Truites d’ouverture en étang, quelques astuces pour les attraper
avatar

Les arcs en ciel lâchées quelques jours avant l’ouverture dans l’étang communal se laissent assez facilement berner mais quelquefois, sans que l’on ne comprenne vraiment pourquoi, elles vont faire la fine bouche. Voici quelques trucs et astuces, glanées au fil des ans qui vous permettront de réussir là où certains échouent.

Tout d’abord une règle qui n’est issue que du comportement de l’arc, celle ci se déplace en bancs plus ou moins nombreux contrairement à la fario qui va chercher à occuper un poste et ne s’en éloignera guère. L’arc va patrouiller à différentes hauteurs d’eau pour chercher sa nourriture et va se déplacer sur toute la surface du lac.

Le pêcheur mobile surveillera et déduira le circuit des truites en fonction des prises des voisins quand au pêcheur à poste fixe c’est avec un amorçage qu’il le fera venir et les maintiendra sur place.

 

Le pêcheur mobile aura tout intérêt à utiliser la technique de la bombette que je décrie en long en large et en travers dans la page qui lui est consacrée : La truite à la bombette.

Pour le reste, bien évidemment vous pouvez utiliser la cuiller, le poisson nageur, le vairon manié….Toutes les techniques de rivière fonctionnent, néanmoins les distances de lancer ne sont plus les mêmes et il vous faudra souvent aller chercher les truites au large c’est pourquoi la bombette est réellement une technique adéquate pour la truite en lac.

 

L’arc en ciel n’a pas la gueule béante de la fario, donc réservez lui des leurres jusqu’à  50mm pour les poissons nageurs et jusqu’à la numéro 1 pour la cuiller. Si les arcs déversées font plus de 30 cm vous pouvez augmenter les tailles. Pour les poissons nageurs ce sont les minnows suspendings qui sont les plus adéquats.

 Une technique fonctionne aussi très bien avec les truites : Le drop shot. Nous sommes avec cette technique entre la pêche mobile et la pêche à poste fixe puisque vous allez peigner doucement un poste et y rester au minimum un bon quart d’heure.

Pour ce faire une bonne petite canne light ou Médium light, longue d’au moins 2,10 m pour pouvoir lancer assez loin. Comme appât, essayez ce truc formidable qui ne ressemble pas à grand chose : Le Mice Tail de Berkley, ça ne ressemble à rien de connu mais c’est hyper efficace sur les truites de pisciculture.

Sinon, une arme très efficace est un bobby (une mouche particulière) montée sur un long bas de ligne d’au moins 1m qui va remonter doucement ou rester entre deux eaux et replonger à la tirée. C’est tellement efficace que certains réservoirs de pêche à la mouche l’interdisent.

Pour les appâts naturels je vous encourage à utiliser la teigne, elle résiste assez bien au lancer. Choisissez la bien grasse et bien ferme. Plusieurs qualités de teigne sont sur le marché et il est évident que les moins chères sont les plus petites et les moins « dodues ». Je n’ai encore pas essayé les teignes momifiées et colorées mais pourquoi pas.

Vous pouvez aussi essayer la technique du buldo si les arcs patrouillent peu loin de la surface. Un buldo, un bas de ligne d’1m, un petit triple avec de la pâte spéciale (celle qui shlingue!!!) et vous serez paré. Ramenez doucement en faisant de nombreuses pauses.

A poste fixe, délaissez la gaule de 6m pour une bonne canne anglaise équipée d’un waggler coulissant.  Là vous devrez attirer les truites à vous, donc il faudra amorcer là où c’est autorisé. Une bonne amorce à gardons dans laquelle vous aurez mis quelques asticots (toujours là où c’est autorisé) sera idéale pour les attirer.

 

A titre perso j’ajoute des granulés appelés pellets. Si auparavant il était impossible de s’en procurer sauf à faire comme moi, à aller en quémander en pisciculture, désormais tous les magasins en proposent dans le rayon « carpe ». Ces pellets sont l’aliment de base des truites qui reconnaissent l’odeur et le bruit de loin. Donc frondez des mini pellets régulièrement pour les attirer sur votre coup.

Comme appât vous pourrez utiliser des vers, des asticots, des teignes mais aussi du maïs, de la pâte à truite, et même des morceaux d’apéricubes…..Les truites adorent (au saumon…Mon préféré!!!).

 

Le tout étant de trouver à quelles hauteurs vont évoluer les truites sur votre poste, donc sondez précisément à l’arrivée et essayez diverses profondeurs pour les trouver.

A fond vous pourrez pêcher au feeder. Les arcs aiment bien ce qui semble flotter entre deux eaux donc un montage pater noster décollé fonctionne toujours assez bien. Comme toujours avec les truites, un long bas de ligne est plus efficace mais corollaire la truite engame souvent plus profond donc à éviter si vous souhaitez faire du nokill.

 

Le but étant de garder le banc sur le secteur, rappelez régulièrement toutes les cinq minutes avec un godet de fronde d’asticots ou de pellets.

Essayez vous m’en direz des nouvelles.

Gardez la pêche.

Acheter des Berkley Mice Tail

[subscribe2]

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Techniques classiques, Techniques et astuces, Techniques modernes and tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.