Ouverture d’un réservoir mouche en Saône et Loire
avatar

etang cloixLe dossier traînait depuis très longtemps, si longtemps que j’avais cru que cela ne se ferait jamais, créer un réservoir de pêche à la mouche et à deux pas de chez moi en plus!!

Et puis les choses se sont accélérées dernièrement et un test de faisabilité est organisé par la municipalité  avec la mise en place de deux grands week-ends en avril accessibles gratuitement sur réservation à tout pêcheur possédant une carte de pêche normale.

Genèse du projet

Tout gamin je pêchais cet étang abandonné que personne n’exploitait et qui servait de lieu de promenade aux  citadins voisins.  J’ai commencé avec un fil tenu à une main et esché d’une sauterelle, j’y attrapais quelques perches puis à l’âge des mobylettes j’y ai pris quelques brochets à la cuiller comme nombre de mes copains de l’époque.

Cet étang n’étais pas surveillé, pas géré, et tout le monde y trouvait son compte. Ca  pique niquait, ça se baignait, ça faisait nager son chien….

les Cloix lors de sa dernière vidange

les Cloix lors de sa dernière vidange

 

Quelques années plus tard, lors d’une campagne électorale, j’avais émis l’hypothèse à l’un des candidats au poste de Maire d’ouvrir réglementairement  la pêche sur cet étang en la confiant à l’ AAPPMA locale. Le président de l’ AAPPMA  de l’époque, ça remonte à plus de 20 ans, m’avait dit qu’il aurait bien souhaité en faire un réservoir de pêche à la mouche.

Puis le projet termina aux oubliettes…Jusqu’à ce que l’ AAPPMA et la fédé 71 le ressorte il y a quelques années. La fédé mandata un cabinet d’étude spécialisé qui conclu à la faisabilité du projet.

Puis, face aux contraintes réglementaires le projet sembla au point mort.

vue satellite cloix

 

Le contraintes spécifiques du lieu

L’étang des Cloix est un plan d’eau d’une surface approximative de 5 hectares avec une queue marécageuse assez importante.  L’eau y est très acide car le plan d’eau est implanté sur une terre tourbeuse.  La profondeur moyenne est de 2,5/3m avec une grande partie de l’étang  au niveau de la queue dont la profondeur ne dépasse pas le mètre.  Avec pour la  conséquence de nos étés très chauds, une tendance à vite se réchauffer en été qui pourrait amener à la mort des truites. Cet argument a été repris par un spécialiste mandaté par un cabinet d’expertise, néanmoins ce sont des truites d’élevage qui pourront être remplacées.

La plus grosse contrainte qui a ralenti le projet est à mettre en parallèle avec le fait que cet étang est une réserve ultime d’eau potable, ce qui veut dire qu’en cas de sécheresse ce serait la toute dernière réserve avec deux autres plans d’eau voisins.

L’ ARS a donné un avis défavorable à l’exploitation de ce plan d’eau en réservoir truite malgré le fait que le projet ne prévoit qu’une pêche au leurre artificiel et  sans rentrer dans l’eau, cet avis n’est que consultatif mais comme d’habitude le principe de précaution est un frein à tous les projets.

vue satellite cloix2

 

Le futur projet

Le futur réservoir de pêche à la mouche des Cloix devrait en théorie être géré par la fédération de pêche 71 en collaboration avec l’ AAPPMA  d’ AUTUN.  Il devrait comprendre l’installation de deux pontons en bois non traité de 20m de long et de deux autres de 10m. Six barques seraient à disposition des pêcheurs, sans motorisation autre que celle musculaire via des bonnes vieilles rames.

Une grande partie des abords seraient déboisés sur une longueur permettant le déploiement des soies des moucheurs.

Un petit local comportant des toilettes sèches serait construit à proximité du plan d’eau.  Seulement voilà, le stationnement des véhicules serait prévu mais à plus de 500 m afin de prévenir des risques de pollution, tout en sachant que les riverains et les exploitants forestiers, eux, ont le droit de circuler sur cette route !!!!  Il faudra donc être un peu sportif ou patient pour charrier son barda sur cette distance.

etang cloix

Image ville d’ Autun

 

Les actions actuelles, la pétition

En attendant que l’autorisation administrative pour une ouverture d’octobre à mai soit accordée, la ville d’ AUTUN a pris les devants  et grâce à une initiative que je salue,  va organiser en collaboration avec l’ AAPPPMA  et la fédé  ce qu’elle a nommé un Homing à l’étang des Cloix.

La ville va donc acheter une grosse quantité de truites qu’elle va lâcher puis autoriser la pêche du 22 au 25 avril et du 29 avril au 2 mai 2016. Deux float tubes, deux barques et un animateur guide de pêche seront à disposition des pêcheurs pour ces journées.

Si tout se passe bien, si les pêcheurs répondent présents et si tout le monde est satisfait, le projet a toutes les chances d’aboutir en 2017.

