Un séjour en Aveyron à Sarrans
avatar

sarrans 2017-02Ce grand week end du 8 mai avec trois jours de repos était réservé depuis quelques mois pour une sortie de pêche au lac de Sarrans, à cheval sur le Cantal et l’ Aveyron.  Nous avions découvert ce lac l’ année dernière et la densité de petits brochets nous avait impressionné, nous pensions donc les retrouver avec 15 cm de plus.

La météo nous a encore joué un sale tour pour le départ du samedi, alors que nous pensions partir très tôt pour arriver en milieu de matinée car nous avions près de 5 heures de route, une pluie très forte était annoncée.

Nous sommes donc partis tranquilles à 08h00 avec la pluie qui arrivait et nous sommes arrivés sur place avec la pluie qui partait. Nous avons donc mis à l’ eau sur la presqu’île de Laussac alors que la lac est à environ – 15m de son niveau normal. Nous croisons un bass boat qui rentre et une seule voiture avec remorque est stationnée sur les lieux, ça ne sent pas bon !

Peu importe, nous mettons à l’ eau et l’ Esoxiste III vogue sur les eaux de la Truyère. Nous remontons sur quelques kilomètre pour trouver une baie abritée du vent mais mission impossible, le vent est partout mais nous pêchons les bordures avec espoir.

sarrans 2017-06

 

A 17h00 je sonne la fin du match, pas une seule touche et nous devons prendre en compte la maison louée pour ce séjour. Des pêcheurs du bord m’indiquent que la pêche est très difficile et que l’eau est encore froide (12 °) sur le bas du lac, selon eux les brochets ne sont pas descendus de la tête du lac.

sarrans 2017-05 sarrans 2017-11 sarrans 2017-13

 

Nous partons pour le bourg de Sarrans à 5 minutes  où nous récupérons les clés de la maison, superbe bâtisse aux murs de près d’un mètre d’ épaisseur et à la cheminée si particulière. Les affaires sont mises à sécher et la soirée se présente devant un excellent apéro. La météo pour le lendemain n’est franchement pas géniale et nous préférons nous reposer pour démarrer la journée vers 09h00.

sarrans 2017-53 sarrans 2017-54

 

Une petite pluie est encore présente mais c’est surtout le vent qui souffle fort. Nous mettons le cap sur le nord du lac  pour pêcher une pointe rocheuse où je découvre une boule de vif en suspension. Au bout de deux minutes en linéaire  Patoche se prend une belle touche sur un shad 3 pouces, le poisson se décroche et rend un shad lacéré, c’est un petit brochet qui s’est décroché mais qui nous apprend qu’ils se trouvent dans 5/7m de profondeur.

Nous insistons sur le coin en dérivant sur environ 50 m et à chaque passage  Patoche se prend une touche coup de fusil sans pouvoir ferrer le poisson, les sandres sont là aussi.

sarrans 2017-08 sarrans 2017-14 sarrans 2017-15

 

En bon copieur, je délaisse mes gros leurres métalliques et bruyant pour passer au souple en 4 pouces. Alors que je discute en maintenant mon leurre en verticale je me prends une belle châtaigne qui me fait presque sauter la canne de la main. Bien entendu, ferrage dans le vide !

Nous quittons cette pointe pour traverser le lac et pêcher une pente moins raide en linéaire. Cette fois ci c’est avec un shad 3 pouces  que j’attaque. Au bout d’une demi heure c’est enfin la touche bien franche et bien lourde. Le poisson tient le fond et sa défense me fait penser à un sandre sans les coups de tête, c’est pourtant un brochet de 68 cm, superbe dans sa robe cuivrée, qui arrive à l’ épuisette. Enfin le compteur est ouvert !

sarrans 2017-04

sarrans 2017-33

 

Le repas de midi se déroule dans une minuscule crique où le vent est absent, ça fait du bien de ne pas être ballotté par ce zéphyr qui souffle en rafales et qui empêche de faire des dérives précises.

Nous reprenons la traque et revenons au poste du matin mais l’ activité des carnassiers est terminée sur cette zone, repli pour quelques autres dérives sur ce lac immense de 1000 ha et long de plus de 30 km.

sarrans 2017-05 sarrans 2017-16

 

Le vent forcissant sans arrêt je suis  contraint de mettre le cap au sud et nous naviguons en évitant quelques bois flottés qui obligent à scruter l’eau pour ne pas percuter un tronc d’ arbre.  J’en profite pour explorer quelques baies pour demain puis nous terminons près de la seule plage du lac, celle de la presque île où nombre de pêcheurs du bord sont en action.

Très peu d’ échos découverts au sondeur même sur ce poste, où sont donc les poissons, tous à la tête du lac ? Nous arrêtons à 16h00, trop marre du vent.  Nous profitons de cet arrêt prématuré pour aller faire le plein de gasoil et visiter le barrage, un ouvrage impressionnant.

sarrans 2017-19 sarrans 2017-21 sarrans 2017-27

 

Retour à la maison, bon apéro, bon repas, les résultats des présidentielles tombent mais nous avons décidé de regarder l’ attaque des boulettes géantes sur France 4, excellent dessin animé bien plus  intéressant à regarder que les conneries politiques habituelles.

