Ils vivent dans nos eaux : le crapaud commun
avatar

Bufo_bufo2Pour changer des poissons, je vais vous parler d’un animal qui a terminé  sa reproduction il y a peu et que tout le monde a vu un jour : Le crapaud.

Ce nom seul suffit à inspirer le dégoût à certains alors que le crapaud est plutôt mon copain dans mon jardin.

Le crapaud que nous connaissons tous est le crapaud commun ou Buffo buffo pour les scientifiques. C’est un petit animal charmant au corps garni de grosses pustules. La majorité du temps le crapaud reste au fond de son terrier sous une pierre ou un tas de bois, il ne sortira que la nuit pour aller glaner des insectes qu’il engloutira.

crapaud commun photo John-Baker

 

Le crapaud est l’allié du jardinier car celui ci adore les limaces grignoteuses de légumes.

Les soirs d’été il est fréquent que je le rencontre la nuit lorsque je sort mon chien, peu lui importe notre présence il poursuit sa petite vie sans se soucier de nous. Si cela vous arrive, faites bien attention à ce que votre chien qui n’y connaît rien en animaux n’avale pas goulûment un crapaud, il pourrait en mourir.

La principale caractéristique du crapaud est justement d’être bourré de toxines et de secréter du venin. Celui ci est produit par les glandes qui dont implantées derrière ses yeux. Si on appuie dessus on voit le poison suinter. Ces glandes sont appelées glandes panatoïdes, mais les pustules du corps secréteraient aussi du poisson. Le poison est sans danger pour l’ homme à condition de ne pas l’ingérer ou le mettre en contact avec une muqueuse. Je prends régulièrement des crapauds  à la main et je n’ai jamais eu ni allergie ni érythème.

Bufo_bufo

 

On reconnaît le crapaud à la grenouille au fait qu’il se déplace en marchant contrairement à la grenouille qui ne fait que sauter. Le crapaud peut aussi sauter en cas de danger.

Il n’a que peu de prédateurs : Couleuvre, hérisson, héron, loutre et le putois qui en fait des carnages lors de la reproduction. Ce dernier épluche le crapaud et ne mange que les pattes arrières. Si vous trouvez ce type de  restes au bord de l’eau c’est le résultat  du banquet du putois.

Le crapaud vit environ 10 ans dans la nature, en captivité il peut vivre une trentaine d’années.  En France on trouve des crapauds sur la totalité du territoire jusqu’à 1500 m d’altitude. Il préfère les milieux boisés et frais.

repro-crapaud

 

La reproduction du crapaud démarre chez moi en février. Les crapauds entament alors une migration qui peut les emmener à plusieurs kilomètres. Les mâles s’accrochent fermement aux femelles en se cramponnant à leur dos, les autres mâles tenteront de déloger celui installé jusqu’au moment de la ponte.

ponte-crapaudsMme crapaud pond environ 5000  œufs en ruban contrairement à la grenouille qui les ponds en amas. Les têtards vont éclore au bout de deux à trois semaines et mangeront des plantes et tout ce qui tombera sous leurs dents.  Au bout d’un mois et demi ils se transformeront en crapaud et sortiront de l’eau. Nous avons tous un jour ou l’autre gardé des tétards dans un aquarium pour les voir se transformer en crapaud ou grenouille, c’est un spectacle franchement étonnant que cette métamorphose.

On commence dans mon secteur à voir des routes barrées la nuit pour laisser le passage au crapaud…Encore une preuve de la connerie humaine puisqu’il y a autant de crapauds qu’il y a 20 ans selon moi et ce ne sont pas les voitures qui en tuent le plus mais la myriade de hérons et d’ aigrettes que l’on ne voyait pas avant.

Le crapaud n’a aucun intérêt pour la pêche d’ailleurs il est protégé, on ne peut donc pas s’en servir comme appât tout comme ses têtards. C’est juste un compagnon occasionnel de nos parties de pêche.

A priori ce crapaud serait l’ancêtre des crapauds actuels, vivant au crétacé il aurait côtoyé les dinosaures mais cette info n’est pas sûre à 100 %

bufo_terribilis_by_dwarf4r-d5v5406

 

Gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

49 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique. Suivre L'Esoxiste sur Google+
This entry was posted in ichtyologie. Bookmark the permalink.

6 Responses to Ils vivent dans nos eaux : le crapaud commun

  1. Le photographe Michel Lonfat dont j’ai déjà parlé ici a fait récemment d’incroyables photos de ces batraciens, c’est là:
    http://gallery.michel-lonfat.ch/view_album.php?set_albumName=Dernieres-rencontres

  2. seb says:

    De grenouille a crapaud, je tiens a te remercier de ta mise en garde
    « faites bien attention à ce que votre chien qui n’y connaît rien en animaux n’avale pas goulûment un crapaud, il pourrait en mourir. »

    Pour ceux qui ont du mal avec les phrases a complement, Sylvain parlait bien sur du crapaud, qui risque de mourir pour cause d’ingestion intempestive par un mamifere glouton.

    Et ces textes sont toujours pleins d’informations surprenantes:
    « La reproduction du crapaud démarre chez moi en février.Les crapauds entament alors une migration qui peut les emmener à plusieurs kilomètres. »
    Ce qui explique que vous en avez aussi chez vous, des crapauds. Maintenant, vous savez d’ou ils viennent.

    Encore un grand merci Sylvain pour ces articles. Qui sont les seuls que je lis vraiment, parce que moi la peche, a part dans la sangria, je ne connais pas bien.

    Seb

  3. raph says:

    Et bien moi ce soir je jardinais et je vois trotiner un chevreuil sur l enrobé de la voix verte fraichement couler qui passe a 1 metre de moi sans etre effrayé, meme la chienne de chasse a eté surprise elle a pa bouger. Jolie nature.

  4. Anthonny says:

    Merci ! Au bord d’un lac j’ai vu des dizaines de peaux de crapauds je me demandais si j’étais à l’endroit d’un rituel de sorcellerie ou autre, mais j’étais en fait juste sur le territoire d’un putois ^^