Un jour un leurre : Le Mike The Pike de Westin
avatar

Vous n’avez pas pu le louper cette année, certainement le big bait qui aura rencontré le plus de succès dans les salons avant de les concrétiser je n’en doute pas à la pêche.

Le Mike The Pike  de  la marque Westin ( marque scandinave) est une superbe imitation de brochet avec une tête en résine ABS et un corps en matière souple interchangeable.

Regardons ça de plus près.

Ce qui surprend le plus en regardant ce leurre c’est l’imitation presque parfaite d’un brochet, un gros steak de 28 cm avec un poids conséquent de 185 g qui le réservera au possesseurs de cannes big bait.

 

On imagine déjà ce que ce gros poisson nageur va occasionner comme poussée d’eau et signaux visuels sur les brochets de nos lacs et étangs. Quoi ? C’est qui ce jeune brocheton frimeur qui vient parader sur mon territoire ? C’est ce que se dira certainement le beau bec du coin en voyant passer Mike the Pike et il ne manquera pas de le gratifier d’un bon coup de dent.

 

Le Mike the Pike, ou Michel le brochet, voir Mimi le bec pour les intimes est un leurre hybride composé d’une tête en résine ABS d’un réalisme bluffant au niveau des proportions. Cette tête est armée d’un énorme hameçon triple de qualité en taille 2/0, très piquant et fort de fer pour ne pas se faire ouvrir par des poissons trophées.

 

Le leurre est  coulant lent et il  évolue entre 2 et 4m de fond lors du ramené selon le point de fixation que vous aurez choisi, soit au bout du bec pour les zones peu profondes ou alors au dessus du bec pour plus plonger.

 

Voici  ce que j’ai pu constater lors de mon test au lac de Chour (21). Plutôt lourd, vous avez intérêt à avoir une bonne canne big bait XXL, ma canne CWC Buster déjà puissante était poussée dans ses retranchements pour lancer ce leurre.

Pourtant bien que lourd à lancer, sa grosse bavette ne le fait pas trop tirer sur la canne et son ramené n’est pas désagréable.

L’action sous l’eau combine les effets de wobbling et de rolling  du fait de la bavette et du corps segmenté, pourtant c’est plus un swimbait classique et son wobbling est assez atténué.

Pas besoin de le ramener rapidement pour lui faire obtenir une belle nage chaloupée très attirante.

 

Les coloris sont magnifiques avec deux imitations de brochets réalistes et deux autres plus flashy.

 

Finition superbe, nage fluide, gueule vraiment  très sympa, le Mike The Pike  a remporté le trophée de l’innovation leurre dur  à Nantes cette année.

J’oubliai, son corps est interchangeable, il suffit de faire coulisser pour le séparer de la tête, néanmoins en action de pêche aucun soucis avec ce système n’a été constaté, le corps est toujours resté parfaitement en place.

 

Un leurre qui fera partie de mon arsenal samedi prochain pour une sortie au Grand Large. Il manque juste selon moi un second triple plus en arrière, on verra samedi où je lui adjoindrait un triple voleur !

Acheter un Mike the Pike de Westin

Gardez la pêche

 

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Leurres carnassiers, leurres durs - Poissons nageurs, Leurres souples, pêche and tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.