Une ouverture 2013 à oublier
avatar

Au vu du titre vous comprendrez aisément que cette ouverture tant attendue n’a pas été à la hauteur de ce nous souhaitions. En voici le récit et les raisons de cette déception.

Déjà j’ai été réveillé vers minuit (hé oui je suis vieux et je me couche tôt) par un énorme orage. Heureusement que j’ai été réveillé sinon je ne me serai pas aperçu de la coupure de courant, donc du radio réveil….

Une énorme pluie a percuté le velux de la chambre durant deux bonnes heures ne laissant rien augurer de bon. A 03h30, je me suis levé et une fois le nez dehors, je me suis dit c’est jouable d’autant que le site hyper sérieux de météo France annonçait « rares averses »…

Nous sommes arrivés sur le parking de la mise à l’eau de Saint Agnan vers 06h00 et sous une pluie battante. Il y avait foule et si je félicite la plupart des pêcheurs pour leur patience et leur fair play à attendre leur tour, je ne félicite pas ce pêcheur avec une grosse barque bleue et un énorme 4 X 4 qui s’est imposé et s’est garé à coté de la mise à l’eau, empêchant ou gênant les manœuvres des autres.

 

Mise à l’eau sous une pluie d’orage avec de grosses gouttes qui vous mouillent jusqu’à l’os. Alors qu’une pluie d’orage normale dure 5 à 10 mn celle ci à duré une heure obligeant tout le monde à écoper.

 

Il y avait foule ce matin sur le lac de Saint Agnan, au bas mot 38 barques que j’ai pu compter mais certainement plus encore postées dans les reculées. La pêche n’a pas été exceptionnelle aux premières heures, les spécialistes locaux ont quand même réussi à prendre quelques petits sandres mais seulement au vif. Quelques perches aussi ont mordu et question brochet c’était des pin’s de 25 cm.

 

Nous avons rejoint des copains pour le casse croute puis direction la zone de l’ancienne digue avec ces échos prometteurs  sur l’Humminbird 898C SI mais sans suite. Nous ferons un peu les bordures  pour tenter quelques becs mais ceux ci semblaient aux abonnés absents.

 

Coté météo, la forte pluie s’est calmée vers 08h30 pour laisser la place à quelques éclaircies et averses ponctuelles, puis vers 13h30 alors que nous avions accosté pour le casse croûte un nouveau déluge est arrivé.

 

D’énormes précipitations, un vent monstrueux qui s’est mis à souffler. Nous avons patienté une heure avant de décider de rentrer.  Le moteur du Power drive 55 lbs tournait à fond et nous n’avancions qu’à 2 km/h….

 

Voilà ce que donne une grosse pluie au niveau du coffre batteries, heureusement que nous avions une bonne pompe de cale qui a bien craché aujourd’hui.

 

Nous somme rentrés tripés jusqu’aux os, et comble de malchance, trop pressés de replier, nous avons oublié les 2 gardaboires sur le bas coté… Si quelqu’un les retrouve et nous les mets de coté de lui en serai éternellement reconnaissant.

J’oubliais, l’équipage n’a pas fait brecouille, Patoche a sauvé l’honneur avec une mini perche quand à Cathy c’est un micro bec qu’elle a laissé se décrocher au bateau. Perso, brecouille….et passablement  dégouté de cette journée.

 

A priori les sandres ne sont pas sur les nids, ceux pris n’arboraient pas la livrée « charbonnier » typique, ce qui veut dire que la fraye du sandre a pris du retard cette année à cause du froid, heureusement que les réserves sont en place jusque fin mai. Je n’ai pas vu de mes yeux de viandard prendre de petits sandres mais d’autres les ont vu et me l’ont dit. Il reste  encore des cons pour qui un sandre de 35 cm est une prise à garder !

Gardez la pêche, moi je ne l’ai pas ce soir !

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in reportage de pêche and tagged , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.