Un bon armagnac qui suit un bon Vosne Romanée clôt cette soirée avec l’espoir pour demain de faire une meilleure pêche.

5h00 du matin, le réveil sonne sur ce qui s’annonce comme une belle journée, éclaircies annoncées et pas de pluie. À 06h00 nous sommes à l’eau, pas de vent, du moins pour le moment.  Cap au nord avec beaucoup de bois flottés qui m’obligent sur certains secteurs à naviguer à 20 à l’ heure. Nous arrivons sur le poste de la veille où la boule de vif est encore là.  Patoche lance son 3 pouces et réussit enfin à ferrer un poisson, une belle perche entre 25 et 30 cm, c’était peut être les perches hier qui nous donnaient ces touches si difficiles à ferrer.

sarrans 2017-36

 

Quelques dérives plus tard je passe en verticale en 4 pouces et je me prends une belle touche, c’est un petit brochet de 40 que je ne sortirai même pas de l’eau, il se décrochera seul en se contorsionnant.  Les touches n’étant pas aussi nombreuses qu’hier nous quittons les lieux pour le nord du lac, je rentre dans la baie de Lévandès où nous avions mis à l’eau l’année dernière.  Les pentes sont plus douces, le coin est ensoleillé et calme et je redécouvre le lieu où nous avions pris plein de becs en 2016. Je stoppe  et commence à préparer ma canne lorsque Patoche me fait savoir qu’il y a des panneaux dans les arbres, nous nous approchons pour découvrir que la queue est en réserve frayère, oups !!!  Demi tour pour remonter encore au nord où la queue du ruisseau des Egrezats m’ attire car elle s’ouvre entre deux énormes structures rocheuses. De belles pointes qui méritent une exploration d’ autant que le sondeur y voit des boules de vifs en activité.

sarrans 2017-38 sarrans 2017-39 sarrans 2017-42 sarrans 2017-44

 

Je lance un crank sans succès durant 10 minutes puis repasse au souple et pan, verdict immédiat avec un brochet de 50 cm. Alors que je m’apprête à le prendre en photo, Patoche annonce pendu lui aussi !  Sa canne ploie et ça semble plutôt joli mais le combat ne dure pas et vingt secondes après le poisson se décroche, tout comme le mien avant la photo.

Ce pauvre spinner abandonné sur ce rocher  nous indique que le coin est connu !!!

sarrans 2017-45 sarrans 2017-49

 

Je remonte pour une dérive le long de la berge et c’est à mon tour de décrocher un poisson sur un crank que j’animai en stop and go. Argh !!

Nous traversons pour une zone peu pentue, à priori favorable mais pas une seule touche au bout d’une heure. Retour sur la tête de roche d’hier en aval où je repique un petit brochet toujours au souple. 11H00 arrivent et nous indiquent qu’il est temps de rentrer pour ranger et prendre la route. Le vent commence à se lever comme hier et c’est sans regret que nous replions.

sarrans 2017-12 sarrans 2017-51

 

Bilan de ce week end de trois jours avec 5 poissons pris, dont un seul de plus de 60 cm et pas mal de ratés et décrochés. L’eau au nord du lac n’était qu’à 10,5 °c mais les brochets étaient là.

Le paysage est magnifique avec un lac enfoncé dans une vallée profonde, un lac peu fréquenté mais qui selon les locaux donne le meilleur de lui même à partir du 15 juin.

Gardez la pêche

 

About sylvain l'esoxiste

50 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre L'Esoxiste sur Google+ et esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in reportage de pêche. Bookmark the permalink.

4 Responses to Un séjour en Aveyron à Sarrans

  1. Patrice says:

    Jolis paysages, quelques ressemblances avec Pannecière: sympa malgré le temps.

  2. francis says:

    Bonjour les défenseurs de la nature.jolies photos pas la peine de traverser la mer pour du dépaysement articles faisant rêver sauf bémol nous sommes en .France arrêtons de parler en pouce nous avons Nos centimètres.je vais en profiter si certain vont au bord de mer en Bretagne le Bar ouvre le 1 juillet 42Cm 1 Bar par jour et couper la nageoire caudal en biais tout les poissons.un ami a eut l année dernière une amende salée. Pour infos je suis champenois habite vers Troyes non breton.bonne saison venez sur nos lacs Auzon amande et seine.

    • Personnellement j’en ai aussi marre des unités de mesure anglosaxonnes mais c’est comme pisser dans un violon, ça ne joue pas du Mozart. les tailles indiquées sur les pochettes de leurres sont en pouces, les grammages des têtes plombées en Oz donc… pas le choix.

  3. Le regulateur says:

    Bonjour la team, dommage une telle météo, chez nous ce n’était guère mieux ! Mais bon, vu les images par beau temps le site doit être chouette ! Et je vois que les aperos et repas se sont bien passés ☺☺, le principal est de passer de bons moments à la pêche, et vu le nombre de touches en mauvaises conditions, ce lac doit être productif, à bientôt!