L’aventure des marques pêche : Mepps
avatar

La marque MEPPS est très fortement associée à la pêche à la cuiller, au point que comme Rapala pour le poisson nageur, Mepps est devenu synonyme de cuiller pour nombre de pêcheurs.

De plus en plus délaissées par les pêcheurs, les cuillers sont pourtant d’une efficacité inégalée, je reste persuadé qu’elles reviendront sur le devant de la scène grâce à deux arguments massue : L’efficacité en tout temps et tout lieu et le tarif accessible.

L’histoire de la marque Mepps commence en 1938 à Paris. André Meulnart est alors un ingénieur qui travaille pour la société Peugeot. Passionné par la pêche, surtout la pêche sportive à la cuiller qui est à l’époque ce qui se fait de plus high tech, il n’est pas satisfait des cuillers du marché et commence à bricoler chez lui afin d’améliorer l’existant.

 

Il faut dire que le marché de l’époque est plutôt restreint et que les seules cuillers tournantes qu’on trouve sont produites artisanalement en France, l’import de produits de pêche étranger n’était pas à cette époque  développé comme il l’est maintenant.

André Meulnart va donc utiliser ses moyens d’ingénieur et les quelques machines qu’il a à disposition chez Peugeot pour créer une cuiller plus fiable avec des cotes plus précises entre les différents éléments. La cuiller modèle Aglia est ainsi née et ce nom vient du latin qui veut dire papillon car André MEULNART trouvait que ce nom définissait bien sa nage papillonnante.

 

Cette première cuiller, assez différente des contemporaines au niveau du lest fit l’objet d’un dépôt de brevet en 1938 sous le premier nom de Shimmy avant de devenir l’ Aglia. M. MEULNART créa par la suite la société Manufacture d’Équipements de Précision pour la Pêche Sportive, soit MEPPS et commercialisa sa cuiller.

La guerre mit un frein à son développement mais la période post libération donna à tous des envies de liberté et la pêche sportive se démocratisa, ouvrant un grand marché à MEPPS.

 

L’histoire mondiale de MEPPS démarra en 1951 lorsqu’un GI stationné en France et pêcheur sportif ramena au pays quelques cuillers françaises. Ce GI fit dont d’une Aglia à l’un de ses amis qui fut épaté de l’efficacité et de la qualité de ce modèle de leurre. Todd Sheldon, c’est le nom de cet homme, tenait alors des magasins de pêche et flaira de suite la bonne affaire. Il contacta André Meulnart et lui proposa de distribuer sa cuiller aux USA. Ce marché immense et le génie commerciale de Sheldon firent que l’Aglia eut énormément de succès et que les ventes décollèrent.

 

Cette cuiller resta encore fabriquée de façon presque artisanale dans divers ateliers de Paris. Un atelier fabriquait les lests, un autre les palettes et un assemblait le tout.

Todd Sheldon devint l’actionnaire principal de la société Mepps et bien que les différentes pièces furent fabriquées en France, il créa une usine d’assemblage aux États-Unis. En 1960, 500 000 cuiller MEPPS étaient vendues aux USA.

 

En 1965 l’usine MEPPS vit le jour à Contes en périphérie de Nice. Les multiples ateliers parisiens fermèrent et toute la production fut transférée sur la côte d’Azur où cette aventure continue toujours à l’heure actuelle avec une usine employant une soixantaine de personnes. Bien que Mepps ne soit plus la vedette des présentoirs des détaillants en matériel de pêche, il n’en reste pas moins que le rayon cuiller est souvent trusté par cette marque qui propose une quantité de modèles et de coloris impressionnants.

 

Outre l’Aglia, on se souviendra de la Comet, la Black Fury, et l’Aglia Long qui ont été de toutes mes sorties de jeunesse en rivière. Puis dans les années 80 avec la collaboration d’Henri Limouzin, célèbre journaliste halieutique, MEPPS sortit deux modèles qui restent encore aujourd’hui des réferences pour le brochet: La Lusox et la Syclops, une cuiller à plombée en tête pour la première et une ondulante équipée d’un twist en queue pour la seconde, twist qui a disparu depuis.

 

Je dois à ces modèles ma passion pour le brochet car j’en ai pris un bon nombre avec ces cuillers avant que n’arrivent les spinnerbaits, les crankbaits et autres leurres plus récents.

Le leurre métallique n’est pas prêt de se voir reléguer au grenier par les plastiques tellement il est efficace et Mepps restera longtemps la référence des cuillers. Pourtant, un spinnerbait ou un chatterbait Mepps, ça aurait de la gueule !!!

Gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

52 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Hommage aux grands de la pêche, informations diverses pêche and tagged , , , . Bookmark the permalink.

6 Responses to L’aventure des marques pêche : Mepps

  1. Kaczor Steve says:

    Mepps , Lusox Syclops aglia aglia longue comet cuillers vaironnées et streamers,
    etc etc tec
    Truites , brochets , perches , etc etc ..
    Je dois certainement parmi mes moments les plus mémorables de peche a
    cette Marque , dont mon plus gros Brochet 1m18 et 11,7kgs sur une lusox numero 4…

    merci de rappeler cette place plus qu’importante de Mepps dans la peche sportive .

  2. Axel says:

    Salut,
    L’aglia, totalement incontournable pour la truite en rivière … Et j’ai toujours une lusox dans mon kit brochet, qui me fait prendre mon plus joli bec de l’année.
    Axel

    • Bonjour axel, entièrement d’accord avec toi , à la truite j’utilise des aglias de 0 à 2, il y en a toujours une pour tirer son épingle du jeu! Selon l’état des eaux, forte , basse, teintée , etc…il est vrai que j’ai aussi d’autres marques dans ma boîte! ☺! A bientôt!

  3. Greg says:

    Bonjour Sylvain, j’adore monté un hameçon texan à la place du triple sur anneau brisé et un twist en trailer !…
    Alors là c’est le 4×4 assuré !…
    A plus.
    Greg.

  4. Salut Sylvain,
    On le sait moins mais Mepps a aussi fabriqué des moulinets! D’ailleurs le premier tambour fixe Français était un Mepps, il s’agissait du Vamp, sorti en 1935 (il est très rare). Il y eu ensuite beaucoup de modèles dans les années 50 et 60, notamment le Super-Meca qui était un excellent moulinet. Désormais il ne reste que les cuillères, mais ce fut une belle aventure. Un petit film ici pour voir comment sont fabriquées les cuillères : https://www.youtube.com/watch?v=1FqA28vXR6s