Les GG de la pêche de Juin : Pour ou contre la pêche de nuit du silure même au pellets ?
avatar

Troisième épisode des Grandes Gueules de la Pêche, cet article vise à donner mensuellement  la parole aux lecteurs qui ont quelques arguments sur le sujet, arguments qui ne sait on jamais seront peut être repris  un jour par nos instances ?

Je rappelle les termes de la participation: Sujet dévoilé dans l’édito mensuel, réponse exclusivement à esoxiste.com@free.fr  avant le 20 du mois et réponse argumentée SVP, j’ai eu deux personnes ce mois qui m’ont dit qu’ils étaient pour ou contre en une ligne, désolé c’est trop léger pour argumenter sur une question polémique.

Allez je me lance:

Question alambiquée lorsque je la relis car cet histoire de pellets sème le trouble. Pourtant c’est moi qui ai posé cette question !!A titre tout à fait personnel et sans vouloir être un donneur de leçon je suis intimement convaincu que la pêche de nuit du silure se fera.

Objectivement, qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, on ne peut que constater que la pêche du silure est d’une part en vogue et qu’elle attire du monde et que d’autre part c’est la passerelle avec les carpistes.

Pêche en vogue : Depuis des années une multitude de pêcheurs ne recherchent que lui, il suffit de voir le matériel, les pages dédiées dans les mags, les vidéos….Prendre un silure c’est le pied, un combat très puissant sur un poisson qui vous laisse un excellent souvenir ou tout du moins pour 95 % des pêcheurs que je connais car évidemment il y en aura toujours un pour dire que ça ne se bat pas, que c’est moche, que sa présence est une hérésie. Mais ça c’est un autre débat et pas le sujet.

Passerelle avec les carpistes : Un peu d’unité dans le monde de la pêche ne fait pas de mal, voilà un point commun entre nous, le moustachu se pêche sportivement en bateau et du bord avec les techniques qu’on mis au point les carpistes. D’ailleurs il suffit de constater que le salon de Montluçon est consacré à la carpe et au silure !

Alors pourquoi pas ne faire comme les carpistes, sur des secteurs déterminés au début puis partout ensuite. Le silure aime bien la pénombre, les pros les pêchent au cordeau la nuit, et de très gros spécimens sont pris par des passionnés à la bouée la nuit avec le risque de se prendre un PV, quoique quand ça arrive au tribunal c’est le plus souvent la relaxe pour le sportif. Pourtant je n’encourage pas la transgression de la loi, on peut militer pour mais de là à braconner il y a une limite.

Evidemment il y a aura toujours ceux qui exagéreront, ceux qui pêcheront le sandre, qui fileteront les silures,qui laisseront une crasse repoussante au bord de l’eau…Mais ça on le voit déjà.

La pêche de nuit du silure en NoKill et aux pellets (pas de vifs) semble se profiler dans le prochain projet de loi pêche et j’adhère au principe même si je trouve idiot de le réserver au pellet, en quoi ça dérange un gros vif d’un kilo sous une bouée ?

Qu’est ce qui attire le jeune au bord de l’eau ce n’est  pas la béate admiration du ballet des brèmes ou des cormorans mais l’adrénaline, le combat, le high tech, les copains et la fiesta, pas les discours sur la protection du milieu..Et quoi de mieux qu’un  bon WE au bord de l’eau à pêcher des silures même la nuit ?

Sylvain RUSSO

—————-

Ouverture de la pêche du silure de nuit… !!! Dans l’absolu, je dirais OUI, en effet pourquoi l’autoriser à nos amis carpistes et pas aux siluristes… !!!

En effet en ce qui concerne nos glanes pas de soucis de quota, ou de risque de disparition, a écouter parler autour des plans d’eau , beaucoup de pêcheurs le considèrent comme nuisible, le traitant lamentablement en le laissant crever dans des conditions atroces….bref, c’est un autre débat !!!!

Seulement voilà, je n’ai aucune confiance en l’être humain !!! Désolé….et ce droit de pêcher le silure de nuit emmènerait forcément des dérives…sans revenir comme toujours sur les problèmes de contrôle, de garderie… etc.  Je ne connais pas assez ce poisson, ses habitudes alimentaire et tout… Mais des silures j’en ai pris à tout moment de la journée, pas les gros certes ! Est-ce que ceux-ci se nourrissent exclusivement la nuit ?   Et puis quelle réglementation ? De nuit pour tous ? C’est-à-dire du bord comme en bateau ?? Aux vifs comme aux pellets ? Aux leurres ?

J’imagine assez le  « bordel » !!!!!!!!!!! C’est vrai pourquoi aurait on le droit du bord et pas en barque… !!!!! Imaginez !!!  Lignes tendues, bouées, fil cassant en bordure…..et nous le matin à l’aube, la vraie dans la brume en bateau et on passe où ? Et encore si l’on voit les lignes…c’est déjà des cas de prise de têtes avec les carpistes… !!! Et croyez moi c’est du vécu !!!

Allez, laissons un temps de répit à nos chers combattants, laissons les tranquille la nuit. Alors NON à la pêche de nuit pour les silures

Dominique Hossa

———

Bonjour à toutes et tous, Comme vous pouvez vous en douter, j’ai la dessus un avis assez tranché  Je suis pour une autorisation de la pêche du silure de nuit même au vif à partir du moment où elle celle ci est encadrée par une règle élémentaire: Aucun poisson capturé de nuit ne peut être tué, conservé, transporté. En effet, cette pratique à sensations doit de mon point de vue se développer dans l’optique d’une pêche dite « capturer relâcher » intégrale et stricte. A partir de là, il est également possible de mon point de vue toujours, d’étendre cette autorisation à l’ensemble des pêches…. mais là… rendez vous dans 80 ans. Bien sur, une telle mesure ne peut pas être lancée dans le grand bain sans au préalable avoir créé de véritables pouvoirs de contrôle.

