Les 10 commandements pour une mise à l’eau réussie de son bateau
avatar

montaubry-0611_17Un mise à l’eau son bateau ou sa barque c’est assez facile après quelques années de pratique mais au début rien que le fait de reculer avec une remorque provoque une appréhension chez le pêcheur.

Je vous proposes les 10 commandements pour bien mettre à l’eau son bateau ou sa barque. Tout est tiré de mon expérience puisque la plupart de ces conseils de bon sens me sont venus après avoir commis l’ erreur de ne pas les avoir suivi moi même.

On dit que c’est en forgeant qu’on devient forgeron, pour bien mettre à l’eau pas de secret, le faire le plus souvent possible!

  • Ta manivelle de treuil n’oubliera pas

C’est un petit désagrément qu’on voit souvent au dernier moment où il faut reculer le bateau à l’eau. Mais où est donc passé cette foutue manivelle ? Sans elle pas moyen de débrayer le treuil sauf à couper la sangle ! Dorénavant la manivelle ne quitte plus le bateau ou la barque, toujours à la même place et ne pas oublier de l’ ôter une fois la mise à l ‘eau faite et la remorque garée, il s’en vole tous les ans.

torcy-061116-04

 

  • Tes sangles tu ôteras

J’ai eu l’ air con la première fois…. remarquez j’ai eu l’ air con assez souvent avec toutes les conneries que j’ai pu faire en mettant à l’eau mon bateau et je ne suis pas le seul.  Les sangles arrières.. celles qu’on oublie car on est trop pressé et on met deux minutes à comprendre !  Une fois à Vassivière, un plaisancier du dimanche  à mis ¼ d’heure à comprendre et je l’ entendais dire « il est collé aux patins !! » pauvre buse. J’ai failli accoster pour prendre les choses en main.

  • Ton bouchon de nable n’oubliera pas

Celle là elle est arrivée à tous le monde ! Et généralement ce n’est pas trop grave ou alors on coule le bateau… j’y ai eu droit en 2012 à Vouglans et j’ai bien failli couler à 10 m de la cale si mes pompes ne m’avaient pas aidées le temps de remettre le bouchon.

J’ai même vu un champion de France qui s’y connaissait pourtant en navigation faire cette erreur !

L’idéal est une routine, toujours dans le même ordre. Pour moi c’est mise en circuit des batteries, mise en place du bouchon de nable, vérification que les deux ustensiles ne sont plus sur mon porte clé.  Et depuis ça roule !

torcy 021114 (3)

 

  • Ton bateau tu attacheras

C’est bien la seule mésaventure qui ne m’ est jamais arrivée mais je l’ ai vu un bon nombre de fois !! On met à l’eau en poussant, le bateau glisse de la remorque et part tranquillou sur l’eau car le propriétaire ne l’ a pas encordé !! Baignade obligatoire ou demande d’ assistance polie aux autres pêcheurs !

  • Tes batteries tu chargeras, le plein d’ essence tu auras

J’ai un copain spécialiste de ce genre de truc, perso là aussi je me suis fait prendre une fois en ayant oublié le plein. On démarre, on voit sur sa sonde smartcraft qu’on a mangé 19 litres sur 20, on vérifie et effectivement il ne reste qu’un litre. Ca craint ! Désormais vérification obligatoire de tout ça bien avant d’ arriver sur la cale de mise à l’eau. Idem pour les batteries, c’est sur la Seille que ça m’est arrivé avec la batterie de démarrage moteur à plat, merci Olivier pour les câbles sur l’ eau !!!

settons-250812-(10)

 

 

  • Tes documents de bord n’oubliera pas

J’ai placé tous mes document dans un classeur souple à pochettes plastiques qui reste en permanence dans la valisette du sondeur ainsi si je l’oublie c’est que j’aurai aussi oublié mes sondeurs et la télécommande de mon moteur avant ! Plus sérieusement cette pochette contient le permis de pêche, le permis bateau, la carte grise remorque, les attestations d ‘assurance etc, etc.  Tout ceci vous sera  bien utile le jour d’un contrôle par la brigade fluviale.

  • La cale de mise à l’eau n’encombrera pas

Qu’ils sont énervant ceux qui préparent leur barque ou bateau sur la descente  alors qu’ils pourraient se garer à coté le temps de tout mettre en place. Tous les ans  je peste, je grogne, je gueule contre ces pêcheurs pas pressés et qui discutent en plus alors que je ronge mon frein avec un bateau prêt à être à l’eau en moins d’une minute.

Le pire c’est en compétition  où il faut que ça dépote, toujours une nouille qui n’aura rien préparé avant et qui mettra tout le monde en retard.

