Le Tatula 100 HL de Daiwa
avatar

Sorti en 2018, cette nouvelle version du Tatula a tout de suite conquis les pêcheurs. Mon ami Patoche s’étant équipé du modèle 100 HL, il me l’a prêté pour que j’en fasse l’essai.

Le Tatula 100 HL est un moulinet plus orienté vers le cranking ou le maniement millimétrique de leurres sur des postes restreints. Son ratio est de 6,3:1 ce qui lui donne un tour de manivelle moyen de 67 cm, une bonne démultiplication qui encaissera sans sourciller les gros cranks. La capacité de la bobine est de 110m de 31 centièmes.

Le fabricant nous indique que ce moulinet casting est prévu pour des leurres de 7 à 80g, de quoi pratiquer avec quasiment tout le panel actuel des leurres hormis les gros swimbaits lestés de 20 cm et plus qui dépassent les 100 g.

 

Pesant 200g, il est équipé de 7 roulements et son frein possède une puissance de 5 kilos, puissance largement suffisante pour nos carnassiers sauf pour le gros silure.

Le corps est ultra compact, très ramassé, il tient parfaitement dans la main. Le bâti et les flasques sont en aluminium ce qui en fait un produit solide. Il est équipé du T Wing System, ce guide fil révolutionnaire qui pivote lors du lancer pour offrir plus de surface à l’échappement du fil et ainsi gagner en distance de lancer.

 

Le frein magnétique de fin de lancer peut se régler sur 20 positions, de quoi satisfaire le pêcheur le plus pointilleux.

Le frein de combat est un frein à étoile classique qui ne comprend pas de cliquet comme souvent sur les moulins casting. Rien à redire sur ces derniers équipements bien pensés.

 

J’ai toutefois une réserve concernant le frein de friction ou frein anti emballement, le fait que le moulin soit hyper compact a fait que Daiwa a tellement rapproché la molette de réglage qu’elle s’insère dans la base de celle du frein de combat. Lorsque vous voulez régler votre frein anti emballement qui agit au départ du lancer pour éviter que la bobine ne tourne plus vite que ne sort le fil, vos doigts ont du mal à passer à travers l’étoile du frein de combat. Ce qui fait qu’en action de pêche lors des changements de leurres on a tendance à ne plus y toucher, ce n’est pas gênant si on est expérimenté  mais pour les débutants ce peut être source de perruques.

 

Second petit reproche le moulinet après une petite heure de fonctionnement a commencé à émettre un bruit de crécelle au lancer, bruit bien atténué après un huilage en règle des roulements de bobine mais Daiwa ne nous avait pas habitué à ça. Certainement une petite pièce défectueuse qui sera réparée par le SAV.

 

Pour conclure, c’est bien la première fois que j’émets un avis mitigé sur un moulinet de ce tarif, si le bruit désagréable de roulement défaillant n’est qu’un aléa mécanique, c’est surtout cette surprenante position du frein de friction peu accessible qui me fait dire que ce moulin peut encore être amélioré.

Gardez la pêche

Acheter un moulinet Tatula 2018 100HL de Daiwa

 

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Cannes et moulinets casting, Equipement du pêcheur and tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.