Le coin des débutants : Leurres de surface, comment ça marche ?
avatar

Pour un débutant, un leurre de surface est un véritable ovni. Comment ça marche ce truc là, ai-je souvent entendu à propos de mes stickbaits. Il est vrai que l’absence de bavette  ou la gueule particulière des poppers incite à se questionner sur l’animation à donner.

Voyons ensemble ces leurres et l’animation particulière qu’il faut effectuer pour en tirer le meilleur parti.

En préambule, certains pêchent au leurre de surface toute l’année. Personnellement j’ai constaté qu’il était très efficace en août septembre lorsque les alevins se rapprochent des bordures peu profondes.

Les leurres de surface sont bien détaillés dans une des pages (articles directement accessibles par le bandeau supérieur) intitulée les top water. Sachez qu’il en existe plus de deux types, les deux plus connus sont les poppers et les stickbait mais il existe aussi les crawlers et certains cranks dit « zéro » qui nagent en surface en laissant un gros sillage. Ces deux derniers leurres sont plutôt marginaux ainsi que certains leurres à hélices que très peu de pêcheurs utilisent.

Les Buzzbaits qui sont des spinners de surface équipés d’hélice sont assez utilisés aux USA pour la pêche en milieu encombrés, chez nous rares sont les pêcheurs qui pêchent au buzzbait. Ce sont des leurres à lancer et à ramener simplement canne haute, à la surface en faisant le lus de raffut possible.

 

Venons en aux poppers. Il en existe deux catégories (pour simplifier) : Les poppers originaux qui ont une bouche concave et qui vont provoquer le son « pop » et créer quelques bulles lorsqu’on les anime par tirées et les pop walker que l’on peut animer avec plus de subtilité en les faisant nager en walking the dog (technique que nous verrons plus bas dans cet article).

 

Un popper peut se ramener sèchement ou mollement, il se destine en priorité aux perches et au bass et semble imiter quelques chose qui se débat à la surface. L’animation n’est jamais la même, quelquefois les perches veulent du viril, quelquefois non, il faut tout essayer.

L’animation basique consiste à lancer le popper sur le poste et attendre au moins 3ou 4 secondes. Puis popper un coup  ou deux et attendre à nouveau. Si on pêche à vue un bass, on peut en plus faire trembloter le popper et le faire avancer doucement. Si les poissons sont actifs ils vont vous gratifier de chasses furieuses et souvent lorsque le leurre est immobile.

 

Les puristes jugent que le bas de ligne en fluorocarbone, coulant, gène la nage des top water, à titre personnel je l’utilise quand même  car il est plus discret qu’un nylon ou un bas de ligne en tresse armée.

Le second type de top water est le stick bait. C’est la pure imitation d’un poisson qui va se promener en surface et simuler une chasse sur un alevin ou un vif.

Mes deux top water préférés pour la perche: La PX 45 et le Dog X Junior

 

On peut le ramener en linéaire en faisant des pauses mais le plus efficace est la technique du walking the dog (promenade du chien). Pour la pratiquer il faut placer le scion de sa canne à ras la surface de l’eau, donner un petit coup de poignet pour faire partir le leurre d’un coté puis un autre petit coup de poignet qui le fera partir de l’autre coté, tout ceci en moulinant pour récupérer sa bannière.

L’idéal pour commencer est de le faire lentement puis ça vient tout seul, comme le vélo, il suffit ensuite d’adapter son mouvement et sa vitesse en fonction du leurre car tous n’ont pas la même nage. Commencez avec le plus facile : Le Sammy de Lucky Craft (6 euros d’occas sur Ebay) puis vous passerez aux autres marques dont le fabuleux Zclaw de Zénith à qui on peut donner de multiples animations mais difficile pour le débutant.

Le gros avantage du stick bait est qu’on peut le lancer très loin et ainsi taper dans les chasses  sans trop s’en approcher. Son inconvénient est que sa nage erratique le fait louper régulièrement par le brochet mais peu importe, la sensation est géniale de voir ce gros remous derrière le leurre.

 

Il existe aussi des stickbaits qui nagent dans la pellicule, dont le Dog X Junior Coayu Slide Sinker qui peut même couler en sub surface. Ce type de leurre technique est à réserver aux spécialistes.

Comme on l’a vu plus haut, on trouve  aussi des leurres mixtes que j’apprécie aussi beaucoup et qu’on pourrait appeler des pop walker ou des walking popper. Ils combinent les qualités des deux et sont très efficaces mais à plus courte distance.

Dernier leurre  qui peut tout faire, le Mégabass X Pod Junior qui possède une bavette réglable pouvant être utilisé comme un stickbait ou un shallow swimbait tout en pouvant aussi être utilisé en popper. Un leurre génial que j’adore utiliser.

 

Dernier petit tuyau, avec ces leurres on ne ferre que lorsque on ressent la touche dans le bras pas quand on voit le gobage sinon on ne fait qu’arracher le leurre de la gueule.

Bonne pêche avec ces leurres plein d’émotion.

Gardez la pêche

 

Relire l’article sur le X Pod Junior      relire l’article sur le ZClaw de Zenith             Relire la page sur les Top Water

 

Acheter un leurre de surface          Acheter un Xpod Junior   Acheter un ZClaw

 

About sylvain l'esoxiste

51 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre L'Esoxiste sur Google+ et esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in le coin du débutant, Leurres carnassiers, leurres durs - Poissons nageurs and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to Le coin des débutants : Leurres de surface, comment ça marche ?

  1. Alban says:

    Salut ! Je voudrais bien avoir quelques précisions sur les noeuds raccordement avec de petits leurres ? Agrafes ou pas ? Noeud raccordement ou basiques ? Quel diamètre pour un petit leurre genre popper ? Mini Light crank etc.. Je pêche toujours en tresse, pourquoi utiliser le fluoro dès lors qu’il est en plus gros diamètre ? Merci !

  2. Lavarenne says:

    Les « mini poppers » font un malheur sur les perches,mais,comme tous les minis leurres(de 1,5 à 2,5g) il faut éviter de contrarier leur nage avec l’ajout d’agrafe trop lourde.Personnellement,je les raccorde directement au nylon par un nœud « rapala » .