dans le domaine des moulinets on retiendra que Shimano est à l’origine de plusieurs innovations marquantes et que cet esprit d’invention devrait perdurer.

Gardez la pêche.

Pour le fun, relire un article humoristique sur cette marque

 

About sylvain l'esoxiste

52 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Hommage aux grands de la pêche, informations diverses pêche and tagged , , . Bookmark the permalink.

One Response to L’ aventure des marques pêche : Shimano

  1. Jean Luc labarthe says:

    Bonjour l’article est très intéressant mais il mériterait de préciser que de 1980 à 1994 Shimano à été distribué par la société plateau à la reole
    En même temps que les marques plano, siglon, gamakatsu, milo, etc8