De même si la cale est large, ne mettez pas à l’eau au milieu, garez vous sur l’ extrémité afin qu’un autre bateau puisse faire de même, ce n’est pas sorcier et vous ferrez gagner du temps à tout le monde.

photos open amc 2015088

 

  • Les pare battage pour amarrer tu placeras

Un bateau moderne de pêche c’est souvent plus de 20 000 euros et son propriétaire a travaillé dur pour se l’ offrir alors voir un imbécile qui se stationne à coté sans pare battage et dont la coque raye ou enfonce la votre a de quoi énerver même le plus zen des pêcheurs.

Idem quelquefois en compet on n’a plus de place pour s’ amarrer et on le fait sur un bateau voisin. Pas de problème mais que celui qui le fait demande ensuite au propriétaire du bateau s’il peut passer en marchant dessus pour rejoindre le ponton.  Certains détestent voir de la boue sur leur moquette  et voir deux patrachous passer avec les pieds crottés au milieu des cannes de valeur sur le pont peut vite vous faire monter en tour.

  • A petite vitesse tu partiras

Quelques pêcheurs en bass boat envoient une grosse vague à 10 km/h, c’est mon cas donc je sort du port à très petite vitesse afin de ne pas créer de vague mais d’autres ont moins de scrupules. Pensez que votre vague pourra submerger une petite barque ou faire cogner une coque contre un ponton. Pensez toujours que vous n’êtes pas le seul, vous serez respecté des autres juste pour ça.

ouv panneciere 2015003

 

  • Ta remorque bien tu stationneras

La place pour stationner une remorque et une voiture n’est généralement pas immense, pensez là aussi aux autres en vous stationnant au mieux sans encombrer trois places  et en laissant la place pour manœuvrer.  Pensez aussi aux autres usagers et ne laissez pas vos remorques n’importe où au ras de l’ eau, remontez pour les garer là où elles ne gêneront pas.

torcy 030917 (1)

 

Pour conclure je rajouterai juste un onzième commandement, la politesse tu feras usage ! Dire bonjour le matin, saluer d’un geste de la main, laisser la place si l’on est pas pressé….Tout ça ne coûte rien et fait plaisir aux autres.  C’est souvent un peu la cohue à une cale de mise à l’eau surtout le jour d’un concours et la politesse aide à faire passer ces petits énervements matinaux que nous subissons tous.

Gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

50 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre L'Esoxiste sur Google+ et esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Barque et electronique embarquée, nautisme pratique. Bookmark the permalink.

6 Responses to Les 10 commandements pour une mise à l’eau réussie de son bateau

  1. Joubert-Laurencin says:

    Je rajouterais une paire de cuissardes pour récupérer le bateau avant de le remonter sur la remorque.

  2. François Dubois says:

    Bonjour,
    j’ajouterais :  » Ta voiture et ta remorque tu les gareras à une distance respectable du bord de l’eau » Au moins 100m si c’est possible ! Une voiture peut laisser échapper du carburant ou de l’huile, au moins à cette distance, ces liquides seront absorbés par le sol et ne finiront pas directement dans l’eau. On voit trop de pêcheur qui sont à la limite de laisser le véhicule et la remorque dans l’eau, même quitte à gêner les autres usagers.

    • Hervé71 says:

      oui mais même a 100 m une voiture qui a une fuite verra toujours celle ci finir dans le plan d eau par érosion , donc sur se garer a ras l eau c est ridicule mais de la a se garer a 100/200 ou 300 m ca sera pareil , il n y a pas que les voitures qui polluent il ne faudrait pas l oublier !!!

      • Il est vrai qu’on en veut à nos véhicules mais on laisse faire les baigneurs et les chiens qui techniquement sont porteurs de bactéries pas franchement sympa. D’autre part les routes faisant le tour de nos lacs voient les lessivages des pluies se déverser dans les lacs, entraînant hydrocarbures, déchets de caoutchouc et autre saloperies. Ne pas se garer sur le lac pour ne pas gêner oui, pour ne pas polluer c’est de la foutaise et de l’ escroquerie intelectuelle.

      • François Dubois says:

        Il faut se garer où alors ? La Préconisation c’est quoi ? Ne plus aller à la pêche ? Je persiste, des gouttes d’huile ou de carburant, il vaut mieux qu’elle tombe sur la terre qui les absorbera que directement dans l’eau.

  3. Hervé71 says:

    Sympathique listing , moi j ai rajouté un treuil électrique c est pas mal 😉

    Sinon ne pas oublier une hélice de rechange voir deux pour chaque moteur , vérifier le carbu du moteur aussi , ce fut mon problème a l Open des Settons !

    Et surtout ne pas oublier de paramétrer son écho avec l alarme de fond a 1 m , prendre plutot l électrique quand on arrive dans une baie , faire attention de pas mettre a l eau une canne ou sa personne lol !