Le Défi Est quitte le giron de Prédators
avatar

defi est panthier 201579Le magazine de pêche des carnassiers Prédators était à l’origine d’une compétition de pêche aux leurres en bateau nommée Défi Prédators, le pays était divisé en quatre zones géographiques et les vainqueurs des zones s’affrontaient pour une finale nationale.

Le temps à passé et les bonnes volontés à organiser ces compétitions se sont étiolées, le défi nord et le défi sud ont disparu faute de volontaires pour reprendre l’ association qui gérait ces compétitions.

La caractéristique du Défi était que l’ association gérante s’occupait d’organiser la compétition, organiser le repas commun, les lots des compétiteurs et que l’ AAPPMA  qui recevait cette compet s’occupait de la buvette café le matin, de fournir des commissaires et de la logistique. En retour elle se voyait dédommagée par une petite somme d’ argent pour son rempoissonnement.

La dernière finale nationale ayant été annulée, une poignée de pêcheurs de la région Est on eu envie de reprendre un circuit de compétition sur tout le secteur est du pays avec 5 dates organisées par an  dans les mêmes conditions que l’ ex Défi prédators.

defi est panthier 2015170

 

Ils ont donc crée une nouvelle association nommée « Défi Carna Est »  et c’est Emmanuel DOUSSOT qui en a pris la présidence.  Cette association n’a plus rien à voir avec le magazine Prédators.

L’ ambition du Défi Carna Est est de repartir sur un circuit amical de compétitions sur la grande région allant de l’ Alsace à la région Lyonnaise pour l’ instant.

Même si le calendrier n’est pas totalement finalisé, une date a d’ors et déjà été programmée  le 24 septembre prochain à l’ Ile Chambod  sur le barrage d’ Allement sur la rivière d’ Ain.

defi est panthier 201560

 

Les inscriptions sont possibles via le groupe Facebook Défi Carna Est.

Qu’st ce qui change par rapport aux précédents défis ?  Les manches se dérouleront de 7h00 à 13h30 , l’inscription de l’ équipage sera de 50 euros, le repas pour deux est prévu dans cette somme.

L’ AAPPMA qui reçoit la compétition recevra un forfait de 6 euros par équipage inscrit, en moyenne 300 euros par manche.

défi montrevel 2014126

 

Chaque podium sera récompensé par du matériel électronique, des cannes et moulinets, les lots seront plus nombreux que par le passé.

Comme il n’y a pas de finale organisée pour l’ heure en national, à la fin de l’ année 2018 les trois  meilleurs sur trois manches sur cinq  seront gratifié d’un séjour pêche.

Pour plus de renseignements, voir le groupe Facebook Défi Carna Est.

Gardez la pêche

 

About sylvain l'esoxiste

52 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Compétition and tagged . Bookmark the permalink.

9 Responses to Le Défi Est quitte le giron de Prédators

  1. Roumeas de Chambly says:

    Salut Sylvain ; ça donne envie de se remettre à la compète cette nouvelle équipe !
    De toute évidence les différents « circuits » du passé tous plus prometteurs les uns que les autres se sont soldés par des échecs plus ou moins cuisants (c’est en tout cas mon avis personnel ayant participé à plusieurs formules avec des « réussites » diverses).
    Il est vrai que cette nouvelle initiative permettra à de nouveaux compétiteurs de s’essayer à ce nouveau circuit sans trop d’investissement initial et c’est à mon goût une bonne chose.
    Longue vie donc à Carna Défi Est ; juste une petite remarque : dommage que les inscriptions ne puissent se faire que par Facebook…….. pas évident pour les « fossiles » de mon genre qui n’auraient pas de profil Facebook !

  2. Le regulateur says:

    Salut, ça a l’air d’une belle compétition! Il est vrai qu’organiser un tel regroupement de pêcheurs, demande beaucoup de sérieux et de bonnes structures ! Sûrement pas facile à mettre en place! ☺

  3. Lesfilmu says:

    Salut,
    Question candide : et pourquoi ne pas rejoindre le giron FFPS, qui lui, propose une couverture nationale et l’accessibilité à une finale, donc un enjeu supérieur pour les compétiteurs ?
    L’idée que peut-être en fédérant les initiatives on fait des trucs plus ambitieux et intéressants pour tous, c’est une idée saugrenue, ou bien…?
    Lesfilmu.

    • FALCO says:

      Bonjour
      Cela à beau être une compétition mais le but recherché est la convivialité et le partage elle se déroule sur une seule journée ouverte à tous du plus jeune au plus âgé sans que les compétiteurs soient obligés d’être affiliés à la FFPS avec visite médicale et licence. cette formule nous permet d’avoir en moyenne environs 40 bateaux sur chaque manches voir plus sur certaines.

      • Je confirme, l’ ambiance est très conviviale sur le défi et personne ne se la joue, c’est ça qui m’ a fait y participer et qui m’y fera participer encore.

      • Lesfilmu says:

        Salut,
        Heu… si on parle de compétition et de formule de type championnat, je ne connais aucun sport qui ne nécessite de licence, ne serait-ce que pour des questions d’assurance… j’imagine que sur ce plan vous avez pris des devants… ceci mis à part, je ne vois pas en quoi « du plus jeune au plus âgé » soit un argument spécifique à ce circuit ni « partage et convivialité »… mais bon…
        Bonne route à vous…
        Lesfilmu.

        • FALCO says:

          Le meilleur moyen Philippe de te rendre compte de la différence c’est de participer au moins une fois

          • Lesfilmu says:

            Salut,
            Je n’ai rien contre et çe n’est d’ailleurs pas exclu si vous mettez une date accessible en terme de distance, je suis à plus d’une heure à l’ouest de Paris, tu comprendras que pour 1/2journee de compète, c’est compliqué de faire 800 bornes À/R 😉 (voir plus)
            Sinon, je pense que tu as compris le sens de mon intervention. Si on veut développer la compète et donc par la-même faire monter le niveau et l’intérêt, je trouve dommage de ne pas essayer de fédérer les énergies au lieu de développer des circuits parallèles qui se canibalisent et dispersent à la fois les compétiteurs, les moyens des sponsors et les bonnes volontés des organisateurs.
            Perso je me fout du passé seul le présent et l’avenir m’intéressent et je trouve dommage la situation actuelle et les différentes directions prises.
            À discuter un jour autour d’une bière 😉
            Lesfilmu.