Ils vivent dans nos eaux : L’Amour Blanc
avatar

J’ai pris ma première carpe amour par hasard il y a quelques années, même quelques très longues années.  J’étais tendu à la carpe (eh oui j’ai eu mon époque carpiste) dans un petit étang communal de mon secteur et je pêchais au maïs.

La touche fut très délicate, le départ plutôt mou, le combat presque inexistant jusqu’à ce que ce poisson approche du bord, là ce fut homérique ! Des rushs hyper puissants, des sauts hors de l’eau, je me demandais ce qu’était ce poisson qui combattait si étrangement.

C’était un amour blanc d’environ 1m, une boule de nerf qui est reparti brouter l’étang. Dans l’heure qui a suivi, l’un des responsables de la gestion de cet étang passant par là m’a informé qu’ils en avaient lâchés quelques uns pour enrayer la croissance des végétaux qui refermaient l’étang.

La carpe amour est un cyprinidé originaire du fleuve Amour en Chine, elle a été introduite en France à partir de 1957 et on en trouve quelques populations résiduelles dans certains fleuves et grandes rivières. A priori elle ne se reproduirait pas à l’état sauvage et ces poissons découverts en fleuve viendraient d’étangs vidangés.

 

Là où on la retrouve le plus souvent c’est dans les eaux closes où sa faculté de brouter les végétaux pour se nourrir évite le faucardage régulier. Par contre ce poisson a aussi la mauvaise habitude de détruire les frayères des autres espèces.

Interdite d’introduction dans les eaux libres, il vous faudra aller en étang pour les capturer. Et encore, car absente de la liste officielle des poissons représentés en France il serait interdit d’en introduire. Pourtant sur autorisation préfectorale, on peut encore le faire dans le cas de plans d’eau qui ne communiquent pas avec une eau libre.

 

Si auparavant elles ne mordaient quasiment qu’au maïs, on signale dorénavant des prises à la bouillette et aux pellets mais c’est sur des appâts naturels qu’on la recherche plus spécifiquement avec des noix tigrées ou autres.

La croissance de la carpe amour blanc est plutôt rapide, elle peut atteindre 90 cm en dix ans, ce qui lui donnera un poids d’environ 10 kilos. Des carpes amours de 40 kg sont présentes dans des étangs particulièrement riches en végétation mais en Chine, en France des spécimens de 20 kg ne sont pas rares.

Image du site : www.naturefot-duchon.com

L’amour blanc se différencie de l’ amour argenté par sa silhouette plutôt « chevesnisée » et sa gueule plutôt commune. Ce poisson supporte une eau peu oxygénée et grossit bien durant la période estivale.

j'étais jeune !!!

 

A noter que la carpe amour blanc ( Ctyenopharyngodon Idella) n’est pas le poisson qui fait si grand bruit aux Etats Unis et au Canada, c’est l’amour argenté (Hypophthalmichthys Molitrix) ou la carpe à grosse tête ( Hypophthalmichthys Nobilis)  qui font des ravages là bas.

 


Gardez la pêche

 

About sylvain l'esoxiste

52 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in ichtyologie, pêche. Bookmark the permalink.

2 Responses to Ils vivent dans nos eaux : L’Amour Blanc

  1. ludo71 says:

    Effectivement il y a quelques années… lol. Est-ce que tu connais les quantités d’Amour blanc à l’hectare conseillées pour endiguer la présence d’algues sans pour autant transformer le plan d’eau en désert…