L’ aventure des marques pêche : Daiwa
avatar

Daiwa, une marque d’article de pêche que tout le monde connaît, qui n’a pas eu un jour un moulinet ou une canne Daiwa ?  Cette marque est actuellement l’une de celles qui proposent le plus grand choix de matériel, de cannes pour toutes les techniques, de moulinets de toutes tailles mais aussi des leurres et des accessoires de qualité.

Initialement la société Daiwa travaillait dans le secteur de la mécanique et c’est en 1955 qu’elle fabriqua son premier moulinet en tant que sous traitant avant de s’établir officiellement en 1958.

Daiwa a démarré son activité à Hiroshima quelques années après le bombardement de sinistre mémoire. Son fondateur se nommait Yoshio Matsui et il était un pêcheur passionné.

La force de Daiwa est d’avoir au plus tôt visé le marché mondial au lieu de se concentrer sur le marché japonais, c’est ainsi que dès les années 60 Daiwa a ouvert des bureaux destinés à l’export aux USA, à Taiwan et même en Australie.

Il faudra attendre l’ année 1977 pour que Daiwa s’installe en Europe et c’est en Ecosse à Whishaw que Daiwa fera bâtir une usine qui fabrique des propres cannes destinées au marché européen.  On se souvient de Daiwa leader des produits techniques destinés à la pêche de la carpe et à l’ anglaise, toutes des techniques venant du Royaume Uni.

 

Mais c’est avec une canne destinée à la France que Daiwa s’est bâti la plus belle notoriété hexagonale en signant la canne Shogun mort manié mise au point par Jacques Chavanne, pêcheur de renom. Cette canne sera plébiscitée au-delà des frontières et de nombreux amateurs de pêche au manié utilisent encore le modèle original.

J’ai eu la chance de posséder une canne anglaise signée Daiwa UK et je la regrette car elle était parfaite.  Désormais l’ usine écossaise ne produit plus que la Shogun mort manié et la vairon manié ainsi que quelques modèles de cannes carpe.

Cette marque est bien ancrée dans mon souvenir puisque mon premier moulinet de qualité fut un modèle de chez eux, le Regal X 2550 avec sa belle poignée en bois. J’en ai possédé bien d’autres ensuite avec toujours cette fluidité et ces détails techniques innovants qui les plaçaient sur le podium avant la marque française Mitchell, référence des années de ma jeunesse.

 

Daiwa a aussi été l’inventeur du fameux « twist buster » sur le galet de pick-up sensé réduire voir éviter le vrillage du nylon. Même si je n’ai jamais été persuadé qu’il  empêchait le vrillage, en attendant ce concept a été repris sur la quasi-totalité des pick-up actuels.

On se souvient de  cette marque  pour l’indestructible BG des pêcheurs en mer, du Saltiga, du Morethan Branzino, de l’ Exist et du Certate pour le spinning. Le casting n’est pas en reste avec le légendaire  Zillion qui équipe nombre de pêcheurs.

 

Daiwa c’est aussi des innovations avec le galet TWS pour les moulinets casting, le bâti monocoque pour les spinning et  l’air rotor. Enfin pour terminer les roulements et l’ huile aimantée Mag Sealed, ce qui reste l’innovation la plus importante de ces dernières décennies.

Dernièrement c’est avec la marque Prorex que Daiwa s’est démarquée en créant une gamme complète dédiée au brochet.

Un grand merci à cette marque qui restera longtemps encore synonyme d’innovation et de qualité.

Gardez la pêche

 

About sylvain l'esoxiste

52 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Hommage aux grands de la pêche and tagged . Bookmark the permalink.

One Response to L’ aventure des marques pêche : Daiwa

  1. Bonjour, une valeur sûre daiwa! ☺ .