Aborder le montage des mouches artificielles
avatar

streamer percheTout pêcheur qui s’est mis à la mouche ou qui pêche le corégone s’est un jour dit « je fabriquerai mes propres mouches un jour ».  Débuter dans le fly tying n’est pas très compliqué, d’autant que désormais il existe un nombre impressionnant de tutoriels vidéos sur YouTube pour réussir de très belles mouches.

Voyons ensemble comment s’équiper pour bien débuter cette activité passionnante.

La première chose qui frappe les esprits c’est l’étau du moucheur, cet équipement à première vue un peu bizarre pour le profane est indispensable pour monter des mouches de qualité.

Les moins chers comme cet étau dit AA se visse par un mors sur le bord d’une table et permet de monter toutes les mouches, il est juste un peu limite pour les streamers.

montage mouche (4)

 

Le second dit étau pro est plus puissant et on peut régler l’angle de la pince. Il est largement suffisant pour tous les montages de micro mouches, de streamers à brochet ou de nymphes sur hameçons de 16.

montage mouche (5)

 

Avec celui-ci, un étau Danica, on rentre dans la qualité sur un étau rotatif, sur socle qu’on peut déplacer. C’est juste un plus, c’est cher mais si on veut réaliser des belles têtes de streamers en résine c’est bien plus facile avec ce type d’étau.

montage mouche (2)

 

Pour réaliser des mouches il vous faudra donc des hameçons, et surtout des fils, des plumes et des poils mais avant tout il vous faudra quelques outils.

Démarrons avec le porte bobine dans sa plus simple expression et un modèle plus abouti techniquement. Ce porte bobine est lui aussi indispensable pour toujours avoir un fil de montage appelé soie, bien tendu.

montage mouche (6)

 

Ces fils de montages on en trouve sous différentes tailles, du 6/0 au 18/0, le 6/0 étant plus gros et étant le fil le plus commun pour monter toutes les mouches.

Viennent ensuite un ciseau de précision, un whip finish (pour le nœud final), une aiguille, une pince à hackle pour les plumes… le reste des accessoires du commerce n’est pas indispensable mais une pince à épiler et un twister de dubbing sont très utiles.

montage mouche (9) montage mouche (10) montage mouche (11)

montage mouche (12)

 

Après les outils voyons les matériaux de montage. Vous constaterez qu’il y en a énormément, l’imagination humaine est infinie et les moucheurs emploient quelquefois des décors de noël, des fibres récupérées de-ci de-là pour faire des mouches.

Le premier élément classique du montage est donc le fil, la taille 6/0 étant la plus passe partout ce sera celle à prendre pour débuter. Il en existe de multiples coloris, des kevlars indestructibles, des supers fins, des multicolores. Pour démarrer partez sur une base classique : Du noir, du blanc, du gris, du jaune, de l’orange et de l’olive.

montage mouche (7) montage mouche (8)

 

Ce qui figure les ailes et les pattes des mouches se monte avec des plumes de coqs dites « hackles » mais aussi avec des tas de plumes de beaucoup d’oiseaux différents.  Pour faire les corps on emploie des poils naturels ou synthétiques dit « dubbing », l’un des plus employés est le lièvre mais on voit aussi de l’ écureuil ou d’autres animaux. j’emploie personnellement la bourre de ma petite  teckel lorsque je la brosse à la fin d’hiver après une bonne douche pour dégraisser le poil, c’est un poil très fin et brillant.

J’ai par le passé fait des mouches avec des cheveux de copains mais l’essai n’était pas très concluant.. En tant que chasseur et piégeur, la bourre (sous poil hivernal) de lièvre et de renards sont très bien mais le meilleur reste le lapin pour sa finesse.

montage mouche (13) montage mouche (14) montage mouche (15)

 

Il existe aussi des fils de cuivre, de plomb pour alourdir ou cercler les mouches, des tinsels qui sont des fibres plates de couleur souvent brillantes ou irisées. Des fibres plastiques, de la mousse EVA, c’est sans fin !

montage mouche (18) montage mouche (19)

 

On utilise aussi du poil de chevreuil, la hantise lorsqu’il faut nettoyer la table !!!! N’oublions pas les plumes de marabout et  les lanières de peau de lapin pour les streamers. La fameuse plume de cul de canard, celle de flanc de canne pour monter la fameuse « peute », le faisan pour la pheasant tail.

On termine sa mouche avec un simple vernis qui en séchant va solidifier le nœud particulier qu’on a fait avec l’outil dit whip finish. On peut aussi utiliser de la super glue ou de la résine qui sèche grâce à une lampe UV.

montage mouche (17)

 

Terminons avec les accessoires indispensables qui sont une lampe articulée, l’idéal est qu’elle fasse loupe ( au rayon électronique des sites de ventes de matériel pro).

Et pour ranger tout ce beau bordel, une bonne vieille boite en plastique de bricolage.

montage mouche (1)

 

Ce qui est génial avec le montage des mouches c’est qu’on apprend des trucs tous les jours, qu’on collectionne des matériaux, qu’on en met partout au grand désespoir de Mme. Tous les ans je rachète quelques nouvelles fibres, matières, hameçons et je m’amuse le soir à tenter de faire quelque chose de joli et solide. Après si ça marche c’est encore mieux !!

Gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in informations diverses pêche and tagged , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.