Coup de gueule : L’absence de mises à l’eau pour les barques
avatar

mise-a-eau-esoxisteVous l’ avez remarqué, sans être doué d’un sens de l’observation hors du commun, que le nombre de pêcheurs en barque avait explosé des cinq dernières années. Vous, l’ avez remarqué, mais nos AAPPMA, nos fédés, nos communes, nos com com….eux, n’ont semble t’il pas remarqué ce détail  et l’absence de cales de mises à l’eau aménagées sur nos lacs et bien, moi je l’ai remarqué !!

C’est à force de voyager un peu partout dans mon pays pour voguer et pêcher sur les lacs de France que je fais ce constat très régulièrement, les cales de mises à l’eau pour la pêche sont quasiment inexistantes.  Heureux sont ceux qui vivent à proximité d’un fleuve et d’une grande ville, et encore …. Car pour la plupart d’entre nous c’est chemin de terre défoncé par le ravinement dus aux orages, occupé quelquefois par un camping car perdu ou des carpistes peu aventureux, et nous devons nous en contenter.

Pourtant on voit partout des écoles de voiles par exemple, oui ces écoles de voile que je jalouse à longueur d’ articles..Celles ci ne voient que 10 optimist les mercredi et 5 les samedis pourtant on leur construit une superbe descente à bateau goudronnée avec une pente idéale. Mais pour les 20 barques de pêche de la semaine, cette descente est interdite pour leur usage !

Mise-a-l-eau-de-Pormignon

 

On voit aussi ces vieilles cales en Saône ou ailleurs où il faut payer bien trop cher une vignette VNF, des cales pas entretenues, où s’accumulent branches et vase et où c’est le président local de l’ AAPPMA qui fait le ménage bénévolement (n’est ce pas Olivier Bernolin à Cuisery ?)

Partout sur nos grands lacs soit la cale n’existe pas soit elle est défoncée car jamais entretenue, sauf si comme à Orient il y a un port de plaisance par exemple. Et encore la mise à l’eau du port sur certains lacs est pire que le chemin sauvage quelques kilomètres plus loin.

mise-a-l-eau-saone

 

Que faut il faire pour que les pouvoirs publics prennent conscience que la pêche en bateau va se développer de plus en plus et avec des bateaux de plus en plus gros. Faut il que nos instances mettent la main à la poche, pourquoi pas ?

J’en vois bien investir dans des équipements qui ne servent qu’à deux personnes (pontons aménagés), des parkings proprets au bord de la rivière avec table de pique nique et poubelle qui servent en majorité aux touristes en promenade…. Mais très peu d’ AAPPMA et de fédés qui s’occupent des mises à l’eau.  On ne dénombre pas la quantité d’accidents ou de matériels cassés à cause de ces mises à l’eau sauvages mais chaque année des véhicules terminent embourbés, voir à l’eau, carter fendu et pissant l’ huile  pour avoir voulu mettre la belle barque toute neuve en action.

seille 250813 (16)

 

Le budget d’une cale de mise à l’eau n’est pas monstrueux et nombre de communes ou de com com seraient disposées à en faire construire une mais personne ne le demande…On gueule au bord de l’ eau, en AG, au magasin de pêche mais personne ne présente un dossier ficelé à nos communes. Pourtant demander un devis à une entreprise de TP, trouver un emplacement, faire un plan…etc ne demande pas de sortir de l’ ENA.

Certaines AAPPMA ont tellement d’ argent chez l’ écureuil qu’elles pourraient prendre totalement à charge le coût d’une rampe bétonnée et aménagée.

mise-à-l'eau-gl2

 

D’autres par contre y arrivent fort  bien telle l’ AAPPMA gérant le lac de Grosbois (21) qui s’est occupée du dossier et a maintenant une très belle mise à l’eau, ainsi que d’ autres de ce même département pour les lacs de l’ Auxois gérés par VNF. Mais dans mon département voisin, d’autres lacs gérés aussi par VNF et servant aussi à alimenter un canal  n’ont rien qu’un pauvre chemin glaiseux pour tout cale de mise à l’eau et pourtant ces lacs accueillent nombre de barques à l’ année.

Alors c’est quoi le problème, un responsable politique ou de VNF qui n’aime pas les pêcheurs, des AAPPMA et une fédé qui s’en moquent ou alors plus simplement des gens qui se renvoient la balle parce qu’ils n’ont pas envie de s’en occuper. Je penche pour cette dernière solution et c’est peut être en créant des clubs carnassiers un peu partout qu’on pourra infléchir nos responsables.

