Un jour un leurre : Le Kozo d’ Harima
avatar

IMG_2443Voici un leurre en apparence très simple mais qui a permis à nombre d’ entre nous de réaliser une belle pêche de percidés cet été.

Je connais ce petit leurre depuis trois saisons et depuis ce temps il a toujours été régulier et à fonctionné lorsque les autres déclaraient forfait.

Voyons un peu ce petit truc vrombissant.

C’est la marque Française Pafex qui distribue les leurres Harima et le Kozo est apparu de mémoire il y a trois ans, quatre au maximum.

Alors que les modèles de tailspins sur le marché français se comptaient sur les doigts d’un « gars de la scierie » (il leur en manque généralement plusieurs), le Kozo se démarquait déjà par ses vibrations importantes.

Kozo Harima

Ce n’est pourtant qu’un plomb goutte d’eau sans aucun méplat frontal ni forme complexe du corps mais il possède un système de fixation de l’émerillon de palette inédit.

kozo1

Ce dernier émerillon est fixé sur une tige métallique insérée dans le corps du leurre, la palette, assez petite par rapport à d’autres marques va tourner plus vite et créer plus de vibrations. Celles ci vont être transmises à l’ensemble du corps du leurre par cette tige métallique.

kozo2

 

En gros ce leurre vrombit comme un devon, mais surtout son équilibre presque parfait lui permet de continuer à parfaitement fonctionner à la descente. L’effet parachute de la palette se ressent moins ici et elle ne ralentit pas la chute du leurre mais continue de papillonner.

Si le Kozo est un leurre de linéaire, il fonctionne aussi très bien, et j’insiste là dessus, lorsqu’on l’anime par tirées de forte amplitude et qu’on le laisse couler seul juste bannière semi détendue.  C’est très souvent lors de cette manœuvre que se produisent les touches.

kozo3

 

Corollaire de cette densité, les perches se décrochent souvent dès qu’on leur laisse secouer la tête, il vaut mieux les treuiller en force jusqu’au bateau sinon elles éjectent le leurre qui pourtant est équipé d’un excellent triple.

Le Kozo d’ Harima est proposé en deux tailles 7g pour 2cm et 12g pour 2,5 cm et en 12 coloris. Celui qui a le mieux fonctionné cet été est le numéro 159 (poisson clown) devenu introuvable sur le marché.

perche Kozo

 

Seul bémol avec ce leurre, son prix, 12 euros en moyenne, d’autant que la peinture n’est pas la plus solide de tous les tailspins que j’ai testé.

kozo4

 

Un très bon leurre qui est l’arme secrète de quelques compétiteurs et qui permet souvent d’éviter la brecouille.

brochet kozo

 

Gardez la pêche.

Acheter un Kozo d’ Harima

 

About sylvain l'esoxiste

49 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique. Suivre L'Esoxiste sur Google+
This entry was posted in Leurres carnassiers, Leurres métalliques and tagged , . Bookmark the permalink.

One Response to Un jour un leurre : Le Kozo d’ Harima

  1. Hervé says:

    Bon article , un des leurres que j ai en grand nombre dans ma boite car tres efficace , mais une chose assez étonnante il y a trois ans c était l arme ultime , depuis il ne fait plus la différence , peut etre que le poisson c est habitué , mais il reste un leurre a avoir absolument dans sa boite seul bémol comme tu dis , la peinture , je pense qu une fois celle ci partie il faudrait le démonter et le refaire tremper dans un plastifiant de couleur a plombs ! 😉