Le coin du débutant : Le premier moulinet spinning de qualité
avatar

Si certains  débutants aux leurres dissertent sur la meilleure canne c’est pourtant le premier moulinet de qualité qui est la source majoritaire d’interrogations.

Combien de roulements, quel ratio, quelle taille ? Et plein d’autres questions auxquelles il faudra répondre pour ne pas se tromper.

Voyons ensemble comment procéder pour ne pas se tromper dans son achat.

Mon premier moulinet de qualité fut un Mitchell, le dernier alors fabriqué en France. Offert par mon épouse en 1992 il m’aura bien servi durant plus d’une décennie avant que je le remplace en 2004 par un modèle adapté à la tresse : Un Stradic.

 

Parmi tous les modèles actuellement sur le marché, si ce n’est plus la course aux roulements, c’est la course à l’innovation et quelquefois les arguments et les dénominations sont plus commerciaux qu’autre chose.

Un bon moulinet pour le carnassier se doit d’ avoir deux qualités : Une bonne mécanique et un bon frein.

La mécanique se reconnaît à l’absence de jeu, la fluidité mais aussi à la solidité des composants. Une bonne mécanique ne demande que peu d’entretien, un graissage de temps en temps, idéalement une fois par an ou pour certains un ajout d’une goutte d’huile de précision via l’orifice prévu à cet effet.

 

Le frein est lui aussi très important et va conditionner le combat. Idéalement il aura une plage de réglage assez longue afin de le doser au mieux mais il sera aussi assez puissant pour ne pas libérer le fil par à-coups.

Voyons les différents éléments « commerciaux » à oublier :

Les 16 ou 20 roulements : Un bon moulinet ne demande que 5 roulements : deux dans l’ axe de la manivelle, deux dans l’axe principal et un dans le galet de pick up. L’important c’est surtout que ces roulements soient de bonne qualité pour qu’ils durent longtemps. l’idéal est un moulinet équipé de roulements inox protégés. Le fameux roulement +1 n’est qu’un roulement à aiguille qu’on trouve dans quasiment tous les systèmes d’ anti-retour.

 

Le frein de 14 kg : Sur un moulinet de taille 2500, un frein de 5 kg suffit, un 9 kg est au top pour les beaux poissons mais en ce cas c’est peut être l’ axe qui sera abimé. Cette puissance de frein est mesurée jusqu’à ce que le frein fonctionne par à coups, ça ne veut pas dire qu’au-delà il ne fonctionnerait plus, il serait juste moins efficace.

Bobine machin chose : Une bobine n’entre que pour pas grand-chose dans la qualité du moulinet, au leurre on ne cherche pas à lancer à 100 m donc une bobine classique suffit, la seconde bobine est généralement inutile puisque le moulinet reste monté sur la même canne. Vu qu’on utilise de la tresse en majorité, une bobine peu profonde évitera la corvée du backing.

 

La poignée : Une manivelle qui se visse directement dans la roue de commande est un plus en termes d’absence de vibrations, et moins ça vibre mieux on pourra ressentir une touche super discrète en grattant le fond.

Un moulinet étanche : Si vous pêchez en eau douce, pas la peine de fantasmer sur un moulinet étanche, ça ne sert à rien car l’eau douce ne corrodera pas les éléments internes, il suffira de graisser régulièrement l’intérieur.

Un frein étanche : Là je dis banco car l’eau peut rendre un frein moins performant, un bon frein possède au moins trois rondelles de feutre imprégnées de graisse spéciale. Cette pseudo-étanchéité évitera aussi que des grains de sable ne viennent perturber le fonctionnement.

 

Le poids : Évidemment c’est important et désormais les moulinets poids plume sont de bonne qualité. Je pense au CI4+ de Shimano ou au Zaion de Daiwa qui sont des carbones fibrés légers et solides. Le magnésium est excellent mais plus cher.

