Ils vivent dans nos eaux : L ‘ amour argenté
avatar

silver_carp_1L’ Amour argenté ou carpe amour argentée a pour nom scientifique Hypophthalmichthys molitrix. Rien qu’avec ce nom on devine que ce poisson n’est pas des plus sympas.

Cette carpe a été introduite un peu partout en France à partir des années 50 afin de rendre certains étang plus clairs car elle se nourrit en filtrant le plancton. On avait aussi tenté d’en faire l’élevage pour des raisons économiques mais cette dernière solution n’a semble t’il jamais bien fonctionné.

Cette carpe est originaire d’ Asie  et peut atteindre la taille d’1m pour un poids de 10 kg en Europe. Elle est très facile à reconnaître puisque c’est le seul poisson que l’on peut rencontrer chez nous à avoir un œil placé aussi bas sur la tête, presque à la commissure de la gueule.

amour argenté

 

Dans sa région d’origine, la carpe amour argentée demande pour se reproduire des températures entre 21 et 26 ° ainsi qu’un courant entre 07 et 1,4m/s, des conditions qu’on ne retrouve pas dans nos fleuves Français. Par contre on les trouvera dans certaines régions de l’ Est de l’ Europe où elle a colonisé le milieu.

La femelle pondra environ 100 000 œufs par kilo de son poids en pleine eau, les œufs dériveront, les larves naîtront pour finalement se poser dans les zones marécageuses d’aval riches en plancton.

asian carp silver hypophthalmichthys molitrix

 

Les alevins sont comme la plupart des autres espèces zooplanctonophages mais ils deviennent phytoplanctonophages dès qu’ils atteignent une dizaine de centimètres.

Cette carpe est interdite d’introduction en France pourtant avec les palourdes asiatiques c’est un animal qui filtre le phytoplancton et peut redonner un peu de clarté aux eaux closes afin de favoriser la pousse des herbiers.

asian carp silver

 

Aux USA, ce type de carpes est devenu un véritable fléau notamment dans le Mississipi où elle prolifère au détriment d’autres espèces autochtones. Elles sont connues pour être là bas des carpes sauteuses qui peuvent blesser les pilotes de bateaux, voici une petite vidéo :

 

Vous ne croiserez quasiment jamais ce poisson dans nos eaux libres françaises qui plus est en les pêchant car leur mode d’alimentation les empêche de mordre à nos appâts, mais il existe et à ce titre méritait bien de figurer dans cette rubrique.

Gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

50 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre L'Esoxiste sur Google+ et esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in ichtyologie. Bookmark the permalink.

Comments are closed.