Afin justement de soutenir ce projet la municipalité à lancé une pétition sur le site change.org que je vous invite à aller signer  en cliquant sur ce lien : Pétition pêche mouche étang des Cloix

 

Mon avis

homing etang cloix 2016Ce projet, pour la municipalité d’ Autun vise à valoriser le coté nature du massif et s’intègre dans un autre projet plus large concernant des pistes de VTT….etc, etc.  Pour notre fédé c’est le moyen de mettre en place un réservoir demandé par nombre de pêcheurs et pour les pêcheurs ce sera l’occasion de diversifier leur  pêche après les réservoirs du Neptune (21) et du Chatelet (58) qui se situent tous dans un rayon de 50 km de la ville d ‘ Autun.

Comme tous les réservoirs il sera payant, les tarifs n’ont pas encore été évoqués, ni les endroits où prendre la carte.

S’il est mené comme le projet le précise ce pourrait être un très beau réservoir mais qui demandera une garderie volontaire et efficace qui aura à n’en pas douter l’autorisation elle, de circuler en véhicule sur la route d’ accès.

Pour bien connaître le coin car  j’y traîne depuis ma tendre enfance, le site pourrait convenir mais les contraintes concernant son accès et l’absence d’animation autour,  de tables de pique nique, de barbecues interdits… risquent de  réduire son attrait aux seuls riverains et à quelques passionnés venant de plus loin.  Je ne vais pas m’en plaindre, un réservoir à 3 minutes de chez moi.

Il n’empêche qu ‘avec un aménagement plus conséquent, comme une cafétéria saisonnière, un parking, le parcours VTT, un accroc branches etc etc…On aurait pu faire de cet endroit paumé un petit parc nature qui aurait mieux valorisé ce projet en l’intégrant dans une offre touristique plus adéquate et plus conséquente. Peut être qu’un jour … ?

Gardez la pêche.

 

 

About sylvain l'esoxiste

49 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique. Suivre L'Esoxiste sur Google+
This entry was posted in informations diverses pêche and tagged . Bookmark the permalink.

5 Responses to Ouverture d’un réservoir mouche en Saône et Loire

  1. Lévêque yoann says:

    C’est une bonne initiative mais n’y avait il pas mieux à faire en ce lieu ?
    (oui le mais me semble toujours emmerdant mais bon, je suis jeune alors ^^)

    Comme tu l’a dit Sylvain: « j’y ai pris quelques brochets à la cuiller comme nombre de mes copains de l’époque. », la pointe est < 1m d'eau (donc bonne frayère à brochet naturelle surtout si on y implante quelques plantes aquatiques, notamment des nénuphar ou potamots ^^).

    En laissant l'Aappma locale, géré son plan d'eau, lâché quelques brochets de temps à autres + un cota de pêche d'1 ou 2 poissons par pêcheurs, ça aurait pu faire un étang très attractif pour les pêcheurs (notamment les jeunes pêcheurs ^^) et avec un potentiel à brochet d'une bonne population digne d'un plus grand étang !

    Peut-être, un autre lieu plus propice aurait pu être trouver surtout si l'été les Truites meurent à causent de la sécheresse… et Puis les Truites Arc en ciel, c'est sympa mais ponctuellement (lâché, ouverture, etc…) car niveau nature… surtout en rivière (à part pour l'ouverture ^^) c'est pas indispensable.

    S'était une idée comme ça 😉

    Ps: Sylvain, je t'avais envoyé un mail avec une question sur l'entretien d'étang, mais je sais pas si tu as pu y répondre, car je n'ai rien reçu…

  2. JACQUES says:

    Des questions me taraudent:
    est-ce bien la fonction d’une fédération de faire ce genre de réservoir? ou du privé?
    n’y a-t-il pas d’autres priorités?
    n’est-ce pas un peu excentré? ou le faire en coopération avec la Nièvre?

    • Bonjour Jacques
      Effectivement, on peut se dire que ce reservoir peut être un gouffre financier d’autant que dans le secteur à moins de 1h30 de route il y a deux reservoirs fédéraux et un privé: Le moulin Talla.
      On peut aussi se dire que les carpodromes (3 dans le 71) sont peut être un peu nombreux par rapport au nombre de pêcheurs au coup.
      S’il est excentré c’est qu’il fallait trouver un endroit frais au pied du Morvan pas loin d’une ville moyenne, donc la localisation est opportune.
      Le faire en coopération avec le 58….Les fédés se tirent la bourre pour la vente des cartes qui leur donne un poids national, donc la coopération interdépartementale sur ce sujet est une utopie.
      Maintenant si ça marche, ça ne coutera pas grand chose et ça ouvrira la voie à un réservoir à Black Bass, voir d’étangs en Nokill avec des spécimens comme ça se fait dans le privé et ça marche !!
      Tentons le coup avant de jeter le bébé avec l’eau du bain.

  3. Le regulateur says:

    Salut , très bonne initiative cet étang pêche à la mouche, je suis fort maladroit dans cette technique bien que j’ai du matériel, vu la proximité de l’étang des cloix par rapport à ma commune, juste à traverser autun et hop! Je pêche, pas de grands déplacements, nickel, je pourrais ainsi m’améliorer et passer un bon moment dans un joli cadre de nature. A plus.