Le moulinet idéal pour bien se spécialiser sans risque dans la traque des carnassiers : Un modèle de  taille 2500 avec au moins 5 roulements, une manivelle qui se visse dans la roue de commande, un pick up solide et fiable, un rotor ajouré, un frein de qualité avec une puissance « normale » et n’oublions pas le dernier détail, un ratio moyen de 6,0:1 qui pourra tout faire.

 

Avec toutes ces données quel serait selon moi le moulinet qui s’approche le plus au niveau qualité prix de ces recommandations ? Le Stradic CI4+ de Shimano est celui-ci, personne ou presque ne s’en plaint et celui que je possède est un modèle de fluidité. j’adore pêcher avec, certes il y a mieux mais c’est bien plus cher…

Gardez la pêche

Acheter un Shimano Stradic CI4+

 

About sylvain l'esoxiste

52 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in le coin du débutant and tagged , , . Bookmark the permalink.

7 Responses to Le coin du débutant : Le premier moulinet spinning de qualité

  1. Gekks says:

    En accord avec Arnaud plus haut, pour un débutant désargenté je recommande chaudement les Ninja (4+1 roulements) qui sont fiables, fluides et costauds, ou pour moins de poids une fluidité au top et une manivelle vissée les Excelers.
    Un Stradic c’est tout de même 3 fois plus cher, je n’en ai pas essayé, mais j’ai du mal à les imaginer 3 fois meilleurs qu’un Exceler.

  2. arnaud dupond says:

    En moulinet de qualité intermédiaire le ninja de Daiwa est un excellent choix je trouve aussi a ‘e pas négliger je pense pour des personnes avec petit budget

    • Pascal says:

      Effectivement. J’ai équipée l’été dernier une canne Epic R de Mitchell avec un Ninja 1500A, j’en suis à plus de 500 prises, principalement des perches et aucun jeu, il tourne comme une horloge; un excellent rapport qualité/prix.

  3. Yoann says:

    Salut Sylvain, 4 questions:

    Un moulinet shimano (sedonan fi), taille 2000 en 3 roulements+1, convient il pour l’ul, où c’est un peu léger niveau roulement ?

    Après je me dit que pour 54 euros… pour remplacer mon vieux moulinet Ul si il est effectivement mort… et pêcher en 2-7gr, c’est correct, t’en pense quoi ?

    Si le gros engrenage de mon moulinet viens se bloquer dans le bati de mon moulinet, c’est mort ou réparable ? (dois je m’adresser à un auteur qui poste ici et bien connu ?)

    As tu une astuce pour trouver des pièces de moulinets afin de changer celle usée ?

    Merci par avance !
    Yoann

    • Bonjour Yoann
      Le sedona est suffisant pour des pêcheurs occasionnels selon moi, mais si tu y vas plus de 20 fois par an autant investir dans quelque chose de plus solide et de mieux fini niveau mécanique. La marque Shimano a trois paliers de qualité, le Sedona est au 1er palier et utilise des élements moins performants que le modèle présenté dans mon article.
      Pour l’engrenage il faut démonter, nettoyer et regraisser, si pas de casse ça devrait repartir, c’est souvent une graisse cuite ou de la saleté qui grippe le système.
      Les pièces de rechange ne sont dispo qu’au niveau du SAV de la marque, pas d’astuces et pas moyen (normalement) d’obtenir des pièces de rechange pour les particuliers.

    • Pascal says:

      Mon Sedona 3000C FE commence à fatiguer. Il y a un très léger jeu dans la bobine. Mais c’est vrai qu’il accuse 150 sandres en 2 ans, ce qui lui vaut un certain nombre de tours de manivelle, si ce n’est un nombre certain. Je resterai Shimano mais prendrai la gamme au dessus la prochaine fois.
      Pour posséder 3 Shimano d’entrée de gamme (un Sedona, un Catana et un Sienna) je les trouve néanmoins très fiables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.