Bilan du premier concours carnassier du Goujon Cuisertain
avatar

Le samedi 19 octobre 2013 fut une première pour l’équipe du Goujon Cuiserotain : organiser un concours carnassiers en bateau par équipe de 2, exclusivement aux leurres et au manié, sur la Seille. Il fallait que je fasse un break suite au concours et prenne un peu de recul, c’est pourquoi le compte rendu arrive un peu en décalé.

Ce concours, c’est une idée qui me trottait dans la tête depuis longtemps. Mais il fallait pouvoir mettre cela en place. Ce ne fut pas chose facile et pour ça, il faut avoir une équipe et des gens motivés. Et là, je remercie mon bureau qui a accepté de me suivre dans cette aventure ainsi que les quelques sociétaires qui nous ont aidés.

Le plus compliqué quand on organise ce genre de manifestation, c’est de trouver une date. On a pris contact avec les amis de l’AAPPMA La Parfaite de Macon, pour ne pas se faire concurrence. On a regardé le calendrier des Défis Prédators et du GN Carla. Désolé pour les collègues du lac de Chour, ce n’est qu’en septembre que j’ai découvert qu’ils organisaient eux-aussi un concours!

Alors, cette petite réflexion : Pourquoi ne pas créer une rubrique date de concours de Bourgogne et d’ailleurs sur le site? Je te lance la pierre Sylvain. En effet, ce serait intéressant pour les pêcheurs de carnassiers et pour les organisateurs que nous sommes.

Pour en revenir au choix d’une date sur la Seille, le mois d’octobre nous a semblé le plus intéressant. En effet, la rivière est souvent en crue en novembre et quand les grands froids arrivent, les poissons sont moins coopératifs. Octobre offre donc généralement des conditions propices et mes pêches en ce début de mois m’ont rapporté des poissons maillés: sandres et perches. De quoi être serein pour le concours. Il devrait se prendre du poisson (c’est souvent le plus important et ce qui fait la notoriété d’un concours).

Malheureusement, il faut bien se rendre à l’évidence, la pêche n’est pas toujours ce que l’on espère et Saint Pierre ne nous a pas gâté. Dame nature est venue porter le trouble pour cette journée.

Cela a commencé le week-end  précédent la compétition (samedi 12) avec des pluies qui sont venues quelque peu grossir la rivière. Ce n’est pas grave en soi car en une semaine la rivière retrouve son niveau et sa couleur.

Mais, alors que la rivière était en train de baisser et s’éclaircir, mardi 15 octobre, des pluies orageuses lui ont redonné un coup de fouet. Certes, moins important, mais suffisant pour la teinter légèrement. Il est clair que pour le samedi, elle n’aurait pas retrouvé sa couleur habituelle.

Si la météo a été clémente, avec du soleil, c’est surtout éole qui s’est manifesté en cours de journée, rendant les dérives compliquées.

On avait de l’espoir et on espérait que les concurrents sauraient dénicher les sandres et autres carnassiers de la rivière surtout que, vendredi soir, un local avait relevé dans ses nasses un sandre de 86cm. De bonne augure pour nous, les poissons étaient en mouvement et la Seille recelle de beaux spécimens.

Après une nuit très courte au bord de l’eau (j’ai dormi dans ma voiture pour surveiller le barnum de peur de dégradations), le premier équipage, arrivée sur place à 5h, me sort de ma somnolence. A 5h30, toute l’équipe du Goujon arrive pour finir l’installation et préparer le café qui acceuillera les concurrents.

C’est ensuite le défilé des bateaux, en tout genre et de toute taille, qui patientent pour se mettre à l’eau sous le projecteur installé à cet effet.

La Seille n’en avait jamais vu autant! 31 équipages venus en découdre.

Pour nous, cette participation, c’est déjà un succès: un grand merci à tous les compétiteurs pour leur participation dont certains n’ont pas hésité à effectuer près de 3h de route. Pour info, les départements du 71, 21, 58, 89, 01, 25, 93 et 39 étaient représentés. On comptait 2 équipages mixtes, 2 équipages avec mineurs et 2 équipages de jeunes tout juste âgés de 18 ans.

Les bateaux sont amarrés après leur mise à l’eau sur le ponton mis à disposition par la ville de Cuisery.

Pour certains ce sont les derniers préparatifs.

Après le pointage des équipes, le café et le petit croissant offerts, c’est le breifing assuré par Sébastien François.

Tout le monde est à l’écoute des consignes, notamment en matière de sécurité… Il nous faut respecter l’arrêté préfectotal qui a été pris à cet effet. 