Grosbois 030716 (19)

 

En attendant, pour faire partie du bureau d’un club  carnassier bien connu, je constate que nous nous heurtons à l’indifférence, l’incompréhension, voir même du mépris de certains élus qu’ils soient politiques ou associatifs lorsque nous évoquons ce point. Espérons que le développement des concours carnassiers servira notre cause à nous les barquistes !!!!

Gardez la pêche et posez cette question à votre AG  d’ AAPPMA !

 

About sylvain l'esoxiste

50 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre L'Esoxiste sur Google+ et esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Editorial - Coup de gueule, réflexions diverses. Bookmark the permalink.

23 Responses to Coup de gueule : L’absence de mises à l’eau pour les barques

  1. Loic says:

    Salut Sylvain
    Au mois de juin, alors que je pêchait en Saône à Chalon, j’ai été sollicité par les pompiers pour effectuer une manoeuvre de sauvetage. Raison : impossible pour eux de mettre à l’eau à cause de la vase . J’avouerai qu’on en a rigoler car c’était un exercice mais bon .

  2. DODEY Pierre says:

    Bonjour Sylvain,
    J’aimerais faire un commentaire sur la rampe de mise à l’eau de Grosbois et rendre à César ce qui lui appartient.
    En fait c’est grâce à la Fédé de Côte d’ Or que cette rampe existe. En effet l’ancienne équipe dirigeante de l’AAPPMA l’avait refusée car elle ne voulait pas payer sa part (3000€ sur 29000). Mais d’autres raisons moins avouables motivaient son entêtement. Nous les avons toutes dans les commentaires ci-joints.
    La nouvelle équipe élue en novembre 2015 a validé le projet qui a été réalisé dans la foulée. Et c’est la Fédé qui a tout fait (plans, négociation avec VNF, demande de devis et suivi de la réalisation) !!!
    En ce qui concerne notre AAPPMA mais aussi bien d’autres, il est essentiel de dire que la Fédé de Côte d’Or et son staff technique très performant sont là pour nous aider. Encore faut-il que les pêcheurs viennent aux AG, proposent des projets et que les CA les portent.
    Il est facile d’avoir des réunions à la Fédé avec les techniciens, facile de collaborer avec eux ( ainsi nous avons pu mettre en place une réserve de pêche).
    Il est aussi plus que facile de critiquer par derrière sans se mouiller.
    Je pense que l’on peut oeuvrer efficacement pour que la pêche ait un avenir agréable encore faut-il se remonter les manches, faire des choses pour ne rien regretter.
    Encore merci Sylvain pour tout ce que tu fais, toi, pour la pêche, ça devrait donner envie de suivre….

  3. Namat says:

    Je vois que c’est pareil partout!!!
    Cette année je me suis retrouvé embourbé en mettant à l’eau le bateau, une heure de galère pour en sortir…car j’utilise un chemin très pentu, défoncé par les pluies….tout ça parce qu’il n’éxiste qu’une seule mise à l’eau sur le lac et en plus elle est très mal conçue…il faut attendre parfois une heure avant de pouvoir y accèder!J’ai discuté avec des membres du bureau qui me disent que ça coûte trop cher de construire d’autres mises à l’eau…alors qu’ils dépensent de l’argent dans des installations totalement inutiles ou alors qu’ils préfèrent garder cet argent à la banque comme si c’était à eux!!!!
    Je ne sais pas si les choses changeront car je pense que très peu de personnes écoutent les pêcheurs…même parmi nos dirigeants.

  4. Phil says:

    Pas mieux pour moi, du jamais vu depuis 25 ans 2 nouvelles mise à l’eau sur la loire SUPER, Charrin (58) et Bourbon lancy (71), mais grosse déception impossible de mettre une barque à l’eau car nous sommes soumis à natura 2000, donc interdiction de mettre quoique soit dans le lit de la Loire, terrassement limité, rampe impossible à remonter ( 71), ne pas couper les acacias qui sont déjà morts, c’est de la folie, mise à l’eau faite soit disant pour les pompiers, mais essai fait cette semaine même le quad ne remonte pas la pente, c’est dommage c’est la première fois depuis des décennies que l’on dépense de l’argent pour des mise à l’eau, malheureusement INUTILISABLE, sauf peut être pour les quelques canoë aoutien. je continuerai donc de fréquenter les lac du Morvan en barque et les bords de Loire à pied.