Aux arguments souvent récurrents des opposants à cette pratique, je pourrais anticiper ceci:

– Les braconniers (j’entends par là les personnes profitant de la nuit pour s’adonner à une pratique de pêche dans le but de prélever et/ou de faire commerce de leurs captures) sont déjà le long de nos berges la nuit (si si, il suffit d’y être aussi pour le voir). Ouvrir la pêche de nuit du silure ne changera pas significativement la donne. Et personnellement, cela m’embête d’être privé d’une liberté sous prétexte que d’autres en abuseront. Lorsqu’un automobiliste est pris à rouler à 90 km/h en agglomération au lieu des 50 règlementaires, nous n’interdisons pas toutes circulations en agglomération sous prétexte que certains en profiteraient pour rouler plus vite, non??

– Les pêcheurs de nuits laissent les berges polluées et sont parfois auteurs de nuisances sonores (regardez les retenues espagnoles Mequi, Capse,…) : Là encore, ces faits sont punissables par la loi, et ne sont pas inhérent à la pêche de nuit du silure.

– Comme dans le petit Rhône, les pêcheurs tendront berge d’en face et la navigation et la pêche en dérive sera de plus en plus compliqué: Là encore, entraver le chenal de navigation est un délit répréhensible et il est tout à fait possible de pêcher à la bouée ou aux cassants de manière respectueuses des autres usagés.

Bref si il existe encore de nos jours des problèmes de cohabitations entre les pêcheurs au bord de l’eau, il me semble qu’il s’agit le plus souvent d’un problème de manque d’éducation et de respect des pratiquants plutôt que de règlementations et de lois. Je m’arrête là, car c’est des pages et des pages que je pourrais argumenter sur ce sujet, de l’origine de cette lois jusqu’à sa légitimité contemporaine… au plaisir en tous les cas d’en discuter avec vous (à défaut d’espérer de la voir un jour mise en place…)

Lilian Fautrelle

——

Doux rêveur il me plait de penser tout simplement que le bon sens et surtout une éducation halieutique réglerait tous les problèmes . les pêcheurs doivent apprendre a se fixer eux mêmes leurs interdits: Pêches sur frayères ,nombre captures , tailles ,perturbation de certains milieux a laisser tranquilles certains moment de l’année etc etc etc ) .

Moi je n’y vois aucun inconvénient ; simplement fixer juste qques interdits pour rappeler qu’il existe des règles …

Je le vois chaque année ici sur les Pyrénées , je vois des pêcheurs « respecter les règles » en respectant la limite a 10 poissons ;; !!!! seulement ils sont à la pêche quasi tous les jours 30 Min a 1H …. et prennent pour certains plusieurs centaines de poissons par an pour le frigo et ou troc …. donc je pose la question qui fait le plus mal ? celui qui vide la rivière en « respectant les règles  »  ou ceux qui sont passionnés, font marcher le business de la pêche et promotionnent leur poisson ???

Même si je suis pas du tout un fan du silure , moi je dis que 1000 pêcheurs de  carpes et silures font 1000 fois moins de mal a nos eaux que ces « pêcheurs » spécialistes du frigo et congélateur ! .

A plus,

Stephen Kaczor

———–

 

Dommage que ce sujet n’ait pas été aussi suivi que les autres, plus la peine d’envoyer des commentaires ou des mails….Le sujet est désormais clos merci à Dom, Lilian et Stephen pour leur participation.

Gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

50 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre L'Esoxiste sur Google+ et esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Editorial - Coup de gueule, Les grandes gueules de la pêche. Bookmark the permalink.

5 Responses to Les GG de la pêche de Juin : Pour ou contre la pêche de nuit du silure même au pellets ?

  1. RONCIN says:

    Bonsoir,entièrement d’accord avec cormoran et Jérôme…
    Si seulement il y avait plus de répression et de justice…

  2. ludo71 says:

    Je ne pratique quasiment pas la pêche du silure, mais je pars du principe qu’elle est déjà autorisée aux pellets sur les secteurs carpes de nuit: en effet, qu’on mette un pellets au bout d’un cheveu ne signifie pas que l’on ne prendra que des carpes sur un secteur de nuit carpe. Donc si demain j’ai envie de pêcher les silures de nuit aux pellets, je vais y aller sur un secteur carpe de nuit… tout simplement !

  3. Jerome says:

    Bonjour,

    Je suis tout a fait d’accord avec les paroles de Lilian,
    Même si je ne pêche pas le silure (et pourtant aimerais bien en
    Prendre un … ) je défend ce poisson et cette pêche,
    Après il est vrai que des abus verront le jour ! Mais y en a t il pas déjà ?
    Quand on voit les gens du voyage grappiner tous les poissons en canal et rivière
    Les vider sur le bord et laisser une tête de brochet de plus du mètre sur un évier de camping
    On ferait mieux de s’occuper de ça plutôt que de casser les pieds a un gars qui pêche le silure de nuit et le relâche, bref c’est la France malheureusement.

    • cormoran 71 says:

      et qui va s’occuper de moraliser les minorités ethniques itinérantes ? Ils font déjà ce qu’ils veulent en pleine journée, alors la nuit hein…