S’en suit le contrôle des embarcations.

…puis c’est le grand départ avec un petit retard de 15 min.

A chacun sa stratégie:

Alors que beaucoup prennent la direction du barrage de Loisy en amont…

d’autres restent devant la mise à l’eau…

…et aux environs du pont de Cuisery.

On prend même le temps de finir la préparation du matériel.

Après avoir laissé reposer les pontons certains y reviendront, cherchant d’éventuelles perches:

 

 

Enfin, d’autres optent directement pour l’aval du barrage de Cuisery en passant l’écluse préparée et manoeuvrée par une équipe de commissaires. Il y a 5 équipes de commissaires: 3 en bateaux et 2 du bord. Ces derniers ayant pour tâche également d’écluser les concurrents pour leur limiter toute perte de temps.

Chacun file sur les postes convoités.

Une première pour les Sioux Fishing, ce passage d’écluse!

J’apprendrai rapidement que la team Todesco/ Potet  (ci-dessous)…

… décroche, sous le barrage de Cuisery,un beau poisson qui imposera sa puissance: sans doute un glane… Comme certains ils prendront par la suite plusieurs poissons mais malheureusement aucun de maillé.

Ce fut aussi le cas de la Team Sioux Fishing à bord de leur kayak: http://sioux-fishing.fr/

Que des petits!

En effet, ce n’est pas qu’il ne s’est pas pris de poissons lors de ce concours, mais ils étaient trop petits pour être comptabilisés. La capture d’une douzaine de brochetons est quand même un point positif pour nous qui gérons une frayère. Ils n’ont plus qu’à grandir!!

Cette équipe capturera un petit brocheton juste devant le barnum.

Fred et son étrange embarcation en pleine prospection.

Entre les commissaires, les appels et SMS pleuvent, dans l’attente de l’homologation d’un ou plusieurs poissons. Les nouvelles ne sont pas bonnes quand à 10h21 j’apprend qu’une perche vient d’être prise au pont de Cuisery par l’équipe Michaud/Michaud, père et fils.

Père et fils en action

Ils ne quitteront pas le secteur de la journée et insisteront sous le pont à plusieurs reprises, laissant le poste se reposer après chacune de leur capture. Ils rentreront 3 perches au leurre souple marquant ainsi 664 points.

Armand et les 2 dernières prises, il a de quoi être fier.

Un peu découragé, je verrai l’ami Sylvain revenir vers les pontons. Afin de retrouver un peu le moral et de combativité, je lui propose un petit remontant. Une sorte d’élixir des dieux appelés Carla Pruni.

C’est à ce moment que Seb, son coéquipier, décroche une perche délogée sous le bateau de plaisance amarré.

Quant à Sylvain il me fait part de ses déboires avec son siège de pêche, jugez-en vous-même:

 

Il faudra attendre la dernière 1/2 heure du concours pour voir 2 autres équipes homologuer un poisson : un perche pour chacune. C’est même dans les 5 dernières minutes que l’équipe Febvre/Fourrier capture et enregistre sa perche. Il était moins une et un soulagement pour nous. On a le podium!

La pêche a été difficile et franchement on s’attendait à mieux malgré cette eau cassée. La pêche de compétition est ainsi, pleine d’incertitudes.

Mais dans l’esprit sportif, il faut faire face et trouver les moyens de déloger quelques poissons, c’est ce qu’a fait l’équipe Michaud / Michaud qui s’est focalisée sur les perches au niveau du pont de Cuisery. Félicitations à eux. Cela suffira pour monter sur la plus haute marche du podium. Saint Pierre en a décicé ainsi.

A 16h, le concours s’achève et les équipages rejoignent le ponton. C’est le balai des voitures qui reprend à la mise à l’eau puis chacun attend les résultats.

Pour ma part, c’est le temps des discours, en présence de Monsieur Guyonnet, Président de la Fédération de Pêche de Saône et Loire, de Monsieur Léhré, maire de Cuisery et de Monsieur Colin Conseiller Général. Je les remercie de leur présence et de l’intérêt qu’ils ont porté à notre manifestation.

C’était aussi l’un de nos objectifs que de montrer cet aspect de la pêche sportive encore peu connu et reconnu. Monsieur Colin m’avouera avoir été surpris par le matériel, la technologie et les embarcations…

La « cérémonie » de remise des prix commença par un hommage rendu  à Sylvie et Audrey, les deux participantes, qui ont reçu une médaille de la Fédération de Pêche 71.

