Le coin du débutant : Choisir sa technique pour l’ouverture de la truite
avatar

logo coin débutantAutant maintenant j’ai dans mon coffre de quoi aborder n’importe quelle technique en fonction de la météo, autant il y a 20 ans j’étais démuni devant ce qui n’était pas les conditions idéales d’une bonne ouverture de la truite.

Une ouverture qu’on veut réussie se conçoit déjà à la maison bien avant d’ être au bord de l’eau.

Pour les pêcheurs au toc débutants :

truite teignePrévoyez deux appâts différents, des gros vers en cas d’ eau sale et haute et des teignes en cas d’ eau basse et cristalline.

Idem pour les bas de ligne, très fin et discret avec un hameçon de 12 pour la teigne en eau très claire  jusqu’à hameçon de 4 pour le ver en eau sale.

On peut se renseigner sur l’ état de la rivière en  téléphonant au président de l’ AAPPMA.  Si les eaux sont très hautes, pêchez tout contre la bordure dans les remous calmes.

 

truite cuiller 3Pour les pêcheurs à la cuiller débutants :

Si les eaux sont chargées, grosses cuillers et couleurs qui pètent pour bien faire réagir les truites, si les eaux sont claires et basses ce va souvent de pair, petite cuiller et coloris ternes.

Là aussi en début de saison, ne pêchez pas les zones trop rapides, ça ne sert pas à grand chose, concentrez vous sur les bordures si ça coule et si c’est bas peignez bien la zone centrale du cours d’ eau.

 

 

Pour les débutants au vairon manié :

Eaux fortes, monture lourde et animation insistante le long des bordures devant les caches potentielles. Eaux basses, montures légères et planantes pour une animation en linéaire sur la totalité de la largeur de la rivière.

Pour les débutants au poisson nageur :

Flancs plats pour les zones de courant, flancs ronds pour les zones calmes, twitcher et ne pas ramener en linéaire.  Des couleurs criardes pour les eaux sales et des couleurs imitatives pour les eaux claires.

truite patoche du 160314 (3)

 

Les autres éléments à prendre en compte :

truite-mimiPlus l’eau sera sale plus on pourra pêcher dans ses bottes, si l’eau est claire il faudra tenter de pêcher   les postes en les attaquant du plus loin qu’on pourra et vers l’ amont de préférence sauf dans les rivières très larges.

Idem pour le bas de ligne qui gagnera à  être très fin et très discret lors d’eaux basses et claires, on pourra descendre en 16 centièmes voir en 14 mais attention au combat car une truite ça se défend.

Si les eaux sont très sales et fortes oubliez le vairon, la cuiller et le PN pour ne pêcher qu’au toc avec un bon gros ver sur les bordures.

 

Pour les débutants en étang :

truite-etang-du-coco-du-200507Là ce n’est pas le courant ou la couleur mais la hauteur d’évolution des poissons qu’il faudra trouver. La plupart du temps ils sont entre 1,5m et la surface mais quelquefois ils sont au fond ou entre deux eaux.  Copiez la profondeur de votre voisin qui en prend !!!

La teigne en étang fonctionne très bien de même que les pâtes spéciales ou le fameux Mice tail de Berkley.

 

Ces petits conseils rapides vous permettront, j’espère, de réussir votre ouverture, si vous pêchez au leurre ou au vairon, emmenez toujours une canne au toc et des vers dans le coffre de la voiture, on ne sait jamais !

Gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in le coin du débutant. Bookmark the permalink.

Comments are closed.