Ils vivent dans nos eaux: Le chabot
avatar

chabotCe petit poisson est vraiment splendide, il possède des nageoires très développées qui lui donnent un air de rascasse volante.Le Chabot se nomme en latin Cottus Gobio, il est le seul représentant de la famille des gobies en eau douce. Il en existerait 5 espèces différentes en France. Il faut être un scientifique ou un naturaliste passionné pour faire la différence à l’œil nu entre ces espèces.

Vu sa morphologie particulière, il est impossible de le confondre avec un autre poisson, sa tête est énorme avec ses gros yeux.  Les anglais le surnomment « bullhead », tête de taureau, tellement sa tête est impressionnante.

Son corps est recouvert de minuscules écailles, au toucher il paraît lisse comme une anguille.

Le Chabot ne dépasse jamais les 15 cm, sa taille moyenne est de 10 cm, il vit entre trois et six ans dans des cours d’eau froids, rapides et surtout exempts de pollution. Il ne dispose pas de vessie natatoire.

chabot2

 

Pour le découvrir il suffit de soulever doucement les pierres dans un ruisseau, s’il est bien luné, il ne bougera pas.

C’était l’une des proies préférées de nos aïeux qui le pêchaient à la fourchette en soulevant les cailloux, moi même, gamins j’en ai attrapé pas mal.

Pour nos anciens, c’était le meilleur vif pour tenter les grosses truites. Dans certains cours d’eau ou le vairon est absent, il est avec la truite le seul représentant des poissons.

chabot4

 

Le Chabot est solitaire, il vit seul sous une pierre  et sort la nuit pour glaner sa nourriture. Il se nourrit de larves aquatiques et de gammares, il ne dédaigne pas un alevin de truite de temps en temps..

Sa reproduction se déroule en mars avril. Le mâle prépare un nid sommaire sous un caillou et y attire sa femelle. Cette dernière pond entre 100 et 300 œufs adhérents au support et qui mesurent 2,5 mm de diamètre, ils sont de couleur jaune et son collés sous les pierres.

chabot

 

Il faut 240°/jours pour arriver à l’éclosion soit 24 jours à 10 °c. Le mâle veille sur le nid durant 3 à 4 semaines. A l’éclosion les alevins mesurent 6 à 7 mm, leur résorption vitellaire prend en moyenne 3 semaines.

Le Chabot est un très joli poisson qui ne s’attrape que par accident en cherchant le vairon ou le goujon. Indicateur d’une bonne qualité de l’eau il est aussi un féroce mangeur d’œufs de truites.

Différentes variétés de chabot vivent en France dont un très rare qui ne vit que dans le Lez, petit fleuve côtier près de Montpellier, voici sa photo prise par Filfish, ainsi que celle du chabot de l’Hérault:

chabot3chabot-herau-eso71

 

Gardez la pêche

 

About sylvain l'esoxiste

49 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique. Suivre L'Esoxiste sur Google+
This entry was posted in ichtyologie. Bookmark the permalink.

Comments are closed.