  5. thevenot says:

    bonjour
    du cote de Chalon sur Saône ce n ‘ est pas terrible, une seule rampe sur la Saône pour une ville haut lieu de la pêche !!! , et le plus incroyable , un riverain ( très influant !) a réussi a
    interdire la mise a l’eau sur la deuxième rampe accessible de 18h a 8h ( arrête municipal)
    merci pour votre blog

  6. Le regulateur says:

    Bonjour, pour ma part je suis pêcheur du bord, mais je n’ai rien contre les barquiste ni les carpistes, chacun sa passion , ça ne me viendrait même pas à l’idée de m’installer sur une pente de mise à l’eau de barques, par contre si je suis dans un endroit sauvage et qu’un barquiste ou carpiste essaie de me déloger sans raison , au début je lui expliquerai que cet endroit n’est pas destiné à la mise à l’eau ou réservé à la pêche de la carpe, si ça s’envenime je saurais me défendre! A plus!

  7. JOJO l'Affreux says:

    Dans le Bas-Rhin nous sommes aussi en demande de mises à l’eau publiques pour tous.Sur le plan d’eau de Plobsheim classé en domaine public,nous pouvons mettre à l’eau contre payement environ 120 euros à l’année.Pour se faire s’inscrire à l’école de voile de l’Unap,donc devenir membre d’un club de voile privé qui utilise des installations publiques pour pouvoir mettre à l’eau classé DP nos barques.
    La fédé nous promet une mise à l’eau publique et gratuite pour ce plan d’eau depuis une bonne quinzaine d’années !Il parait que cela devrait s’améliorer dans les prochains temps,une promesse de plus ???
    Nous avons aussi et heureusement sur le Rhin les cales de passage fait à l’époque pour le franchissement du fleuve par les chars que nous pouvons utiliser en relative sécurité.
    Il y a aussi de trop rares APP visionnaires qui ont financé leur propre mise à l’eau comme celle de Beinheim dans le nord du BR.

  8. Yves says:

    Une certaine amélioration pour la Saône (en Côte d’Or) ces dernières années, avec plusieurs mises à l’eau nouvelles ou repensées. Exemple : coût de celle de Poncey les Athée = 25 000 € , c’est pas rien quand même pour quelques mètres de béton, quelques rochers et quelques poteaux en sapin. Mal pensée mais récente et praticable par beaucoup de barques (je dis bien barques !) et pas besoin d’avoir un 4×4. Il en manque encore et de belles pour attirer les pêcheurs équipés de bass boats, à mon avis. Le cas qui me désole et m’énerve en même temps est celui du port d’Auxonne : refait récemment (2011) avec une part d’argent public ( conseils général et régional, appellation de l’époque, et un financement communal), le port et donc la mise à l’eau nous sont interdit alors que nous avons indirectement financés cette réalisation ! A Seurre, on traverse le petit port pour accéder au lit de la rivière et ça se passe bien…. Mais peut être qu’à Auxonne, il ne faut pas déranger les riches touristes étrangers….. ( Qu’en penses-tu Manu ???? )
    En Haute Saône, c’est le désert et je suis obligé de pratiquer souvent les mêmes secteurs. Et pourtant le Saône est belle dans ce département.
    Manque de mises à l’eau , oui certes mais pourquoi ? De l’argent , il y en a dans les caisses des plus grosses AAPPMA, mais il ne faut pas y toucher, au cas ou….. Je pense que l’on est confronté également au principe de précaution (peur) qui fait, que si un pêcheur à un accident sur la mise à l’eau, le président local pourrait être responsable…. Ouais, j’y crois un peu. Pourquoi faire des mises à l’eau si c’est pour des pêcheurs  »étrangers » qui vont venir prendre notre poisson….. et que nous, on a même pas de barque ! Si, si, je me rapproche du vécu ! Enfin bref, plusieurs sources de réflexion se présentent en plus de celles citées dans l’article de Sylvain et des commentaires laissés plus haut, Mais ma plus grande question, qui me taraude depuis des années est pourquoi ces réalisations ne sont-elles pas faites tout simplement par VNF ? Ce sont eux les spécialistes, et ma vignette 2016 me coûte environ 100€ ! (en tenant compte de la réduction de 17%) .
    Je pense que je vais être finalement obligé d’investir dans un 4×4 !!!

