Choisir une bonne canne pour la pêche au vif.
avatar

La pêche des carnassiers ce n’est pas que les leurres clinquants qu’on voit partout dans les magazines, c’est aussi les pêches moins techniques au premier regard mais tout aussi fines si l’on prend le temps  de s’y investir. La pêche au vif nécessite un matériel spécifique tel que les cannes qui ne vous permettront pas de pêcher au leurre, quoique je l’ai vu à plusieurs reprises. Voici donc une petite réflexion sur les cannes à pêche au vif.

Il y a encore quelques années, choisir sa canne à vif c’était choisir entre la couleur verte et la couleur marron. Elles étaient toutes en fibre phénolique, de même taille  et comportaient le même nombre d’anneaux. Désormais on trouve de multiples modèles destinées au vif au bouchon, au vif en plombée ou d’autres techniques destinées à d’autres pêches qui peuvent s’adapter à la pêche au vif.

Canne Sert Exceed -- Photo pecheur.com

Si pour l’heure la majorité des fabricants continuent à  proposer des cannes télescopiques c’est que la pêche au vif n’est pas encore devenue tendance, ça changera d’ici quelques années.

Personnellement j’ai toujours mes cannes télescopiques mais j’avoue leur préférer pour l’action des cannes deux brins à carpes en faible puissance 2,5 lbs et d’action semi parabolique.

Celles ci peuvent propulser un vif bien aussi loin mais leur finesse engendre un plus lors du combat avec un beau poisson.

canne Astucit power pulse -- photo pecheur.com

Les fabricants proposent aujourd’hui des cannes carbones assez intéressantes. On trouve généralement le modèle gros brochet avec une puissance 100/200 g, une grosse trique destinée à pêcher avec des vifs de 20 cm et plus et d’autres cannes d’une puissance plus adaptée pour les carnassiers moyens. Certaines sont très longues (5m et plus) pour passer au dessus des nénuphars, d’autres sont même télérèglables.

La puissance de base est la 50/100 g qui pourra aussi servir pour le sandre exceptionnellement. La taille moyenne de ces cannes pour la pêche au bord est de 3,60 à 3,90m ce qui est largement suffisant pour des pêches normales en plan d’eau ou en rivière.

Reste qu’à mon avis cette puissance de 50/100g qui semble être la norme est à mon sens un chouilla trop puissante. A l’heure actuelle le matériel a bien évolué et treuiller un brochet de 70 avec cette canne ne vous apportera que peu de plaisir.

Une canne brochet étant destinée à rester sur une pique, peu importe le poids qu’elle fait, considérez que c’est plutôt son action qui devra vous la faire choisir. D’action de pointe ce sera une trique destinée à brider un joli brochet tout en force à proximité d’obstacles. D’action progressive ce sera la plus passe partout et d’action semi parabolique ce sera une canne de plan d’eau dégagé mais avec laquelle vous aurez un plaisir décuplé lors du combat.

Sur les cannes télescopiques vous trouverez deux types d’anneaux, ceux montés sur bague qui enserre le blank et ceux ligaturés. A vous de voir ce qui vous convient le mieux car l’action n’est pas affectée par l’un ou l’autre.  Il reste que l’anneau monté sur bague est plus facile à recoller…

La poignée adopte elle aussi plusieurs formes, simple et sans fioritures avec un porte moulinet à crémaillère ou possédant une poignée liège ou mousse avec un porte moulinet à vis. Pour la pêche en barque il existe des cannes plus petites, plus fines et moins puissantes.

J’avoue avoir un faible pour une poignée liège, question look et parce ce que ce coté classique me plait bien.

Résumons nous, pour moi une bonne canne à vif serait : En carbone, mesurerait 3,60m, serait en 2 éléments à emmanchement, aurait une poignée liège, une action semi parabolique, un porte moulinet à vis et sa puissance serait de 2à 2,5 lbs ou 30/80g….Ça ressemble complètement aux anciennes canne à carpe à l’anglaise ça !!!

Dommage que l’on n’en trouve plus. Les cannes carpes désormais atteignent des puissances folles qui ne les destinent plus qu’à la recherche d’énormes mémères record à 200 m du bord en lançant des poids de 150 g. Et avec ce type de cannes on s’ennuie ferme en ramenant une 6 kg.

Le type de cannes dont je parle existe, à l’étranger bien évidemment. Nos amis anglais les utilisent depuis longtemps. Vivement que la pêche au vif redevienne tendance, avec des montages pour ferrage à la touche on n’abime pas plus la gueule du brochet qu’avec des leurres bien armés. Il n’y a que  la philosophie de pêche qui soit différente, posé passif contre traque active. Les deux sont complémentaires et tenir un siège jusqu’à faire mordre le poisson vous en apprends beaucoup sur ses mœurs.

Outre manche on ne se focalise pas seulement sur les leurres ou le matériel high tech, et les traqueurs de brochets façon carpistes modernes ne sont pas décriés.

Nos grandes marques s’intéressent encore  peu au sujet, j’ai trouvé quelques modèles sympathiques chez Daiwa, un peu moins chez Shimano, j’ai le souvenir d’excellentes cannes faites par Balzer, fines et bien finies mais vous trouverez aussi votre bonheur chez Dam, Sert  et Pezon et Michel avec ses modèles Redoutable et Rafale.

Ce n’est pas parce qu’on pêche au vif qu’il faut utiliser les cannes de grand père, les nouvelles sont des bijoux de finesse et lors du combat on s’amuse tout autant qu’avec des cannes aux leurres.

Gardez la pêche.

Voir les cannes pour la pêche au vif

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Cannes et moulinet spinning, Equipement du pêcheur, le coin du débutant, pêche and tagged , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.