Développement des carpodromes, réservoirs truites fédéraux, est ce une bonne chose ?
avatar

penseurA l’heure des élections de nos AAPPMA qui vont déboucher sur les élections de nos fédés puis de la FNPF, il me semble opportun de réfléchir un peu à notre argent et à la façon dont il est dépensé par nos instances associatives.

Je dis notre argent car en dehors de la taxe dite CPMA, due à l’état pour la pratique de la pêche et qui se monte à 32 euros me semble t’il pour une carte personne majeure, le reste part en cotisation associative.

Donc sur une carte de pêche de 70 euros, 38 de ces euros partent à vos AAPPMA et à votre fédé puis à la FNPF dans diverses actions et parmi celles ci on trouve beaucoup d’aménagement de carpodromes ou de réservoirs truites à la mouche.

Si dans l’absolu mettre en place des pêcheries comme peuvent l’être des carpodromes ou des réservoirs ne me dérange pas c’est plutôt leur gestion qui me pose problème.

Image Montceau News.com

Image Montceau News.com

 

En effet, un privé qui monte un étang à carpes ou un réservoir mouche sera là tous les jours pour le surveiller et l’entretenir, lorsque cette tâche incombe à une fédération ou même à une AAPPMA on se retrouvera obligatoirement face à quelques abus dus au manque de surveillance : Dépassement de quota truite, techniques interdites, carpes gardées pour rempoissonner la mare à tonton Jacques….. qu’on ne me dise pas que ce n’est pas possible car chaque année les gestionnaires associatifs de ce type d’endroits constatent qu’ils se font braconner.

On pourrait penser à juste titre que ce n’est pas grave et que l’important est de faire plaisir aux pêcheurs, et j’adhère à ce concept. On ne peut pas surveiller efficacement ces pêcheries sauf à y implanter 24/24h un ou deux gardes qui coûteraient une fortune à l’ AAPPMA ou la fédé gestionnaire.

Mais ce qui me gêne dans ces « équipements » qui sont à la mode, c’est qu’ils s’adressent à une minorité de pêcheurs.  Les récents sondages commandés par la FNPF prouvent que les pêcheurs les plus passionnés et qui font la majorité des pêcheurs actuels se retrouvent au sein de la pêche des carnassiers et chez les carpistes.

moulin talla nov 2012119

Les carpistes ne vont pas en carpodromes car ce ne sont pas des pêcheurs au coup. Si quelques uns sont une exception, il en est de même pour des pêcheurs de carnassiers qui ne pêchent que très peu à la mouche et encore moins en réservoir.

Quelques petits aménagements sont pourtant faits pour cette grande majorité de pêcheurs, dans mon département par exemple la fédé 71 a crée un parcours no kill à black bass mais 3 carpodromes (ou si elle ne les gère pas, elle en est néanmoins partie prenante) ….

Alors que mathématiquement si on fait le ratio de pêcheurs au coup/ pêcheurs de carnassiers, c’est 3 parcours no kill à bass contre un carpodrome qu’il aurait fallut faire.

Un carpodrome c’est facile à mettre en œuvre, il suffit d’un petit étang, d’accès facile et c’est fait alors qu’un parcours carnassier en Nokill ou pas est plus contraignant et surtout plus susceptible d’être braconné.

truite concours fragny

 

Quant aux réservoirs mouche, sont ils rentables ou des gouffres financiers ? Il en existe deux fédéraux (58 et 21) et un privé très connu à moins de 50 kilomètres de chez moi et un projet du 71 en envisage un autre dans ce même périmètre, est ce sérieux ?  Pourquoi pas, personnellement j’aurais un réservoir à 3 kilomètres de chez moi mais est ce opportun ? L’offre ne sera t’elle pas disproportionnée vis à vis du nombre de moucheurs ?

Il faudra empoissonner en truite, aménager, surveiller….Ce qui doutera cher et ne servira qu’à une minorité dont certes je ferai partie mais une minorité tout de même.

On a vu que c’est la carpe (technique carpiste) et le carnassier qui recueillaient le plus de suffrages auprès des pêcheurs.  Pourquoi ne pas alors tenter de leur proposer un lac dédié aux carpistes avec des grosses carpes de 20 kilos et plus, lac payant bien entendu mais au confort que seuls les privés offrent actuellement : Postes aménagés, parkings, cabanes….

Pourquoi idem ne pas le faire pour les amateurs de carnassiers aux techniques modernes, idem, une journée payante mais avec une grosse densité de poissons comme certains privés le font ?

carpe martinet du 010412-21

C’est quand même notre argent qui est investi là dedans, il est temps d’y réfléchir un peu et d’en parler à votre président d’AAPPMA qui pourra lui même en parler à l’ AG  de la fédé.

Ou alors tout simplement, pourquoi ne pas laisser le principe des pêcheries aux privés et nous recentrer sur l’aménagement, la garderie, l’empoissonnement, le tir des cormorans ? Ceci aurait au moins le bénéfice de profiter à tous, sans distinction ?

C’est la question que je me pose, cet avis est très personnel et mérite certainement plus de réflexion de la part de nos instances pêches qui souvent cèdent aux vœux d’ AAPPMA qui se veulent « à la mode ».

Gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

49 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique. Suivre L'Esoxiste sur Google+
This entry was posted in Editorial - Coup de gueule. Bookmark the permalink.

3 Responses to Développement des carpodromes, réservoirs truites fédéraux, est ce une bonne chose ?

  1. Joubert-Laurencin says:

    Tout à fait d’accord pour voir l’arrivée de plan d’eau à carnassiers.
    Quand au carpodrome, c’est souvent interdit de pécher à l’anglaise ou au feeder et les réservoir interdit aux leurres …

  2. Red_Rab says:

    Tout d’abord, il faudrait m expliquer pour quoi des carpodromes et pas des fisheries comme en Angleterre ?
    Y a que la carpe comme poisson « noble » ?
    Et dans le cas des aappma, trop d’entre elles errent déjà sans trop savoir quoi a faire sauf des rempoissonnement sans se préoccuper de l’existant.
    On fait le minimum syndicale pour avoir les subventions et on se fout du reste. Pendant ce temps la, les eaux dites « libres » périclitent parce que l asso laisse les rives sans entretien. Laisse aussi partir des kilomètres de chemin de halage partir au bénéfice des villes qui interdisent la pêche alors que les baux de pêches sont payés…
    Deja que les asso fassent leur job avant de vouloir faire celui du voisin.
    Ici c est 175 000 € parti dans une ballastiere alors que les gens preferaient aller dans les étangs de la SNCF a 5 € la journée … Cherchez l’erreur

  3. JACQUES says:

    Bonne idée : laisser au privé ce qui en relève et concentrer nos moyens sur l’aménagement et l’entretien du domaine public, la vocation des fédérations est bien là plutôt qu’à aller faire ce qu’elles ne savent pas gérer… et qui n’est pas dans leur mandat.
    Mais la démagogie prend souvent le dessus……