  9. Bloch says:

    @Bobo : faut militer car ce que tu dis a l’air vraiment scandaleux. C’est à se demander si il y a encore des représentants passionnés de pêche dans certaines AAPPMA et fédérations de pêche.

  10. LAJOUMARD JEROME says:

    Bonsoir,
    En Limousin, nous n’avons pas à nous plaindre, la tendance est à la création de mise à l’eau. Nos aappma font des efforts : pas plus riches que les autres, elles y arrivent. Je ne peux que féliciter, car je ne suis qu’un utilisateur et je ne participe à aucune instance decisionnelle. Pour exemple une des dernieres mises à l’eau réalisées : celle du barrage du Chauvan sur le Taurion (30 ha), 24000 euros finances par la fede pêche nationale, fede 87, ex région limousin, la commune de St Martin, EDF.
    Si les aappma le veulent, c est possible ! Même sur des barrages très encaisses : ex encore chez nous sur la Maulde avec le barrage dé Langleret. Pas d’excuse technique, tout est possible en restant dans des coûts maîtrisés.
    Ce n’est Qu une question d’orientation de la part des aappma.
    Par contre, ce qui m’inquiète le plus, c est que de plus en plus nous nous opposerons aux pseudos défenseurs de dame nature qui veulent nous faire la leçon sur des paysages créés par l ‘homme .
    Bonne soiree et vive la pêche en bateau !

  11. Super cet article je vais le partager sur le fb de ma fédé 😉

  12. Michel 71 says:

    Attention de ne pas tout mélanger les pontons pour personnes à mobilité réduite ne sont pas à comparer aux mises à l’eau il est d’ailleurs inadmissible que la loi concernant l’accès pour ces personnes dans les établissements recevant du public ne prenne pas en compte l’accès aux plans d’eau et des rivières et fleuves ; il ne faut pas oublier que le handicap peut toucher tout le monde et je croix que si un jour cela arrivait à quiconque d’entre nous personne dite valide nous serions heureux de pouvoir pratiquer notre passions avec des moyens de ce type.
    Il est vrai que de nombreuses aappma sont dans la capacité de financer ces deux équipement

  13. billion patrick says:

    bjr
    effectivement je suis allé avec un pote au réservoir de Grosbois l’année dernière , je n’avais jamais vu une telle mise a l’eau; aussi belle et en plus qui permet de mettre a l’eau même lorsque le plan d’eau est très bas !!! une belle leçon a retenir pour certais plan d’eau beaucoup plus fréquenté !! Merci a vous et bravo !!!

  14. pyke.nokill says:

    sais vraie , moi j’ai pris un 4×4 sinon on sort avec du mal des mise a l’eau!!!
    et en plus il faudrai mettre des panneau car on voie de plus en plus de carpiste
    camper directement sur les descente en bétons !! et on se fait engeulé quand on débarque terrible

    • Moi je les engueule, gentiment mais je leur fait vite comprendre. Une fois j’ai menacé un papy de reculer sur sa caisse de pêche s’il ne dégageait pas, je lui avait pourtant dit 5 minutes avant que j’allais mettre à l’eau et qu’il serait sympa de se pousser, mais il ne l’a pas fait dans les temps, j’ai donc du hausser le ton.

  15. Joubert-Laurencin says:

    Sur la Saône la plus part des cales sont peu profondes , défoncées , trop pentues pas entretenues et on nous dit que l’on a pas le droit de les recreusées…

  16. William BOUJU says:

    Bonjour.

    Pour ma part, dans ma région Franche comté, je trouve que le nombre de mise à l’eau à vraiment évoluer au cours des 5 dernières années.

    Que se soit sur le Doubs, l’Ognon ou encore le lac de Vouglans.

    Certe elles sont pas toutes parfaite, mais elles ont le mérite d’exister.

  17. Bobo says:

    Pour nous sylvain c est un peu la même côté PERpignan , 1 seul lac naviguable une fédé qui S en bat un peu les steak. Un timbre halieutique pour pouvoir avoir le droit de mettre à l’eau la barque et un autre pour le Float
    D octobre a decembrr le lac chute tellement qu il nous ai impossible de faire quoi que ce soit.
    Mais on paye pour mettre à l eau
    Cette année cela va être différent car beaucoup de personnes sont très remontées.
    Merci pour tes articles