 

 

Ce fut ensuite les deux plus jeunes, Armand (9ans) et Léo (13ans), des jeunes pêcheurs déjà plein de talent, qui ont aussi reçu une médaille de la Fédération de Pêche 71.

 

 

 

 

 

 

Le podium est ainsi composé:

1er, avec 3 perches et 664pts: Michaud Yannick et son fils Michaud Armand.

2ème, avec 1 perche et 226pts: Lantier Sylvain et Meunier Sébastien.

3ème, avec 1 perche et 217pts: Febvre Audrey et Fourrier Arnaud de la team Barésiat.

En dotation, les premiers ont reçu 1 canne Stratégy Tourleur de chez Smith et une bobine de tresse chacun. Pour les seconds, cannes Dragon Bait de chez Smith et bobines de tresse. Pour les troisièmes, cannes Véritas d’Abu Garcia et tresse également.

Une dotation d’une valeur de plus de 3000€ a ainsi été remise à tous les participants.

 

Un tirage au sort a permis de répartir la dotation.Tous les concurrents sont repartis avec un leurre Smith Saruna:

Auquel pouvait être joints selon le classement, leurres souples, tress:

 

Un grand merci à nos partenaires pour cette dotation:

 

 

 

 

 

Ainsi qu’à Multipêche Chalon, Avenir Pêche Mâcon et Bourg en Bresse:

 

 

 

 

 

Et à Sébastien François pour avoir offert le premier prix de notre tombola: un guidage pêche, gagné par le jeune Saussard.

Un grand merci à tous les concurrents, en espérant qu’ils ont quand passé un bon moment en Bresse. Si on ne peut pas dire que ce concours restera dans les annales par la quantité des prises, il y a un début à tout et espérons que le concours carnassier de notre AAPPMA deviendra un classique pour les passionnés de traque aux carnassiers. Alors rendez-vous l’année prochaine!!

Pêchement vôtre

Olivier BERNOLIN

[subscribe2]

About olivier

Olivier BERNOLIN, président le l'AAPPMA le Goujon Cuiserotain, pêcheur de carnassiers passionné, vit en Saône et Loire à Brienne (71).
This entry was posted in AAPPMA, Compétition, informations diverses pêche, Leurres carnassiers, pêche, reportage de pêche, Tourisme pêche des carnassiers, Vie des AAPPMA et des fédés and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

5 Responses to Bilan du premier concours carnassier du Goujon Cuisertain

  1. ludo71 says:

    Dis Olivier, il y aurait pas moyen de l’autoriser aux float-tubes l’année prochaine ?

    • Olivier BERNOLIN says:

      Salut Ludo, difficile de concilier pêche individuelle en float tube pour un concours en équipe. Tout le problème est là. Sinon, envisager deux classements différents mais cela veut dire double dotation. Et puis après, il y a aussi ceux qui voulaient pêcher seul en bateau… ceux qui voulaient la pêche au vif, à la tirette…
      On a donc opté pour un concept, fait un choix qui ne contente pas tout le monde.
      Pour le Goujon, s’était une première en matière d’organisation, alors maintenant on peut envisager un concours carnassier spécifique float tube… à méditer avec le bureau… et l’idée d’un challenge float avec La Parfaite de Mâcon est aussi une idée qui me trotte dans la tête…à suivre…

      • ludo71 says:

        Aff, je n’ai jamais fait de concours, mais je me serais bien frotté à ceux en boat, et par équipe pourquoi pas en disant que les deux float-tube ne doivent pas être distant de plus de X mètres … A voir

        Allez tchao et en tout cas félicitations, belle organisation !

  2. Jean-Louis says:

    J’ai apprécié ce concours carnassiers en Bresse. L’organisation et la dotation étaient au top. Le seul souci peut venir de l’unique mise à l’eau mais comme dans la plupart des concours, je pense, après on le sait et il y a toujours du monde avec qui causer en attendant son tour…La météo ne se commande pas, regarde les niveaux ce week-end…l’important c’était de ne pas annuler surtout vu l’énergie dépensée. Je reviendrai l’année prochaine et je vous ferai de la pub ! Prépare-toi à passer des nuits sous le barnum …

  3. Superbe reportage et excellente idée cette rubrique concours en Bourgogne. Je crois par contre qu’un site existe déja pour cela, j’avais vu ça pour l’open des grands lacs du Morvan.
    Très bon ambiance à ce concours, j’attend le prochain en 2014 et la Carla Pruni qui réchauffe les coeurs.