L’ aventure des marques pêche : Savage Gear
avatar

Savage Gear est apparue dans le paysage halieutique Français depuis de nombreuses années, en effet c’est en 2006 que la marque a été créée  au Danemark par Mads GROSELL qui gérait depuis quelque temps déjà une autre marque connue qu’est Prologic.

L’aventure Savage Gear commence lors de sa distribution européenne par Svendsen Sport. Cette société est aujourd’hui l’un des plus gros fournisseurs de matériel de pêche en Europe.

Svendsen Sport commercialise une vaste gamme de produits issus des différentes marques que sont : Okuma, Ron Thompson, Scierra, Savage Gear, Prologic, Imax, Lenz Optics, Water Wolf, DAM, Quick, Effzett, MADCAT et MAD dans tous les pays européens. Pour cela elle emploie plus de 180 employés ainsi que sur un vaste réseau de professionnels.

Le siège social est situé à Gadstrup, près de Copenhague. Il rayonne sur des filiales en France, en Suède, en Allemagne, au Benelux, en Norvège, en Pologne, en République tchèque, en Autriche, en Hongrie, en Italie, en Croatie, aux États-Unis et en Grande-Bretagne.  Dans les autres pays européens, les produits de la société sont distribués par des importateurs locaux.

 

Si Svendsen Sport est l’ossature de la marque Savage Gear, c’est son créateur et désormais chef de produit et concepteur Mads Grosell qui en est le cerveau et surtout le coeur.  Passionné de pêche depuis son plus jeune âge, Mads a toujours aimé concevoir des leurres et des cannes. Il a créé une société qui s’est appelé Prologic pour distribuer et concevoir du matériel de pêche à la carpe et aux carnassiers puis devant la demande locale a crée une division nommée Prologic Savage à destination spécifique des carnassiers.

Cette petite société  après une période de distribution a été rachetée par Svendsen Sport qui a gardé Mads comme concepteur afin qu’il se consacre exclusivement au travail pour lequel il excelle : La conception de produits. Le pari était de tenter de s’imposer avec des leurres à brochet dans une grande partie de l’Europe où n’étaient vendus que des leurres US et japonais créés pour la pêche du bass.

 

C’est ainsi que Savage Gear est arrivée sur le marché français en proposant le 4 Play et le Déviator qui ont été de suite adoptés par les pêcheurs de brochets. On les a trouvés au début sous la marque prologic avant que Savage Gear ne s’impose. La stratégie commerciale était simple : Des leurres à brochets bien finis et au tarif le plus accessible. On se souvient tous aussi du catalogue et des superbes dessins de poissons qui l’accompagnent.

Mads Grosell dont la créativité est impressionnante s’est mis à plancher sur les leurres souples et il fut le premier à scanner en 3d un poisson pour en faire un leurre. En 2012 est arrivée la Real Eel qui a immédiatement gagné des prix lors des salons internationaux et a remis sur le devant de la scène la bonne vieille virgule.

 

La suite, vous la connaissez avec la déclinaison 3D des leurres souples qu’ont été les trout et les perch, les leurres durs avec le Suicide Duck, le 3D Snake …Mais restreindre la créativité de Mads aux leurres serait oublier qu’il est aussi le concepteur des cannes XLNT, Bushwacker, Butch Light… et de tout un tas d’autres produits dont vous vous êtes certainement servit un jour.

Désormais Savage a fait école puisque d’autres marques proposent aussi des leurres 3D avec des coloris réalistes, preuve que Mads avait vu juste. Son dernier concept appelé 4D rajoute au 3D le goût avec un attractant contenu dans la peau.

 

En France Savage Gear est animée par Numa Marengo qui nous montre par ses vidéos régulièrement postées que les produits de cette marque danoise sont certes innovants mais que le plus important c’est qu’ils prennent du poisson.

 

Gardez la pêche

Rendez vous sur leur site internet 

 

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Hommage aux grands de la pêche, informations diverses pêche, Leurres carnassiers and tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.