Le coin du débutant : Débuter en verticale
avatar

logo coin débutantLa verticale qui fut une technique très en vogue il y a quelques années reste d’une efficacité réelle pour leurrer les poissons, surtout en période hivernale.

Si vous désirez essayer cette technique un accessoire vous sera indispensable : La barque ou le float tube. Pour le reste vous pourrez verticaliser avec votre matériel habituel.

Si je précise qu’une embarcation est indispensable c’est que j’ai lu qu’on pouvait verticaliser d’un pont ou d’un ponton !!! C’est à dire pêcher sur 20m, faire demi tour, se satelliser quoi !!

Restons sérieux, du bord ce n’est même pas envisageable de pêcher en verticale car cette technique plus simple qu’il n’y paraît ne demande qu’à promener un leurre ou un vif à proximité du fond sur une distance plutôt importante afin de localiser le poisson et le faire mordre.

settons 06091406

 

Si on connaît bien son lac, peu importe d’avoir un sondeur, on pêchera l’eau en prenant contact régulièrement avec le fond mais avec un sondeur c’est 100 fois mieux.  Cet accessoire vous annoncera les cassures, vous donnera une idée des fonds (durs ou mous), si en plus vous pouvez allier la carto subaquatique via le GPS au sondeur ce sera l’idéal. Vous pourrez ainsi explorer les zones les plus intéressantes comme un goulet, un apic, voir un grand plateau.

Le principe de la verticale est des plus simple, proposer à basse vitesse et au ras du fond un leurre de type shad ou finesse, voir un vif en fire ball.

Pour cela on utilise la dérive du bateau ou une dérive contrôlée au  moteur qui n’est pas de la traîne car elle se fait à basse vitesse entre 0,5 et 1,5 km/h soit deux fois moins vite qu’un individu qui marche.  Au delà quand souffle le vent et que la dérive se fait à 2 km/h ou plus il faudra ajouter du poids car votre bannière doit rester verticale sinon on appelle cela de la diagonale et c’est un autre sujet.

settons 08051418

 

Le lest moyen est d’environ 1g par mètre de fond avec un leurre de 7/10 cm lorsqu’on utilise une tresse huit brins fine et en absence de vent. Si on dérive plus vite on passera à 2g par mètre, voir plus.

Certains font évoluer le leurre à 5/10cm du fond en lui faisant prendre contact régulièrement, c’est ma méthode préférée, d’autres labourent le fond, d’autres encore pêchent bien plus haut. Rien n’est figé il faut tout essayer car selon l’humeur des poissons ceux ci seront plus enclins à mordre avec une présentation X ou Y ce jour là.

Il existe beaucoup de modèles de têtes plombées, spéciales verticale ou non. Là aussi c’est selon vos goûts, aucune n’est plus efficace. La tête stand up, longtemps vantée comme « la tête plombée verticale »  ne permet qu’une présentation du leurre à 45° si on touche le fond. La tête football pourra donner un peu de rolling mais à basse vitesse, ce sera négligeable. La tête ronde, la moins chère, convient tout aussi bien à cette technique. D’ailleurs il n’existe pas de fire ball football ou stand up !

montage verticale

 

L’hameçon chance ou voleur ou encore stinger est un hameçon qu’on rajoute sur la queue du leurre afin de pouvoir piquer les sandres qui ne tapent pas franchement.

Tous les leurres fonctionnent en verticale, j’ai pris du poisson avec des gros worm, des slugs en plus des shads ou des finesses. Le seul truc est de les présenter à la bonne profondeur sous le nez des poissons. Pour un shad l’idéal est quand même une caudale très mobile et orientée à 90 ° afin de se mettre en action à très faible vitesse.

montage verticale3

 

Cette pêche est fantastique dans le sens où vous êtes très concentré et ne voyez pas le temps passer. Le nez sur votre  sondeur, vous pêchez les échos détectés en prenant soin de faire évoluer le leurre précisément à la bonne profondeur, c’est très prenant .  La touche est quasiment toujours très violente avec le sandre, on parle de tape ! Et cela nécessite un  ferrage ample pour bien piquer ce poisson à la gueule dure.  Le brochet, le silure et la perche mordent aussi très bien à la verticale, même la carpe !!

Coté matériel avant d’investir, essayez avec une canne leurre souple, bien raide et résonnante, avec les matériaux actuels vous sentirez autant la touche qu’avec une spéciale verticale.  Pour la tresse indispensable du fait qu ‘elle permet de bien ressentir les touches, utilisez de la huit brins de qualité, du nanofil ou de la tresse fusionnée qui ne se gorgera pas d’eau.

Pour le bas de ligne, un fluoro simple de 30 centièmes et long d’ 1 mètre à 1,5m suffit largement. S’il y a du brochet un bas de ligne court en titanium est ce qui se fait de mieux.

sandre-pannecière-du-120610

 

Beaucoup de poissons se font piquer en verticale, autant en bateau qu’en float tube, si je n’aurais qu’un conseil à vous donner pour réussir c’est avoir un bon sondeur qui vous fera gagner du temps.

Gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

49 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique. Suivre L'Esoxiste sur Google+
This entry was posted in le coin du débutant. Bookmark the permalink.

4 Responses to Le coin du débutant : Débuter en verticale

  1. pike.nokill says:

    bonjour , peut on pecher en verticale en barque dans des gravieres dont la profondeur maxi est de 2 metre d’eau ???