La chronique de Ridique le pêcheur d’avril 2016
avatar

chronique-ridique-300En avril 2013, moi Jean Claude Ridique, ceint d’un corps mais pas sain d’esprit, vous livrait ma première chronique. Et ce jour là, nombre d’entre vous s’évanouirent de bonheur à la lecture d’un tel chef d’œuvre ! Cette fois ci ce sera ma 37 ème et dernière chronique.

Pourquoi ti donc ? Ben tout simplement parce que ça s’écrit pas si facilement ces machins là, faut réfléchir, trouver des sujets, des verbes et aussi des compléments.

J’ai demandé au rédac chef si ces chroniques intéressaient beaucoup de  lecteurs, bôf ! On dirait que le monde n’est pas encore prêt pour mon immense génie sans bouillir et sans frotter.

Je vais donc arrêter mes écrits sous cette forme, je reviendrai de temps en temps dès que j’aurai l’idée géniale d’une connerie super bien vachement rigolote. Ca pourra être deux fois dans le mois ou une fois sur trois mois, de toute façon ça paye pas donc je fais comme je veux.

bebe-phoque2Pour cette dernière chronique ridiquienne revenons à mon premier amour : Le bébé phoque.  Pauvre bête, j’en ai dis du mal de celui là, pourtant mis à part sa sale gueule, son odeur repoussante, sa couleur immaculée toute moche il reste plus joli que pas mal de poissons.

Prenez une carpe par exemple, pas par la main car elle n’en a pas, c’est moche une carpe. Un œil torve et feignassier, une grosse paillasse, des nageoires grassouillettes… Y’a pas à dire, un poussin de 3 jours  qui aurait séjourné dans le cul d’un hippopotame c’est plus joli.

Un brochet c’est moche, ce truc avec un bec comme ces couillons d’indiens d’Amérique du sud qui se calent  des plateaux dans la gueule.

Une truite c’est moche, tellement moche que quand tu la claques dans l’assiette d’un mioche de 4 ans il dit « j’aime pas !! », même si t’as mis du ketchup avec.

Les poissons c’est moche, surtout les gentils dauphins qui sont presque aussi moches que les bébés phoques, tellement moches que même Aimé Rillon de Wallnut Grove ne les achète pas. Si vous ne pigez pas, relisez mes chroniques, vous verrez qu’il y en a quelques unes de pas mal.

aime-rillon

 

J’ai écrit ces bon dieu d’chroniques  sans savoir où le récit allait m’emmener, quelquefois dans de grosses conneries, quelques fois dans des jeux de mots bien lourdingues mais au début d’une chronique je n’avais absolument aucune idée de la fin. Le pauvre Dick Rivers à mangé grave,  pourtant j’l’aime bien l’ Dick avec sa voie grave de rocker de Memphis Tennessee.  Quand on y pense, Dick Rivers, traduction de la bite de la rivière, fallait oser la faire celle là, surtout dans les années 60 ou personne ne pigeait l’english.

Dick-Rivers2Mis à part Dick ou mis à part Tement, voir à part Enaire Particulier qui cherche ……Je ne regrette pas d’avoir dis du mal de tout un tas de truc. J’aime pas les bébés phoques, j’aime pas les dauphins, j’aime pas tout ce qu’on voudrait nous faire aimer de force parce que ça fait bien.  J’aime beaucoup les tarentules, comment veux tu, comment veux tu…. J’aime bien les bactéries,  les crapauds, les rats tout poilus comme disait le Grand Orchestre du Splendid qui a révolutionné la chanson Française au vingtième siècle et j’aime aussi beaucoup les gonzesses avec des gros nibards.

J’aime bien Vierzon avec un Z comme Zorro, pourquoi Vierzon et pas Angoulème par exemple, ben parce que personne ne cause plus de Vierzon,  et Vierzon c’est plus viril, Angoulème ça coule comme un vieux camembert, c’est un nom mou. J’me demande si notre président serait pas d’ Angoulème des fois. C’est tellement un nom mou qu’il n’y a pas de gâteau, de fromage, de n’importe quoi qui vient d’ Angoulème mais peu importe  ou trop exporte.

36 chroniques, ça en fait quand même, il y en a trois ou quatre pas terribles comme celle là ou celle après les attentats , reste une trentaine sympas. J’espère que mes conneries vous auront au moins fait marrer une fois, c’était mon seul but, faire marrer les gens, mon autre but étant un coup franc en pleine lucarne.

Et comme je disais toujours : si vous avez cru ce que je venais de raconter c’est  qu’il faut changer vos pilules. Phoque you !

Bye !

fin-ridique

 

Vous y avez cru hein ?  Il est pas joli mon poisson d’avril ?  Ben si ma chronique disparaît mais tel un phénix je renaît de mes cendres, soyez attentifs comme mon coiffeur les jours suivants.  Ca va être splendide !!!!!!!!!!

 

About ridique

JC RIDIQUE, JC comme un gars qui parlait tout le temps de pêcheur il y a 2000 ans et RIDIQUE parce que !! Humour décalé et jeux de mots finauds sont mes préférés. Ne prenez jamais au sérieux ou au premier degré ce que j'écris, c'est pour de rire !!!!
This entry was posted in Fun. Bookmark the permalink.

2 Responses to La chronique de Ridique le pêcheur d’avril 2016

  1. CatPiper says:

    Oh Sainte Merde, c’était le 1er !

    J’avais pourtant bien espéré, mébon en avril ne te découvre pas d’un fil…

  2. Le regulateur says:

    Nickel ridique, j’ai lu ta chronique sur ma tablette et vu le petit écran j’ai cru à ta connerie d’arreter, sur l’ordi grand écran j’aurai vu la fin du texte , moins marrant, allez continue tes textes crus et propos rigolos, à plus !